AJ Bowen

AJ Bowen©Getty Images, Jeffrey Mayer/WireImage

Alfred C. Bowen Jr., de son vrai nom, se destine d'abord à un avenir dans la musique, en tant que joueur de tuba remplaçant auprès de l'Orchestre Symphonique d'Atlanta alors qu'il n'est encore qu'au lycée. Mais, alors qu'il s'apprête à intégrer l'Université de l'Indiana, voilà qu'il décide de laisser tomber la musique pour y préférer le théâtre, perdant alors sa bourse et se voyant contraint de rentrer dans ses contrées natales. Qu'importe, le jeune homme vend son cuivre et effectue quelques petits boulots sur des chantiers le temps de retrouver une place en faculté. Il parvient finalement à intégrer une école d'art dramatique affiliée à l'Université de Géorgie.

Là-bas, il fait la rencontre d'un réalisateur en devenir dénommé Jacob Gentry. Si naît dès lors une fructueuse collaboration entre les deux étudiants, sur de nombreux courts-métrages amateurs, leurs chemins se séparent - un temps - lorsqu'ils reçoivent leur diplôme. AJ Bowen s'envole pour sa part à New York, où il travaille comme... employé de Starbucks. C'est toutefois le précieux conseil d'un client qui le motive à renouer avec ses aspirations d'acteur, comme le rapporte le magazine LA Weekly : "Lance-toi simplement dans quelque chose. Fait des trucs. Éventuellement, quelqu'un va finir par le voir." Le client en question s'appelait Matt Damon.

Le comédien en herbe décide alors de traverser le pays pour rejoindre Los Angeles, où il obtient, en tout juste trois semaines, le rôle principal d'une petite pièce de Tom Stoppard intitulée "The Real Inspector Hound". Il fait par ailleurs son retour devant la caméra, toujours celle de son ami Jacob Gentry en l'occurrence, pour le premier long de ce dernier en tant que professionnel en 2004 : "Last Goodbye", drame romantique porté notamment par Faye Dunaway. Après quoi AJ Bowen n'a pas à attendre bien longtemps avant d'obtenir lui-même un rôle principal, dans l'horrifique "Creepshow 3" (2006) réalisé par Ana Clavell et James Glenn Dudelson.

Puis il reprend du service au côté de Jacob Gentry, et une paire d'autres cinéastes, pour "The Signal" (2007). Cette réalisation horrifique collective explore comment une société - et notamment un mari cocu dénommé Lewis Denton, alias AJ Bowen ... - se met à tuer sur ordre des téléphones portables, radios et autres téléviseurs. Présenté à Sundance, le film rencontre un grand succès critique. L'acteur et son ami réalisateur deviennent alors une référence du genre "mumblegore", ces films d'horreur à petits budgets qui commencent alors à faire fureur sur la scène cinématographique indépendante américaine.

De quoi permettre à AJ Bowen d'enchaîner les projets, sous la direction d'autres, dont notamment Ti West et Adam Wingard qu'il retrouvera à plusieurs reprises le long de sa carrière. Aussi s'illustre-t-il dans "The House of the Devil" (2009) puis "The Sacrament" (2013) du premier, comme dans "A horrible Way to Die" (2010) et "You're Next" (2011) du second. Alors qu'il continue ainsi d'investir les salles obscures à raison de plusieurs films par an, l'acteur s'essaie par ailleurs à d'autres registres. Il joue notamment la comédie dans "Grow Up, Tony Phillips" (2013) d'Emily Hagins, passe à l'action dans "The Guest" (2014) d'Adam Wingard, puis s'invite dans les thrillers "The Frontier" (2015) d'Oren Shai et "Teenage Cocktail" (2016) de John Carchietta. Sans pour autant oublier ses origines, toutefois, puisqu'il serait en outre en train de travailler à l'écriture d'un scénario auprès de son ami réalisateur Jacob Gentry : un projet de science-fiction dénommé "Night Sky".

Filmographie :

2016 : Teenage Cocktail, de John Carchietta
2015 : Synchronicity, de Jacob Gentry
2015 : The Frontier, d'Oren Shai
2014 : The Reconstruction of William Zero, de Dan Bush
2014 : Twisted Tales, de Tom Holland
2014 : The Guest, d'Adam Wingard
2013 : Twisted Tales (Série TV)
2013 : The Sacrament, de Ti West
2013 : Grow Up, Tony Phillips, d'Emily Hagins
2012 : Among Friends, de Danielle Harris
2012 : Sun Don't Shine, d'Amy Seimetz
2011 : Rites of Spring, de Padraig Reynolds
2011 : You're Next, d'Adam Wingard
2011 : Chillerama (Collectif)
2011 : What Fun We Were Having, d'Adam Wingard
2010 : A Horrible Way to Die, d'Adam Wingard
2010 : Butcher II, d'Adam Green
2009 : The House of the Devil, de Ti West
2008 : The Season, d'Adam Edward Brooks
2008 : Maidenhead, de James Spanos
2007 : The Signal (Collectif)
2006 : Creepshow 3, d'Ana Clavell et James Glenn Dudelson
2004 : Last Goodbye, de Jacob Gentry

Ses dernières vidéos

Toutes ses vidéos
Synchronicity - bande annonce - VOST - (2015)

Synchronicity - bande annonce - VOST - (2015)

Après des années de recherche, un groupe de ...
12 septembre 2017
Synchronicity - bande annonce 2 - VF - (2015)
00:54

Synchronicity - bande annonce 2 - VF - (2015)

Après des années de recherche, un groupe de ...
14 septembre 2017
You're Next - bande annonce - VOST - (2013)

You're Next - bande annonce - VOST - (2013)

La famille Davison est réunie dans sa maison ...
03 septembre 2017
You're Next - bande annonce 2 - VF - (2013)
01:36

You're Next - bande annonce 2 - VF - (2013)

La famille Davison est réunie dans sa maison ...
03 septembre 2017

Ses derniers films

Tous ses films

Dead Night

suspense
prochainement

Dead Night

Teenage Cocktail

drame
prochainement

Teenage Cocktail

The Frontier

autre
prochainement

The Frontier

Synchronicity

fantastique/SF
prochainement

Synchronicity

Vos réactions doivent respecter nos CGU.