Wolf Alice

©Abaca, David Jensen/EMPICS Entertainment
À l'initiative de la formation : la jeune Ellie Rowsell, qui aimerait bien monter sur scène mais ne trouve pas le cran de le faire seule. Elle n'a pas encore 20 ans lorsqu'elle traque alors un certain Joff Oddie sur Internet, grâce à une vidéo de son jeu de guitare publiée sur un forum musical. La paire, ainsi formée en 2010, se lance dans ses premiers concerts, interprétant des morceaux largement folk. Dans un entretien auprès du Huffington Post, la chanteuse revient sur ce duo inopportun : "On voulait jouer de la musique mais on ne savait ni comment, ni où, ni quel genre, alors on a simplement pris une guitare acoustique pour jouer ici-et-là dans des pubs du coin, des choses comme ça. Je pense qu'on voulait être un groupe, mais qu'on ne connaissait pas les bonnes personnes encore. C'est dès qu'on les a trouvées qu'on est réellement devenus Wolf Alice."

Ces bonnes personnes, ce sont en l'occurrence le bassiste Theo Ellis et le batteur Joel Amey, recrutés en 2012. Wolf Alice passe alors de l'acoustique à l'électrique, pour créer un mélange éclectique de folk, de grunge et d'électro-rock, alternant - parfois au sein d'une même chanson - entre une tendre mélodie et le brouhaha du martèlement de la batterie sur de gros riffs de guitare. À l'image d'ailleurs du nom de la formation, ...
inspiré d'une nouvelle d'Angela Carter ainsi dénommée "Wolf-Alice", qui raconte l'histoire d'une fille élevée par les loups... Soit une belle analogie à Ellie Rowsell, ce petit brin de femme à l'apparence frêle derrière sa guitare électrique. Elle qui, pour citer The New Yorker, "est capable de chuchoter comme un enfant et hurler comme un animal enragé".

Wolf Alice, au complet, diffuse un premier EP intitulé "Blush" en 2013. Lequel reçoit un accueil plutôt chaleureux des critiques et trouve déjà son public, constitué d'abord principalement d'adolescents londoniens. Celui-ci ne tarde toutefois pas à s'élargir au fil des publications musicales du groupe, qui dévoile un nouvel EP dès l'année suivante, "Creature Songs", suivi de son premier album en 2015. "My Love Is Cool" fait immédiatement fureur au Royaume-Uni, où il se hisse en deuxième position des charts. L'opus connaît également un certain succès international, intégrant notamment le classement américain en quatre-vingt-dixième position, alors que le single Moaning Lisa Smile grimpe quant à lui jusqu'au numéro 9 du classement alternatif outre-Atlantique.

Après une grande tournée, qui inclut des passages notables aux festivals Lollapalooza ou Coachella, et voit par ailleurs naître le documentaire "On The Road" (2016) réalisé par Michael Winterbottom, les quatre jeunes britanniques annoncent leur retour en studio d'enregistrement. Un deuxième album de Wolf Alice devrait ainsi débarquer dans les bacs en 2017.

Discographie :

2015 : My Love Is Cool

Ses dernières news

Toutes ses news
alt-J dévoile l'hypnotisant "3WW" avant l'arrivée de son 3e album
Clara Lemaire
06 mars 2017

alt-J dévoile l'hypnotisant "3WW" ...

06 mars 2017
article

Sa discographie avec

Toute sa discographie
 
0 commentaire - Wolf Alice
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]