Anna Piaggi

  • En bref
  • news
  • vidéos
  • photos
  • Filmographie
  • Discographie
Anna Piaggi©Abaca

Piaggi travaille d'abord comme traductrice dans les années 1960 pour la compagnie spécialisée dans l'édition Mondadori, avant d'intégrer Condé Nast et de commencer à écrire pour des magazines de mode tel que l'édition italienne de Vogue et Vanity Fair. Au début des années 1980, elle travaille à Milan pour le magazine Vanity où elle côtoie Cecil Beaton et Antonio Lopez.
Dès 1988, elle s'occupe d'une double page appelée "D.P. Doppie Pagine di Anna Piaggi" faite de collages, avec l'aide de Luca Stoppini. Elle réalise des annotations sur ses images avec une typographie manuelle spéciale rouge brillante appelée "Valentina" créée par Ettore Sottsass en 1969.
Au bout de vingt-trois ans de service, elle se fait remplacer par Franca Sozzani à Vogue Italia mais continue de travailler en collaboration avec cette dernière. Anna Piaggi devient ensuite rédactrice en chef pour les magazines Panorama et L'Espresso.
Célèbre ... pour son style excentrique, elle n'apparaissait jamais deux fois dans les mêmes tenues mais arborait souvent des chapeaux, la plupart fabriqué par Stephen Jones.
Elle compte parmi ses amis le styliste Karl Lagerfeld, avec qui elle collaborera sur le livre Anna-chroniques, Stefano Gabbana ou encore le chausseur Manolo Blahnik et est considérée comme une muse par beaucoup de créateurs de mode pour son sens de l'exubérence et de l'éclectisme. L'icône de mode sera la première à donner au vintage ses lettres de noblesse.
En 2006, le Victoria & Albert Museum de Londres expose une partie de sa collection de vêtements et déclare avoir recencé 2865 pièces de prêt-à-porter et haute couture ainsi que 265 paires de chaussures dans sa collection personnelle.
Les personnalités de la mode lui rendirent hommage en nombre au moment de sa mort chez elle, à Milan, le 7 août 2012.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU