Ariel Sharon

  • En bref
  • news
  • vidéos
  • photos
  • Filmographie
  • Discographie
Ariel Sharon©Abaca

Promu commandant de compagnie en 1949, il devient officier dans les services secrets deux ans plus tard.

Commandant de détachement dans la brigade Alexandroni de la Haganah pendant la guerre israélo-arabe de 1948, il se fait gravement touché lors de la première bataille de Latroun contre la Légion arabe.

Son engagement dans l'armée israélienne lui vaut d'être surnommé "le roi d'Israël" ou encore "le lion de Dieu" par les Israéliens mais se fait réprimander par le Conseil de sécurité des Nations unies qui adopte une résolution en novembre 1953, suite au massacre perpétré dans le village de Qibya en Jordanie le 14 octobre 1953, alors qu'il commandait l'unité 101.

Quatre ans plus tard, il part pour un an à l'Ecole militaire de Camberley en Angleterre et étudie le droit à l'université de Tel-Aviv à son retour.

Notamment commandant de l'armée de terre israélienne pendant la crise de Suez, la guerre des Six jours encore celle de Kippour, il se retire de l'armée en 1971 et fait ses débuts en politique en fondant le Likoud, parti sioniste de droite.

Appelé en 1974 le Premier ministre de l'époque Yitzhak Rabin pour devenir conseiller spécial à la Sécurité, il décroche ensuite de nombreux portefeuilles ministériels. D'abord nommé ministre de l'Agriculture (1977-1981), il accède ensuite ... au poste de ministre de la Défense (1981-1983), sous lequel il dirige les opérations d'évacuation du Sinaï.

Lors de la Guerre du Liban, il est accusé de responsabilité indirecte pour le massacre de deux camps de réfugiés palestiniens (Sabra et Chatila). Il se voit alors contraint de démissionner mais récupère rapidement un autre ministère, celui de la Construction et de l'Aménagement (1990-1992), puis celui des Infrastructures nationales (1996-1998).

En 1998, il est élu ministre des Affaires étrangères mais n'occupera ses fonctions qu'une année pour prendre la tête du parti Likoud à la suite de la démission de Benyamin Netanyahou.

Tout en dirigeant le Likoud, il devient en 2001 le 11e Premier ministre d'Israël. Réélu en 2003 suite à des élections anticipées, il priorise le processus de paix avec la Palestine, la lutte contre le terrorisme palestinien et le retrait unilatéral des colonies israéliennes de la bande de Gaza.

Au début de l'année 2006, alors qu'il est pressenti pour briguer un troisième mandat, Ariel Sharon est victime d'une grave attaque cérébrale. Plongé dans un coma artificiel, il est démis de ses fonctions de premier ministre le 14 avril 2006 et remplacé par Ehud Olmert.

Il passe huit ans dans le coma et décède le 11 janvier 2014 à Ramat Gan en Israël.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU