Amadou & Mariam

  • En bref
  • 2 news
  • vidéos
  • photos
  • Filmographie
  • Discographie
Amadou & Mariam©Getty Images, Ross Gilmore

Amadou Bagayoko et Mariam Doumba se rencontrent le 20 janvier 1976. Depuis, ils ne se sont plus quittés. Tous deux élèves de l'Institut des jeunes aveugles du Mali, Mariam connait déjà de réputation Amadou à son arrivée dans l'établissement en 1975, grâce notamment à sa chanson Faisons la bénédiction, passant en boucle à la radio. Le guitariste-chanteur croise pour la première fois la route de celle qui deviendra sa future femme.

Bercés par des registres musicaux différents - la variété française et les vedettes maliennes pour elle, le rock pour lui - la musique vibre dans leurs deux corps handicapés. Mariam chantait déjà dans les mariages et baptêmes depuis l'âge de six ans et donne des cours de chant et de danse, tandis que lui s'est formé dès ses 2 ans aux percussions, suivi de l'harmonica et de la flûte. Une passion commune qui va rapprocher les deux non-voyants vivant chacun dans le noir depuis des années : Mariam depuis l'âge de 5 ans suite à une rougeole mal soignée et Amadou à l'adolescence après une cataracte congénitale.

Lorsqu'Amadou entend pour la première fois la voix de Mariam, il sait tout de suite qu'il fera un bon bout de chemin avec elle. Tant à la ville qu'à la scène. À l'Institut, la musique va dès lors résonner de plus belle. Dès 1976, le duo créé la troupe de l'Institut, dirigée par Amadou, et deux ans plus tard, Mariam devient la chanteuse principale de l'orchestre. En 1980, ils donnent leur premier concert au stade de Bobo Dioulasso. Année qui marque également leur mariage.

L'année suivante, Amadou devient chef d'orchestre de la formation Miriya, composée uniquement de musiciens aveugles. Également directeur technique du groupe artistique de l'Institut et secrétaire général de l'AMPSA (Association malienne pour la promotion sociale des aveugles), il assoit sa notoriété et remporte en 1992 le concours "Découvertes" organisé par RFI. Mais c'est avec Mariam qu'il souhaite arpenter les scènes du monde entier.

Pour mettre toutes les chances de leurs côtés, le couple part s'installer en Côte d'Ivoire en 1986, les possibilités d'enregistrement étant limitées au Mali. Leur rencontre, à Abidjan, avec le producteur nigérien Maïkano va être déterminante dans le début de leur carrière en duo. En effet, c'est ce dernier qui les fait entrer en studio en 1988 et produit leurs deux premières cassettes. Très vite, Amadou et Mariam se font surnommer "Le couple aveugle du Mali". "Volume 1" et "Volume 2", sont commercialisées l'année suivante. Les deux cassettes suivantes, "Volume 3" et "Volume 4", sorties en 1991, précèdent une grande tournée au Mali.

Mais leurs chansons blues/rock, racontant les contours de l'Afrique, ne rencontrent le succès que dans le continent. Il leur faudra patienter jusqu'en 1997, après une tentative échouée trois ans ... plus tôt, pour que la France s'intéresse à leur musique, grâce à leur participation aux Trans Musicales de Rennes. Au tour ensuite de l'Europe, qui découvre leur premier CD en 1998, "Sou Ni Tilé" (Nuit et jour) et sa ballade amoureuse Mon amour, ma chérie. L'amour inonde d'ailleurs la plupart de leurs chansons, évoquant tour à tour en en langue bambara et française l'amour entre les peuples, la joie d'aimer, la fête dans les coeurs.

Désormais célèbres à l'international, les Maliens sont invités à jouer en Louisiane ou encore en Allemagne après leur deuxième opus, "Tje Ni Mousso" (L'homme et la femme). Suit l'album "Wati" (Le temps) en 2002, sur lequel figurent des morceaux avec Cheick Tidiane Seck, Jean-Philippe Rykiel et Sergent Garcia, ponctué par des passages à Los Angeles, Angoulême ou Montreux.

Définitivement façonné par les rencontres qui croisent leur univers, le duo fait la connaissance de Manu Chao en septembre 2003. Le plus international des artistes franco-espagnols travaille avec eux à Paris sur des chansons qu'ils enregistrent dès 2004. Fruit de leur collaboration, l'album "Dimanche à Bamako" sort dans les bacs au mois d'octobre avec le hit éponyme et Triste réalité. Lauréat du prix du meilleur album world de l'année aux Victoires de la musique en 2005, cet opus est encore aujourd'hui la référence du groupe.

Trois ans plus tard, c'est un album cosmopolite qui voit le jour. Dans "Welcome to Mali", les fans du duo peuvent en effet entendre les voix de Matthieu Chedid, Keziah Jones ou encore K'Naan. Produit par Damon Albarn de Blur, rencontré en 2007 pour le projet Africa Express en Angleterre, le disque comporte le tube "Sabali", qui évoque les bienfaits de la patience. Une patience qui a été bénéfique au couple, qui se voit assurer dans les années 2010 les premières parties des mastodontes U2 et Coldplay.

Depuis, Amadou et Mariam ont sorti leur dernier album en date, "Folila" (2012), victoire de la musique en 2013. Enregistré entre New York, Bamako et Paris, Bertrand Cantat, ex-leadeur de Noir Désir, y marque son retour en étant présent sur six des quinze titres. En 2016, Black M les invite sur son deuxième album studio "Eternel Insatisfait". Elle est là, la richesse d'Amadou et Mariam : trouver leur place au carrefour de tous les univers musicaux.

Discographie :


2012 : Folila
2009 : The Magic Couple
2008 : Welcome to Mali
2005 : Je pense à toi
2004 : Dimanche à Bamako
2002 : Wati
2000 : Tje Ni Mousso
1998 : Se Te Djon Ye
1998 : Sou ni tilé

Récompenses :


2013 : Victoire de la musique de l'album de musiques du monde de l'année pour "Folila"
2005 : Victoire de la musique de l'album reggae, ragga, world de l'année pour "Dimanche à Bamako"

Ses dernières news

Toutes ses news
Dix musiciens et groupes venus d'Afrique qui nous font danser
Fabien Gallet
23 mai 2018

Dix musiciens et groupes venus d'Afrique qui ...

23 mai 2018
diaporama
-M- invite Jain, Oxmo Puccino, Amadou & Mariam sur "Lamomali"
Clara Lemaire
08 mars 2017

-M- invite Jain, Oxmo Puccino, Amadou & ...

08 mars 2017
article

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU