Arnaud Fleurent-Didier

  • En bref
  • news
  • vidéos
  • photos
  • Filmographie
  • Discographie
Arnaud Fleurent-Didier©Abaca, Orban Thierry

Les premiers pas d'Arnaud Fleurent-Didier dans la musique se font dans les années 1990, lorsque le jeune homme, à l'époque entouré d'un groupe sans nom, décide de compiler ses compositions adolescentes dans un premier album baptisé Chansons originales. C'est à ce moment là que la formation est repérée par le magazine Magic, qui décide de baptiser le groupe anonyme Notre-Dame. Signé sur un label japonais, Notre-Dame sort en 1998 un deuxième album, toujours sans faire grand bruit.

Ingénieur de formation, Arnaud Fleurent-Didier se décrit davantage comme un producteur que comme un chanteur (il n'aime pas sa voix, comme beaucoup de ses détracteurs), même s'il a redonné ses lettres de noblesse à la chanson française à un moment où les médias avaient les yeux rivés sur une nouvelle génération d'auteurs pas toujours très inspirés (au hasard, Bénabar). En 2003, le Parisien crée son propre label intitulé French Touche (cela ne s'invente pas), sur lequel il publie son premier album sous son vrai nom, Portrait du jeune homme en artiste (2004). Sur ce disque, le Français commence enfin à connaître une petite notoriété, au ... moins dans la presse spécialisée. Sur le morceau Rock Critique, l'artiste se voit d'ailleurs en "en couverture de Magic" et en "interview dans les Inrocks".

Mais c'est l'album La Reproduction (2010) qui sort réellement Arnaud Fleurent-Didier de la confidentialité. Ce disque lui permet de rencontrer un certain succès, notamment grâce au single France Culture, et lui vaut des comparaisons maladroites, avec Vincent Delerm notamment. En réalité, ses références se situent plutôt du côté de Michel Legrand ou de Jean-Claude Vannier, c'est-à-dire du côté d'une chanson française où l'orchestration est reine. Quant aux textes, ils évoquent la petite bourgeoisie intellectuelle parisienne des années 1970, qui n'a pas peur de citer Bourdieu et d'avouer ne jamais avoir lu Joseph Conrad.

Après avoir dévoilé le clip Un homme et deux femmes en 2015, Arnaud Fleurent-Didier a sorti en mai 2016 un titre inédit intitulé Le Reste tu devines. Le clip, dans lequel on peut voir Isabelle Huppert, a été dévoilé pendant le Festival de Cannes 2016.

Discographie :

2009 : La Reproduction
2004 : Portrait du jeune homme en artiste
Avec Notre-Dame :
1998 : Chansons françaises
1995 : Chansons originales

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU