Ara Aprikian

  • En bref
  • 2 news
  • vidéos
  • photos
  • Filmographie
  • Discographie
Ara Aprikian©Getty Images

Diplômé de Sciences Po et de l'ENSAE (Ecole nationale de la statistique et de l'administration économique), il entre par la grande porte de la télévision en se faisant embaucher par TF1. D'abord employé au pôle marketing, il rejoint rapidement le département stratégie de la chaîne.
Nommé directeur des jeux et des divertissements de la première chaîne de France en 2003, il occupe ce poste pendant deux ans, puis intègre le groupe Canal+.
Assis dans le fauteuil de Directeur du pôle flux, comprenant les magazines d'informations et de divertissements des chaînes du groupe, il succède à Jean-Baptiste Jouy, nommé quant à lui Directeur des programmes de France 2.
En 2012, Ara Aprikian décroche de nouveau un poste à responsabilité sur le PAF. Choisi pour être le nouveau directeur général adjoint du pôle ... édition, il se charge des activités de la télévision gratuite du groupe Canal+ (les tranches en clair de Canal+, D8, D17, I-Télé). Pendant son exercice, il recrute notamment le trublion de D8, Cyril Hanouna, pour animer l'émission Touche pas à mon poste, dans laquelle le patron de D8 apparaît régulièrement.
À l'été 2015, Vincent Bolloré, qui a récemment pris les rênes du groupe télévisuel, limoge une poignée de dirigeants du groupe, dont Ara Aprikian, qui quitte ses fonctions le 24 juillet à l'âge de 49 ans.
L'ancien patron des chaînes gratuites du groupe Canal+ annonce sa reconversion sur son compte Twitter. Fini la télévision, Ari Aprikian se lance dans une nouvelle aventure : celle de la restauration. Il gère désormais le café-boutique Le Petit Larousse, situé à Malakoff.

Ses dernières news

Toutes ses news
TF1 répond aux propos accusateurs de Laurence Boccolini
Myriam Azoul
22 juin 2018

TF1 répond aux propos accusateurs de Laurence ...

22 juin 2018
article
EXCLU - Benjamin Castaldi : "J'ai désacralisé la télévision"
Fabien Gallet
18 décembre 2015

EXCLU - Benjamin Castaldi : "J'ai ...

18 décembre 2015
article

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU