Anjezë Gonxha Bojaxhiu

  • En bref
  • 2 news
  • vidéos
  • photos
  • Filmographie
  • Discographie
Anjezë Gonxha Bojaxhiu©Getty Images

Elevée dans un esprit religieux d'humilité et de générosité auprès de son frère et sa soeur, la jeune fille, qui a perdu son père à l'âge de 9 ans, se consacre entièrement à Dieu dès ses 12 ans. En 1928, elle rejoint l'ordre missionnaire des soeurs de Notre-Dame de Lorette en Irlande : elle n'a alors que 18 ans. L'année suivante, elle s'envole pour l'Inde afin de réaliser sa formation religieuse. C'est le 25 mai 1931 que la jeune soeur prononce ses voeux temporaires et prend le nom de Mary-Teresa.
Un temps enseignante à l'école Loreto Entally de Calcutta, elle prononce ses voeux définitifs en 1937, devenant par la suite directrice des études à l'école Sainte-Marie. Après s'être rendue à la retraite annuelle de la congrégation à Darjeeling en 1946, Mary-Teresa décide de ne se consacrer qu'aux pauvres et quitte alors sa communauté le 16 août 1948. Elle n'a à l'époque pour seul bien que son fameux sari blanc à liserés bleus.
Rapidement suivie par d'autres femmes, Mary-Teresa, devenue Mère Teresa et infirmière diplômée, fonde en 1950, la congrégation religieuse catholique Les missionnaires de la Charité qui se consacre aux plus déshérités et leur procure des soins médicaux, des enseignements et une prise en charge des mourants. En effet, les services hospitaliers de l'époque refusent les mourants dépourvus de famille, elle créé ainsi le mouroir de Kaligat. Elle fonde également une école et un orphelinat destinés à recueillir les intouchables et les démunis. Détachés du Vatican dont ils ne reçoivent pas l'aide, Les missionnaires de la Charité font voeu de pauvreté et s'occupent aussi des lépreux. Mère Teresa développe son oeuvre à ... Calcutta tout d'abord, puis en Inde et partout dans le monde, une mission qui recevra l'appui du Pape en 1969 et un afflux de dons.
Mère Teresa reçoit le prix Jean XXIII des mains du Pape Paul VI en 1971, ce qui marque le début de sa reconnaissance mondiale. Devenue une véritable figure religieuse planétaire, elle reçoit le prix Nobel de la paix le 17 octobre 1979 qu'elle accepte "au nom des pauvres". Elle est également récipiendaire de nombreux autres prix.
En 1984, elle ajoute une fraction masculine à sa congrégation et continue sa mission à travers de nombreux voyages, malgré sa santé fragile. Après plusieurs alertes cardiaques, celle qui incarne le dévouement et le don de soi meurt d'une tumeur à l'estomac le 5 septembre 1997. Ses obsèques seront nationales et célébrées dans le stade de Calcutta tandis que le pape Jean-Paul II prononcera sa béatification le 19 octobre 2003. Mère Teresa sera canonisée et déclarée "sainte" le 4 septembre 2016 sur décret du pape François signé le 15 mars de la même année.
Récompenses :
2016 : Canonisation
2003 : Béatification par le pape Jean-Paul II
1996 : Nommée Citoyen d'honneur des Etats-Unis d'Amérique
1985 : Médaille présidentielle de la Liberté (USA)
1981 : Légion d'honneur haïtienne
1980 : Prix Bhârat Ratna (Inde)
1979 : Prix Nobel de la Paix
1978 : Prix Balzan pour l'humanité, la paix et la fraternité entre les peuples
1978 : Prix Balzan (Italie)
1972 : Prix Jawaharlal Nehru pour le dialogue international
1971 : Prix Jean XXIII des mains du pape Paul VI (Italie)
1970 : Prix Templeton (Angleterre)
1970 : Good Samaritan Award (USA)
1962 : Prix Ramon Magsaysay (Philippine)
1962 : Ordre du Lotus (Inde)
1962 : Prix Padma Shri (Inde)

Ses dernières news

Toutes ses news
Lady Di en 10 événements marquants
Fabien Gallet
29 août 2017

Lady Di en 10 événements marquants

29 août 2017
diaporama
Les femmes de la semaine du 3 au 9 septembre 2016
Hélène Demarly
09 septembre 2016

Les femmes de la semaine du 3 au 9 septembre 2016

09 septembre 2016
diaporama

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU