Wyclef Jean

©Getty Images, Noam Galai
Originaire d'Haïti, sa famille quitte la république caribéenne pour les Etats-Unis : Wyclef Jean atterrit à 9 ans dans les projects de Brooklyn et se prend vite d'intérêt pour le rap américain. Sa mère, reconnaissant un jeune talent musical, mais aussi une chance de le préserver de la délinquance des cités, lui offre alors une guitare.

C'est le premier d'une quinzaine d'instruments que Wyclef amadoue, poursuivant sa passion lorsqu'il entre au lycée dans le New Jersey voisin en étudiant le jazz. A 18 ans, il fonde un groupe de rap avec son cousin Prakazrel Michel - aka Pras - et une certaine Lauryn Hill. D'abord dénommé Tranzlator Crew, le trio trouvera finalement son nom de scène en référence à ses origines caribéennes : The Fugees.

Ces "réfugiés" s'affirmeront quelques années plus tard comme des pointures du rap "East Cost". Débarqués dans les bacs en 1994 avec un premier opus prometteur ("Blunted on Reality"), le groupe devient un véritable phénomène de la scène hip-hop américaine à peine deux ans plus tard. Leur deuxième - et dernier - album, "The Score", grâce à des titres comme "Killing Me Soflty", "Ready or Not" et "Fu-Gee-La", grimpe en tête de tous les charts, est fait six fois disque de platine aux Etats-Unis, remporte une paire de Grammy Awards, et s'inscrit dans la liste des "500 meilleurs albums de tous les temps" du magazine Rolling Stone. Du jamais vu, presque, dans le monde du rap.

C'est ainsi fort de ce succès que Wyclef en profite pour faire ses preuves en solo - il est le premier des Fugees à franchir le pas en 1997. Le rappeur invite toutefois ses comparses en featuring, parmi d'autres, sur son premier opus intitulé "The Carnival". Loin de décevoir, ce dernier se voit salué dans les charts et les cérémonies de remises de prix, recevant un MTV Video Music Award pour le clip de "Gone Till November". Surtout, il confirme tout le génie créatif de l'artiste haïtien, tant dans ses textes que dans la composition musicale - éclectique, s'inspirant du "Guantanamera" de Celia Cruz au "Stayin' Alive" des Bee Gees.

Ce génie créatif, Wyclef le met bientôt à profit pour d'autres artistes. Il met sa patte au "No, no, no" des jeunes Destiny's Child comme au "My Love is Your Love" de ...
la grande Whitney Houston, aide à relancer Carlos Santana avec le succès de "Maria, Maria", participe au tube "Hips Don't Lie" de Shakira, et monte sur scène avec des artistes aussi légendaires et variés qu'Eric Clapton ou Stevie Wonder.

Le tout en poursuivant sa propre carrière : de retour en studio en 2000, avec un deuxième album solo qui donne notamment naissance au fameux "911" avec Mary J. Blige, Wyclef s'immisce régulièrement dans les bacs tout le long de la décennie. Il s'accorde finalement une longue pause après son septième opus, "From the Hut, to the Projects, to the Mansion", inspiré du révolutionnaire haïtien Toussaint L'Ouverture.

Très investi dans sa patrie, le rappeur avait déjà fondé l'association Yélé Haïti au début des années 2000, venue en aide au pays notamment après l'ouragan Jeanne en 2004 et le séisme dévastateur de 2010. Cette année-là, il fait couler beaucoup d'encre lorsqu'il annonce sa candidature à la présidentielle de la république haïtienne. Or celle-ci est rejetée, sa double nationalité ne suffisant pas puisque Wyclef réside aux Etats-Unis et non en Haïti.

En 2016, l'ex-rappeur des Fugees revient enfin sur le devant de la scène musicale après sept ans d'absence. Il diffuse "My Girl", puis "Hendrix", des singles annonçant son huitième album solo : "Carnival III", prévu pour l'automne.

Discographie :

2016 : Carnival III
2009 : From the Hut, to the Projects, to the Mansion
2007 : Carnival Vol. II : Memoirs of an Immigrant
2006 : Ghosts of Cité Soleil
2004 : Welcome to Haiti : Creole 101
2003 : The Preacher's Son
2002 : Masquerade
2000 : The Ecleftic : 2 Sides II a Book
1997 : The Carnival

Filmographie :

2015 : Backstage Diaries (série TV)
2013-2012 : Nashville (série TV)
2012 : Black November
2009 : 30 Rock (série TV)
2007 : Redline
2006 : Full Clip
2005 : Dirty
2005 : One Last Thing...
2005 : New York 911 (série TV)
2005 : Be Cool
2004 : Mes plus belles années (série TV)
2002 : Shottas
2001 : Carmen: A Hip Hopera (téléfilm)

Récompenses :

2000 : Grammy Award, partagé avec Carlos Santana dans la catégorie "Album de l'année", pour "Supernatural"
1998 : MTV Video Music Award, dans la catégorie "Meilleure vidéo R&B", pour "Gone Till November"
1997 : Grammy Awards, en tant que membre des Fugees, dans les catégories "Meilleur album rap", pour "The Score", et "Meilleure performance R&B en groupe", pour "Killing Me Softly"

Ses dernières news

Toutes ses news
Wyclef Jean des Fugees, victime d'un délit de faciès et arrêté par la police
Clara Lemaire
22 mars 2017

Wyclef Jean des Fugees, victime d'un délit de ...

22 mars 2017
article

Ses derniers films

Tous ses films

Venus and Serena

documentaire
sortie le 1 janvier 2012
Venus and Serena

Soundtrack for a Revolution

documentaire
sortie le 1 janvier 2009
Soundtrack for a Revolution

A Place in Time

documentaire
sortie le 1 janvier 2007
A Place in Time

Ghosts of Cité Soleil

documentaire
sortie le 1 janvier 2007
Ghosts of Cité Soleil
 
0 commentaire - Wyclef Jean
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]