Warren Beatty

©Abaca, Everett Collection/ABACA

Henry Warren grandit en Virginie avec sa soeur et ses parents, Kathlyn Corine une professeure de théâtre venue du Canada et son père Ira Owens, un docteur en psychologie. Persuadée que ses enfants sont prédestinés à devenir des artistes, leur mère les pousse surtout à devenir des stars...

Warren ne poursuit pas d'études mais caresse le rêve de devenir acteur en apprenant l'art dramatique auprès de la très rigoureuse Stella Adler. Il joue dans son premier sitcom en 1959, Dobie Gillis. Cette expérience laisse un goût amer au jeune Warren qui aspire à devenir un comédien de théâtre "sérieux" et non un mannequin pour séries télévisées.

A force de persévérance, l'acteur obtient un rôle sur scène dans A Loss Of Roses qui lui vaut une nomination aux Tony Awards (l'équivalent de nos Molière).

Repéré pour sa prestance, et bien sûr pour la qualité de son jeu, on lui confie le rôle de Bud pour La Fièvre dans le Sang en 1961, où il partage l'écran avec Natalie Wood, comédienne adorée des jeunes et qui deviendra une star elle aussi mythique. Les deux amants perdus qu'ils incarnent pour Elia Kazan sont élevés au rang des amours superbes du cinéma, mais à l'époque du film personne ne prend Warren au sérieux. Pour certains, il est "trop beau" pour être bon comédien.

Le réalisateur Arthur Penn croit pourtant en ce jeune talent et lui confie deux rôles dans ces films, un dans Promise Her Anything (1965) et surtout le rôle de sa vie dans Bonnie and Clyde en 1967. Il partage l'écran avec la rebelle Faye Dunaway. Les deux acteurs dans le vent incarnent à la perfection ce brûlant duo de criminels, mais ils représentent également cette génération d'acteurs venus de La Méthode, fous de réalisme, loin des icônes figées des années 1950. La violence sans compromis du film, sa sensualité, feront de ce long métrage un succès tonitruant, qui traverse encore les générations.

Toujours en quête d'une crédibilité parfaite, Warren Beatty entreprend de produire beaucoup de films à Hollywood, comme John McCabe en 1971 ou Shampoo en 1975. Il dirige également Le Ciel peut Attendre en 1978 ou encoreReds avec Diane Keaton qui évoque toujours Warren comme son mentor.

Les années 1980 et 1990 ne sont pas excellentes pour le grand Warren Beatty qui a tout de même bâti une carrière réussie. Mais il enchaîne les flops tels queBugsy en 1991 ou avant Ishtarqui est un échec retentissant.

Warren Beatty ne fascine pas que par sa filmographie unique. Il a pourtant été nommé pour une dizaine d'Oscars et de Golden Globes, en tant qu'acteur et réalisateur. Mais sa vie personnelle suscite aussi les curiosités. En vrai "bourreau des coeurs", surnommé le Golden Boy d'Hollywood, l'acteur est connu pour ses innombrables conquêtes, de Leslie Caron à Diane Keaton en passant par Julie Christie... Il épouse en 1994 celle qui deviendra la mère de ses enfants, l'actrice Annette Bening.

En 2016, il retourne derrière la caméra et réalise Rules don't apply avec Lily Collins et Alden Ehrenreich.

Filmographie :

2016 : Rules don't apply
2010 : Dick Tracy Special (Téléfilm)
2001 : Potins mondains et amnésies partielles
1998 : The Larry Sanders Show (Série TV)
1998 : Bulworth
1994 : Rendez-vous avec le destin, de Glenn Gordon Caron
1991 : Bugsy
1990 : Dick Tracy
1987 : Ishtar, d'Elaine May
1981 : Reds
1978 : Le ciel peut attendre
1975 : La bonne fortune, de Mike Nichols
1975 : Shampoo, d'Hal Ashby
1974 : A cause d'un assassinat, d'Alan J.Pakula
1971 : Dollars, de Richard Brooks
1971 : John McCabe, de Robert Altman
1970 : Las Vegas, un couple, de George Stevens
1967 : Bonnie and Clyde, d'Arthur Penn
1966 : Le gentleman de Londres, de Jack Smight
1965 : Promise Her Anything, d'Arthur Penn
1965 : Mickey One, d'Arthur Penn
1964 : Lilith, de Robert Rossen
1962 : L'ange de la violence, de John Frankenheimer
1961 : Le visage du plaisir, de Jose Quintero
1961 : La fièvre dans le sang, d'Elia Kazan
1960 : One step beyond (Série TV)
1959-1960 : Dobie Gillis (Série TV)
1959 : Playhouse 90 (Série TV)
1959 : Look up and live (Série TV)
1957 : Suspicion (Série TV)
1957 : Studio One (Série TV)
1957 : Kraft Television Theatre (Série TV)

Récompenses :

2007 : Cecil B.DeMille Award
2002 : BAFTA, Academy Fellowship
2000 : Oscar, Irving G.Thalberg Memorial Award
1998 : Lion d'or du Festival de Venise pour l'ensemble de sa carrière
1982 : Golden Globe du meilleur réalisateur pour Reds
1981 : Oscar du meilleur réalisateur pour Reds
1979 : Golden Globe du meilleur acteur pour Heaven Can Wait

Ses dernières news

Toutes ses news
3 choses à retenir de la 89e cérémonie des Oscars
Marine de Guilhermier
27 février 2017

3 choses à retenir de la 89e cérémonie des Oscars

27 février 2017
article
Ces célébrités aux multiples conquêtes
Hélène Garçon
10 février 2017

Ces célébrités aux multiples conquêtes

10 février 2017
diaporama
Faye Dunaway à l'honneur du Festival Lumière
28 août 2014

Faye Dunaway à l'honneur du Festival Lumière

28 août 2014
news

Ses derniers films

Tous ses films

L'Exception à la règle

comédie romantique
sortie le 1 janvier 2016
L'Exception à la règle

La Fièvre dans le sang

drame
sortie le 19 décembre 2012
La Fièvre dans le sang

A cause d'un assassinat

suspense
sortie le 11 mars 2009
A cause d'un assassinat

Gonzo: The Life and Work of Dr. Hunter S. Thompson

documentaire
sortie le 1 janvier 2008
Gonzo: The Life and Work of Dr. Hunter S. Thompson
 
0 commentaire - Warren Beatty
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]