Arthur Penn

©Getty Images, Sylvain Gaboury
Rapidement, son talent visionnaire lui apporte la reconnaissance de ses pairs, alors qu'il multiplie les créations sur Broadway. En 1958, après cinq années passées à diriger les épisodes de nombreuses anthologies télévisées, Arthur Penn fait ses premiers pas au cinéma avec "Le Gaucher", un western expérimental mettant en scène Paul Newman. En 1962, son adaptation de "Miracle en Alabama" récolte de multiples nominations et vaut à ses actrices, Anne Bancroft et Patty Duke, deux Oscars pour leurs interprétations.
Remplacé par John Frankenheimer lors du tournage du film de guerre "Le Train" (1964), Arthur Penn rebondit l'année suivante en dirigeant Warren Beatty dans "Mickey One", un métrage très influencé par la Nouvelle Vague française. En 1966, Marlon Brando, Jane Fonda et Robert Redford passent devant la caméra du réalisateur pour "La poursuite impitoyable", un drame brutal et controversé.
Warren Beatty fait alors appel à lui pour "Bonnie & Clyde" en 1967, qui sera multi-nominé et récompensé par le public. Le film est un triomphe et devient ainsi l'emblème de la nouvelle génération montante d'Hollywood. En 1969, Arthur Penn est nominé aux Oscars pour la réalisation d'"Alice's Restaurant", bientôt suivie par le succès, en 1970, de "Little Big Man", western engagé avec Dustin Hoffman, encore considéré aujourd'hui comme l'un des chefs-d'oeuvre de la carrière de Penn.
Les années 1970 s'avèrent nettement moins favorables pour le cinéaste : "La Fugue" (1975), un film policier avec Gene Hackman, ne marque pas les esprits et le western décalé "Missouri Breaks" (1976), avec ...
Marlon Brando et Jack Nicholson, ne reçoit qu'un faible accueil. En 1985, il retrouve Gene Hackman dans le thriller "Target", puis s'essaye à l'horreur avec "Froid comme la mort" (1987). Deux ans plus tard, il se met à la comédie noire avec, notamment, "Penn & Teller Get Killed".
Alors septuagénaire, Arthur Penn se tourne à nouveau vers le petit écran, où il réalise quelques téléfilms et devient producteur exécutif de la série "New York Police Judiciaire". Affaibli par la maladie, Penn met un terme à sa carrière dans les années 2000, se contentant de mettre en scène quelques pièces de théâtre, et recevant en 2007, trois ans avant sa disparition le 28 septembre 2010, un Ours d'or d'honneur au Festival du film de Berlin, récompensant l'ensemble de sa carrière.
Filmographie :
2001 : Tribunal central (Série TV)
1996 : Inside (Téléfilm)
1993 : The Portrait (Téléfilm)
1989 : Penn & Teller Get Killed
1987 : Froid comme la mort
1985 : Target
1981 : Georgia
1976 : Missouri Breaks
1975 : La fugue
1970 : Little Big Man
1969 : Alice's Restaurant
1968 : Flesh and Blood (Téléfilm)
1967 : Bonnie & Clyde
1966 : La poursuite impitoyable
1965 : Mickey One
1962 : Miracle en Alabama
1957-1958 : Playhouse 90 (Série TV)
1955-1956 : Playwrights' 56 (Série V)
1953-1955 : The Philco Television Playhouse (Série TV)
1954-1955 : Producers' Showcase (Série TV)
1953-1955 : Goodyear Television Playhouse (Série TV)
1954 : Justice (Série TV)
1953 : The Gulf Playhouse (Série TV)
Récompenses :
2007 : Ours d'or d'honneur à la Berlinale pour l'ensemble de sa carrière
1960 : Tony Award de la meilleure mise en scène pour la pièce The Miracle Worker

Ses derniers films

Tous ses films

Little Big Man

western
sortie le 20 juillet 2016
Little Big Man

Le Train

guerre
sortie le 15 août 2012
Le Train

Le Gaucher

western
sortie le 30 avril 2008
Le Gaucher

Brando

documentaire
sortie le 1 janvier 2007
Brando
 
0 commentaire - Arthur Penn
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]