Alexis Brézet

  • En bref
  • news
  • vidéos
  • photos
  • Filmographie
  • Discographie
Alexis Brézet

Après une hypokhâgne au lycée Pierre-de-Fermat de la ville rose, Alexis Brézet quitte le foyer familial pour se rendre à Paris. Là-bas, il n'a qu'une idée en tête : embrasser le métier de journaliste. Le Toulousain rejoint ainsi les bancs de Sciences-Po Paris et effectue des stages pendant sa scolarité. Frappant à toutes les portes, l'apprenti journaliste finit par décrocher un stage au Figaro.

À l'aise dans les couloirs du quotidien conservateur français, il se fait très vite repérer par l'un des hommes influents du journal, Alain Peyrefitte, alors directeur du comité éditorial du Figaro. Ce dernier remarque sa plume, précise, littéraire mais pas scolaire, et le recommande à François d'Orcival, directeur de la rédaction d'un autre journal français, Valeurs actuelles.

Avant de l'intégrer à sa rédaction, d'Orcival le teste dès 1987 sur un autre journal des éditions Valmonde & Cie dont Valeurs actuelles fait partie : le mensuel d'actualité politique Spectacle du monde. Le jeune journaliste prête alors sa plume aiguisé aux actualités politiques, géopolitiques mais aussi culturelles. Revue clairement marquée à l'extrême-droite, Valeurs actuelles a accueilli également dans ses rangs des journalistes comme Éric Zemmour.

Le baptême réussi haut la main, François d'Orcival l'accueille dans sa rédaction. Pendant dix ans, Alexis Brézet va couvrir l'actualité politique et devenir l'un des piliers du support papier, passant de rédacteur en chef politique de l'hebdomadaire à directeur de la rédaction en 1999, succédant à Henri Marque. Brossant d'innombrables portraits d'hommes et de femmes politiques, le journaliste signe également la dernière page de l'hebdomadaire. Baptisé La lettre de ... M. de Rastignac et jamais signé de son nom, ce feuilleton politique revient, à la façon de la "Comédie humaine" de Balzac, sur les coulisses et jeux de pouvoir de la politique française.

En 2000, sa carrière prend un nouveau tournant. Il quitte en effet Valeurs actuelles pour s'asseoir sur le fauteuil d'adjoint de la rédaction du Figaro. Chargé des rubriques politique et société, il prend même les commandes, en 2004, des colonnes réservées aux sciences et à la médecine. Fidèle bras droit d'Etienne Mougeotte, il travaille de pair avec lui dès 2007 en qualité de directeur délégué de la rédaction du Figaro Magazine puis de directeur de la rédaction de ce même titre, entre 2008 et 2013.

En juillet 2013, le catholique et père de quatre filles est choisi par Serge Dassault, qui lit depuis un moment ses éditos et le félicite chaque week-end quand l'occasion se présente, pour succéder à Etienne Mougeotte au poste de directeur des rédactions du Figaro alors que la gauche arrive à l'Elysée après dix-sept ans d'absence. Le patron du Figaro dira qu'il voulait, avec cette nomination, "ouvrir une nouvelle étape et mettre en place une opposition intelligente".

Le 13 octobre 2016, Alexis Brézet anime, aux côtés d'Elisabeth Martichoux de RTL et de Gilles Bouleau de TF1, le premier débat télévisé de la primaire à droite rassemblant les sept candidats. Mais ce n'est pas la première fois qu'on le voit sur le petit écran puisque l'éditorialiste participe chaque semaine au Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro, le dimanche soir de 18h30 à 19h30.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.