André Courrèges

  • En bref
  • 6 news
  • vidéos
  • photos
  • Filmographie
  • Discographie
©Getty Images

C'est à Pau qu'André étudie et découvre rapidement le dessin et l'architecture. À la fin de la Seconde Guerre mondiale, le jeune homme s'installe à Paris et se met à suivre des cours à l'Ecole de la chambre syndicale de la couture. Dès 1950, il travaille brièvement chez Jeanne Lafaurie avant d'intégrer la maison Balenciaga durant dix ans. C'est là qu'il apprend le métier de couturier et les techniques qui en découlent. Après avoir beaucoup appris, Courrèges finit par s'ennuyer dans la grande maison de couture. Il y travaille notamment avec sa future femme, de 12 ans sa cadette, Coqueline Barrière. C'est ensemble qu'ils quittent Balenciaga : André sera alors remplacé par Emmanuel Ungaro.

Alors qu'il s'est donné cinq ans pour réussir, André Courrèges ne mettra que deux ans avant de percer dans le monde de la mode. C'est en 1961 qu'il fonde son entreprise et rencontre un succès immédiat. Ses créations, qui rappellent sa passion pour l'architecture, sont destinées à la jeunesse et visent à libérer la femme. Dans ce but, il supprimera toute les "entraves" de la toilette féminine telles que les guêpières, soutien-gorge et talons hauts, et crée des combi-shorts, des tailleurs à poches larges, des pantalons, des pantacourts et des bottes plates.

André et Coqueline se marient en mars 1967. La presse féminine parle alors de lui comme celui qui a "retiré dix ans aux femmes". Cependant, au milieu des années 1990, le couturier tombe malade et prend sa retraite : ce sera alors sa femme qui prendra la direction artistique de l'entreprise. Après son dernier défilé haute couture en 2002, Courrèges décide de se consacrer à d'autres projets comme la peinture, la sculpture ou la création de véhicules non polluants grâce à sa filiale Courrèges Energie.

L'oeuvre d'André Courrèges est considérée comme visionnaire, toujours avec un regard innovant tourné vers l'avenir tout en restant en phase avec son époque. Architecte du vêtement autant que couturier, il est surnommé "Le Corbusier de la haute couture", privilégiant le facile à porter. S'adressant aux femmes modernes, actives, il influencera de nombreux stylistes : on retrouve en effet son style épuré chez Thierry Mugler, Jil Sander, Chalayan, Stephen Sprouse ou encore Nicolas Ghesquière. Le travail du créateur a largement révolutionné le monde de la mode : Yves Saint Laurent avait notamment dit de ses premières réalisations qu'elles étaient apparues "comme une bombe, après, plus rien n'était comme avant". Parmi ses emblèmes, on peut citer sa fameuse "petite robe blanche" et la fameuse mini-jupe.

André Courrèges s'est éteint le 7 janvier 2016 à Neuilly, à l'âge de 92 ans. Il était atteint depuis plus de 30 ans de la maladie de Parkinson.

Ses dernières news

Toutes ses news
3 pièces mode qui ont participé à l'émancipation de la femme
Justine Fiordelli
06 mars 2017

3 pièces mode qui ont participé à ...

06 mars 2017
article
3 vêtements interdits devenus incontournables
Hélène Garçon
29 octobre 2016

3 vêtements interdits devenus incontournables

29 octobre 2016
article
Roxy et Courrèges lancent une collection de running et surf
Justine Fiordelli
29 juin 2016

Roxy et Courrèges lancent une collection de ...

29 juin 2016
article
Fashion Week : changement dans l'air !
Justine Fiordelli
06 mars 2016

Fashion Week : changement dans l'air !

06 mars 2016
article
 
0 commentaire - André Courrèges
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]