Vladimir Cosma

©Abaca, Guignebourg Denis/ABACA
Vladimir Cosma grandit à Bucarest en Roumanie, où il est né en 1940. C'est sous l'oeil rigoureux de son père que le petit Vladimir travaille le violon, instrument qu'il ne quitte jamais. La famille Cosma évolue dans une chambre de bonne et le garçon étudie la musique depuis l'âge de six ans car Teodor, le patriarche et sa femme sont tous deux des musiciens reconnus dans leur pays. Son père est notamment directeur d'orchestre d'Etat pendant le communisme. C'est par la suite que le jeune homme, Vladimir devient violoniste-concertiste.
Amoureux de la France, il quitte alors sa Roumanie natale pour Paris afin de percer et s'inscrit au Conservatoire National Supérieur de Musique de la capitale. Il fait alors une rencontre au hasard mais qui s'avère décisive pour sa carrière, le compositeur Michel Legrand croise son chemin. Dans les années 1960, Michel Legrand est alors au faîte de sa carrière, grâce à la Nouvelle Vague qui lui a permis de se révéler. Ce dernier fait de Cosma son assistant personnel jusqu'à ce que le réalisateur Yves Robert demande à Legrand de laisser Vladimir écrire la bande originale du film qu'il tourne alors avec Philippe Noiret, "Alexandre le Bienheureux". Nous sommes en 1968 et le tournant se fait pour le jeune Vladimir Cosma.
Un lien indéfectible se créé alors avec le réalisateur, pour qui il signe diverses compositions pour ses longs métrages dont "Le Grand Blond avec une chaussure noire" (1972), "Un Elephant ça trompe énormément" (1976) ou plus tard "La Gloire de mon père" (1990) et "Le Château de ma mère" (1990). Très sollicité pour son style unique, il écrit bien sûr pour d'autres réalisateurs, comme Francis Veber, Claude Zidi, Edouard Molinaro... Il pouvait arriver à Vladimir Cosma d'écrire "près de douze bandes originales par an" révèle-t-il au Journal du Dimanche du 3 juillet 2016.
Les thèmes de Vladimir Cosma sont reconnaissables dès les premières notes : colorées, très rythmées comme pour "Les Aventures de Rabbi Jacob" de Gérard Oury (1973) devenues cultes. Dans sa biographie officielle, il déclare que "La bonne musique de film, c'est la bonne musique tout court. Elle se doit d'être populaire et savante".
Son plus grand succès commercial pour une bande originale vient avec le carton de 1980, "La Boum", réalisé parClaude Pinoteau avec Sophie Marceau. Son slow "Reality" marque alors les esprits pour des générations à venir...
Deux ans après, il signe la mélodie de l'anti-film désopilant de Noël, "Le Père-Noël est une ordure" joué par l'équipe du Splendid. Il parfait le slow langoureux entre Christian Clavier et Thierry Lhermitte de l'inoubliable "Destinés", interprété par Guy Marchand.
A côté de ses compositions pour le cinéma, Vladimir Cosma se concentre également sur d'autres genres comme le jazz. Il travaille notamment avec Séphane Grappelli ou Chet Baker. Il compose également en 2006 sa propre création, "Eh bien ! Dansez maintenant" une adaptation sur scène des Fables de Lafontaine avec Lambert Wilson dans la peau du narrateur. Il écrit par ailleurs son propre opéra, toujours une adaptation de la littérature classique avec "Marius et Fanny" de Marcel Pagnol. Il choisit de mettre en scène Roberto Alagna et Angela Gheorghiu. Vladimir Cosma conduit également des orchestres à travers le monde.
Les incontournables "Aventures de Rabbi Jacob" sont également adaptées sur scène avec l'aide du comédienPatrick Timsit, qui met le tout en scène. Il coiffe alors l"acteur Eric Metayer des fameuses papillotes du rabbin le plus célèbre du cinéma. Marianne James l'accompagne également au chant.
Encore très actif pour la télévision, Vladimir Cosma continue également à ce jour de silloner le globe et dirige encore des orchestres pour diverses représentations.
Discographie :
2016 : Le Cabanon rose, de Jean-Pierre Mocky
2015 : Tu es si jolie ce soir, de Jean-Pierre Mocky
2015 : Le Chapeau de Mitterrand (Téléfilm)
2015 : Les Compagnons de la pomponette, de Jean-Pierre Mocky
2015 : Monsieur Cauchemar, de Jean-Pierre Mocky
2015 : Je veux être actrice, de Frédéric Sojcher
2014 : Le Mystère des jonquilles, de Jean-Pierre Mocky
2014 : Calomnies, de Jean-Pierre Mocky
2013 : Dors mon lapin, de Jean-Pierre Mocky
2013 : Le Renard jaune, de Jean-Pierre Mocky
2012 : En Attendant Longwood, de Thomas Griffet (court métrage)
2012 : Le Mentor, de Jean-Pierre Mocky
2012 : À votre bon coeur, mesdames, de Jean-Pierre Mocky
2011 : Les Insomniaques, de Jean-Pierre Mocky
2011 : Crédit pour tous, de Jean-Pierre Mocky
2011 : Le Dossier Toroto, de Jean-Pierre Mocky
2011 : HH, Hitler à Hollywood, de Frédéric Sojcher
2010 : Le Portrait, court métrage, d'Olivier Vidal et Sébastien Maggiani
2009 : Climax, court métrage, de Frédéric Sojcher
2009 : Colère (Téléfilm)
2007 : 13 French Street, de Jean-Pierre Mocky
2006 : Le Temps des porte-plumes, de Daniel Duval
2006 : Le Deal, de Jean-Pierre Mocky
2005 : Les Ballets écarlates, de Jean-Pierre Mocky
2005 : Le Bénévole, de Jean-Pierre Mocky
2005 : Grabuge !, de Jean-Pierre Mocky
2004 : Touristes, oh yes !, de Jean-Pierre Mocky
2004 : Albert est méchant, d'Hervé Palud
2003 : Le Furet, de Jean-Pierre Mocky
2002 : Au loin... l'horizon, d'Olivier Vidal
2002 : Marche et rêve ! Les Homards de l'utopie, de Paul Carpita
2001 : Le Placard, de Francis Veber
2000 : La Vache et le Président, de Philippe Muyl
1999 : Le Schpountz, de Gérard Oury
1999 : Le Fils du Français, de Gérard Lauzier
1999 : La Fiction des Guignols (Téléfilm)
1999 : Voleur de coeur (Téléfilm)
1998 : Le Dîner de cons, de Francis Veber
1998 : La Femme du boulanger (Téléfilm)
1997 : Soleil, de Roger Hanin
1997 : Drôle de père (Téléfilm)
1996 : Le Jaguar, de Francis Veber
1996 : Faisons un rêve de Jean-Michel Ribes
1996 : Le Cheval de coeur (Téléfilm)
1996 : Berjac : Coup de maître (Téléfilm)
1996 : Le Plus Beau Métier du monde (Téléfilm)
1996 : Les Palmes de monsieur Schutz, de Claude Pinoteau
1995 : Les Sables mouvants, de Paul Carpita
1994 : Montparnasse-Pondichéry, d'Yves Robert
1994 : Bonsoir, de Jean-Pierre Mocky
1994 : Cache cash, de Claude Pinoteau
1994 : L'Affaire, de Sergio Gobbi
1993 : Cuisine et Dépendances, de Philippe Muyl
1993 : Le Boeuf clandestin (Téléfilm)
1993 : Le Mari de Léon, de Jean-Pierre Mocky
1993 : La Soif de l'or, de Gérard Oury
1993 : Mercedes mon amour, de Bay Okan
1992 : La Femme abandonnée (Téléfilm)
1992 : Ville à vendre, de Jean-Pierre Mocky
1992 : Coup de jeune, de Xavier Gélin
1992 : Le Souper, d'Édouard Molinaro
1992 : Le Bal des casse-pieds, d'Yves Robert
1991 : La Neige et le Feu, de Claude Pinoteau
1991 : La Totale !, de Claude Zidi
1991 : La Montre, la Croix et la Manière (The Favour, the Watch and the Very Big Fish), de Ben Lewin
1990 : La Gloire de mon père, d'Yves Robert
1990 : Le Complot du Renard (Night of the Fox) (Téléfilm)
1990 : Le Déjeuner de Sousceyrac (Téléfilm)
1990 : Le Château de ma mère, d'Yves Robert
1990 : La Pagaille, de Pascal Thomas
1989 : Il gèle en enfer, de Jean-Pierre Mocky
1989 : Les Soeurs du Nord ou SOS Disparus (Téléfilm)
1989 : L'Été de la révolution (Téléfilm)
1989 : Les Grandes Familles (Téléfilm)
1989 : Le Secret de Château Valmont (Téléfilm)
1989 : Le Retour d'Arsène Lupin (Téléfilm)
1989 : Mésaventures (Téléfilm)
1989 : Intrigues (Téléfim)
1988 : Les Pique-assiette (Téléfilm)
1988 : M'as-tu vu ? (Téléfilm)
1988 : Julien Fontanes, magistrat (Téléfilm)
1988 : L'Étudiante, de Claude Pinoteau
1988 : Corps z'à corps, d'André Halimi
1988 : La Vouivre, de Georges Wilson
1987 : Le Moustachu, de Dominique Chaussois
1987 : Coeurs croisés, de Stéphanie de Mareuil
1987 : La Petite ...
Allumeuse, de Danièle Dubroux
1987 : Nitwits, de Nikolai van der Heyde
1987 : Promis...juré !, de Jacques Monnet
1987 : L'Or noir de Lornac (Téléfilm)
1986 : L'Étincelle, de Michel Lang
1986 : Mort un dimanche de pluie, de Joël Santoni
1986 : Claire (Téléfilm)
1986 : L'Été 36 (Téléfilm)
1986 : Le Tiroir secret (Téléfilm)
1986 : Vive la comédie (Téléfilm)
1986 : Tour de France (Téléfilm)
1986 : Les Fugitifs, de Francis Veber
1986 : Astérix chez les Bretons, de Pino Van Lamsweerde
1986 : Lévy et Goliath, de Gérard Oury
1985 : Les Rois du gag, de Claude Zidi
1985 : Astérix et la Surprise de César, de Gaëtan et Paul Brizzi
1985 : Le Gaffeur, de Serge Pénard
1985 : Drôle de samedi, de Bay Okan
1985 : La Galette du roi, de Jean-Michel Ribes
1984 : La Septième Cible, de Claude Pinoteau
1984 : Just the Way You Are, d'Édouard Molinaro
1984 : Le Jumeau, d'Yves Robert
1984 : La Tête dans le sac, de Gérard Lauzier
1984 : Billet doux (Téléfilm)
1984 : L'Homme de Suez (Téléfilm)
1984 : L'Amour en héritage (Téléfilm)
1984 : La Bavure (Téléfilm)
1984 : Hello, Einstein (Téléfilm)
1984 : Châteauvallon (Téléfilm)
1983 : La Jeune Femme en vert (Téléfilm)
1983 : Le Bal, d'Ettore Scola
1983 : Le Prix du danger, d'Yves Boisset
1983 : Banzaï, de Claude Zidi
1983 : Les Compères, de Francis Veber
1983 : Retenez-moi... ou je fais un malheur !, de Michel Gérard
1983 : P'tit Con, de Gérard Lauzier
1983 : La Chambre des dames (Téléfilm)
1982 : La Veuve rouge (Télélfim)
1982 : La Boum 2, de Claude Pinoteau
1982 : L'Adieu aux as (Téléfilm)
1982 : Les Dames à la licorne (
1982 : Jamais avant le mariage, de Daniel Ceccaldi
1982 : Le père Noël est une ordure, de Jean-Marie Poiré
1982 : Tout le monde peut se tromper, de Jean Couturier
1982 : L'As des as, de Gérard Oury
1982 : Un adolescent d'autrefois (Téléfilm)
1981 : La Double Vie (Téléfilm)
1981 : Les Sous-doués en vacances, de Claude Zidi
1981 : Une affaire d'hommes, de Nicolas Ribowski
1981 : La Grande Pitié du comte de Gruyère de Lazare Iglesis
1981 : La Vie des autres ou l'Ascension (Téléfilm)
1981 : Pollufission 2000 (Téléfilm)
1981 : Pourquoi pas nous ? (Téléfilm)
1981 : La Chèvre, de Francis Veber
1981 : L'Année prochaine... si tout va bien, de Jean-Loup Hubert
1980 : La Femme enfant ou L'Ombre du loup, de Raphaële Billetdoux
1980 : Sam et Sally (Téléfilm)
1980 : Petit déjeuner compris (Téléfilm)
1980 : Les Mystères de Paris (Téléfilm)
1980 : Les Roses de Dublin (Téléfilm)
1980 : Inspecteur la Bavure, de Claude Zidi
1980 : Diva, de Jean-Jacques Beneix
1980 : Le Bar du téléphone, de Claude Barrois
1980 : La Boum, de Claude Pinoteau
1980 : Celles qu'on n'a pas eues, de Pascal Thomas
1980 : Le Coup du parapluie, de Gérard Oury
1980 : Laat de dokter maar schuiven, de Nikolai van der Heyde
1980 : Les Maîtres sonneurs (Téléfilm)
1979 : La Dérobade, de Daniel Duval
1979 : Courage fuyons, d'Yves Robert
1979 : C'est pas moi, c'est lui, de Pierre Richard
1979 : La Servante (Téléfilm)
1979 : La Belle vie (Téléfilm)
1979 : La Fabrique, un conte de Noël (Téléfilm)
1979 : Le Baiser au lépreux d'André Michel
1979 : Ils sont grands, ces petits, de Joël Santoni
1979 : Duos sur canapé, de Marc Camoletti
1978 : La Zizanie, de Claude Zidi
1978 : L'Équipage (Téléfilm)
1978 : La Raison d'État, d'André Cayatte
1978 : Je suis timide mais je me soigne, de Pierre Richard
1978 : Confidences pour confidences, de Pascal Thomas
1978 : Plein les poches pour pas un rond, de Daniel Daert
1978 : Cause toujours... tu m'intéresses !, d'Édouard Molinaro
1978 : L'Enlèvement du Régent ou Le Chevalier d'Harmental (Téléfilm)
1977 : Nous irons tous au paradis, d'Yves Robert
1977 : Un oursin dans la poche, de Pascal Thomas
1977 : L'Animal, de Claude Zidi
1977 : Vous n'aurez pas l'Alsace et la Lorraine, de Coluche et Marc Monnet
1977 : La Mer promise de Jacques Ertaud
1977 : Les Confessions d'un enfant de coeur (Téléfilm)
1977 : Vaincre à Olympie (Téléfilm)
1977 : Où vont les poissons rouges ? (Téléfilm)
1977 : L'Affaire des poisons (Téléfilm)
1976 : Les Œufs brouillés, de Joël Santoni
1976 : La Surprise du chef, de Pascal Thomas
1976 : Le Jouet, de Francis Veber
1976 : Un éléphant ça trompe énormément, d'Yves Robert
1976 : Dracula père et fils, d'Édouard Molinaro
1976 : L'Aile ou la Cuisse, de Claude Zidi
1976 : À chacun son enfer ou Autopsie d'un monstre, d'André Cayatte
1976 : Silence... on tourne, de Roger Coggio
1976 : Le Collectionneur de cerveaux ou Les Robots pensants (Téléfilm)
1976 : L'Assassinat de Concino Concini (Téléfilm)
1976 : Les Mystères de Loudun (Téléfilm)
1975 : Hugues-le-Loup de Michel Subiela (Téléfilm)
1975 : Dupont Lajoie, d'Yves Boisset
1975 : La Course à l'échalote, de Claude Zidi
1975 : Catherine et Cie, de Michel Boisrond
1975 : Le Faux-cul, de Roger Hanin
1975 : Le Téléphone rose, d'Édouard Molinaro
1974 : La Rivale, de Sergio Gobbi
1974 : Le Chaud Lapin ou le Confident malgré lui, de Pascal Thomas
1974 : La moutarde me monte au nez, de Claude Zidi
1974 : La Gueule de l'emploi, de Jacques Rouland
1974 : Le Retour du grand blond, d'Yves Robert
1974 : La Virée superbe, de Gérard Vergez
1974 : Les Filles de Malemort ou Le Carnaval de Malemort, de Daniel Daert
1973 : La Main enchantée (Téléfilm)
1973 : Enquête sur un vaisseau fantôme (Téléfilm)
1973 : L'Affaire Crazy Capo (Téléfilm)
1973 : Pleure pas la bouche pleine, de Pascal Thomas
1973 : La Dernière Bourrée à Paris, de Raoul André
1973 : Les grands sentiments font les bons gueuletons, de Michel Berny
1973 : Salut l'artiste, d'Yves Robert
1973 : La Raison du plus fou, de François Reichenbach
1973 : Les Aventures de Rabbi Jacob, de Gérard Oury
1973 : Les Infidèles de Christian Lara - sous le pseudonyme, de Richard Eldwyn
1973 : Le Dingue, de Daniel Daert
1972 : Le Grand Blond avec une chaussure noire, d'Yves Robert
1972 : Les Zozos, de Pascal Thomas
1972 : Les Félines, de Daniel Daert
1972 : Les Dernières Heures d'une vierge, de Tadeus Matuchewsky - sous le pseudonyme de Richard Eldwyn
1972 : Le Journal intime d'une nymphomane, de Jesús Franco
1972 : Neither by Day Nor by Night ou Lo B'Yom V'Lo B'Layla, de Steven Hilliard Stern
1972 : De sang-froid, d'Abder Isker (Téléfilm)
1971 : Les Malheurs d'Alfred ou Après la pluie le beau temps, de Pierre Richard
1970 : Le Distrait, de Pierre Richard
1970 : Teresa, de Gérard Vergez
1970 : Caïn de nulle part, de Daniel Daert
1970 : Le Voyageur, de Daniel Daert
1969 : Clérambard, d'Yves Robert
1969 : Appelez-moi Mathilde, de Pierre Mondy - arrangements et direction d'orchestre (musique de Michel Legrand)
1968 : Alexandre le bienheureux, d'Yves Robert
1968 : Maldonne, de Sergio Gobbi
1968 : Les Prisonniers de la liberté ou Aserei Hahofesh, de Yona Zaretsky
1968 : Sayarim, de Micha Shagrir
1968 : Pour un amour lointain, d'Edmond Séchan - arrangements et direction d'orchestre
1967 : But, court métrage, de Dominique Delouche
1967 : Du mou dans la gâchette, de Louis Grospierre - arrangements
1967 : L'Homme à la Buick, de Gilles Grangier - arrangements
1966 : Le Plus Vieux Métier du monde, film à sketches de Jean-Luc Godard, Claude Autant-Lara, Philippe de Broca... - musique de Michel Legrand et Vladimir Cosma
1966 : Les Demoiselles de Rochefort, de Jacques Demy - arrangements et direction d'orchestre
(musique de Michel Legrand)
1965 : Tendre Voyou, de Jean Becker - arrangements et direction d'orchestre (musique de Michel Legrand )
1965 : Moi et les hommes de quarante ans, de Jacques Pinoteau - arrangements et direction d'orchestre
(musique de Claude Bolling)
1965 : Monnaie de singe, d'Yves Robert - arrangements et direction d'orchestre (musique de Michel Legrand)
Récompenses :
1984 : César de la meilleure musique écrite pour un film pour Le Bal
1980 : César de la meilleure musique écrite pour un film pour Diva

Ses dernières news

Toutes ses news
La Gloire de mon Père
14 mai 2013

La Gloire de mon Père

14 mai 2013
on-tv-tonight
Claude Pinoteau, le réalisateur de La Boum est décédé
07 octobre 2012

Claude Pinoteau, le réalisateur de La Boum est ...

07 octobre 2012
news

Ses derniers films

Tous ses films

Un Profil Pour Deux

comédie
sortie le 12 avril 2017
Un Profil Pour Deux

Vénéneuses

suspense
sortie le 15 mars 2017
Vénéneuses

Je veux être actrice

documentaire
sortie le 20 janvier 2016
Je veux être actrice

Calomnies

comédie dramatique
sortie le 19 novembre 2014
Calomnies
 
0 commentaire - Vladimir Cosma
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]