Backstreet Boys

Backstreet Boys©Getty Images, Mark Sagliocco

Repéré au début des années 1990 par le producteur Lou Pearlman, le papa des The New Kids On the Block, lors d'un casting organisé à travers toute la Floride, les cousins du Kentucky Brian et Kevin et les trois chanteurs d'Orlando, A.J., Howie et Nick forment les Backstreet Boys en 1993.

Recrutés pour le but bien précis de faire tomber les jeunes femmes, ces adolescents âgés entre 13 et 21 ans, s'étant déjà produits dans des chorales et autres comédies musicales, vont devoir user et abuser de leur charme en chantant et dansant sur une musique calibrée.

Succédant tout juste aux Kids On the Bloc, séparés en 1994, les Backstreet Boys sorte leur premier single, "I'll Never Break Your Heart", avant l'album éponyme, sorti en 1996 uniquement en Europe, en Asie et au Canada. Une stratégie de Pearlman, qui veut déjà tester le potentiel du groupe auprès d'un public jugé moins difficiles que les Américains. Ce n'est que deux ans plus tard que la Backstreet Boys Mania déferle aux Etats-Unis avec l'album "Backstreet's Back", qui s'écoulent à près d'un millions de copies, sur lequel figure le tube de l'année, le lancinant "Quit Playing Games with My Heart" et son clip qui fait monter la température.

Comme le reste de leurs morceaux, ce tube évoque l'amour sous toutes ses coutures, du coup de foudre à la rupture, en passant par les doutes et les remords. Telle est la recette des BSB : un cocktail savamment réfléchi, réunissant la préoccupation principale des jeunes qui les écoutent (les histoires de coeur donc) et des poses de gravures de mode, torses nus en avant.

Un autre tube en puissance se niche dans ce premier album international : l'ouragan "Everybody (Backstreet's Back)" et son clip monté comme une soirée d'Halloween, emporte tout sur son passage. Le refrain ("Everybody, yeah/Move your body, yeah"), façonné pour faire bouger les foules, devient immédiatement un hit et le gimmick "Backstreet's Back, alright" résonne en masse dans les cours de récréation et sur les ondes. Avec ce tube, une nouvelle page de l'histoire des boys bands se dessine : celle d'un succès jamais égalé encore aujourd'hui par un groupe de garçons. À titre d'exemple, les Jackson 5 ont vendu 100 ... millions d'albums, les New Kids on the Block 80 millions, les One Direction, 70 millions, quand ce seul album des BSB s'est écoulé à 28 millions d'exemplaires dans le monde.

La décennie se clôt avec l'album "Millennium" (1999), vendu à son tour à 40 millions d'exemplaires, s'arrachant bien plus qu'un autre album qui cartonne à l'époque... le "Baby One More Time" de Britney Spears (10 millions de moins) ! Autre fait cette année-là, le producteur ancestral du groupe les quitte pour monter les N'Sync, les BSB n'étant pas satisfaits ni de leurs contrats, ni de leurs cachets par rapport aux sommes amassées.

Désormais sous la houlette du label The Firm, le boys band signe "Black & Blue" en 2000, un album plus pop que les précédents qui surfaient plutôt sur de la dance. Mais la dure loi des tendances leur est fatale : les boys bands ne sont plus à la mode à l'aube des années 2000 car jugés ringards. Sans fermer définitivement la parenthèse BSB, les cinq garçons entament une pause de cinq ans pendant laquelle certains s'adonnent à des cures de désintoxication et d'autres à des projets personnels.

"Never Gone", comme son titre l'indique marque, leur come-back. Si l'album rencontre le succès au Pakistan, au Brésil et au Japon, les Etats-Unis le boudent, cela ne présageant rien de bon pour le groupe, qui voit l'un de ses membres partir, Kevin Richardson, tandis que Brian Littrell profite de ce flottement pour enregistrer un album de gospel.

Depuis, le quatuor a sorti un album tous les deux ans : "Unbreakable" (2007), qui les ressuscite en haut des charts, "This Is Us" (2009), avec les tubes "Incomplete" et "Inconsolable", "NKOTBSB" (2011), avec les New Kids on the Block, puis "In a World Like This" (2013).

Quatre ans plus tard, le refrain de leur tube emblématique n'est plus que jamais d'actualité pour ceux qui ont été consacré "groupe le plus mondialement populaire" entre 1995 et 2002. En 2017 : "Backstreet's Back, alright" avec un neuvième album.
Discographie :
2013 : In a World Like This
2011 : NKOTBSB (avec les New Kids on the Block)
2009 : This Is Us
2007 : Unbreakable
2005 : Never Gone
2000 : Black & Blue
1999 : Millennium
1997 : Backstreet's Back
1996 : Backstreet Boys

Ses dernières news

Toutes ses news
K-pop : 10 choses à savoir sur ce genre musical adoré des ados
Fabien Gallet
17 octobre 2018

K-pop : 10 choses à savoir sur ce genre ...

17 octobre 2018
diaporama
Des Jackson 5 à One Direction : une histoire des boys bands
Fabien Gallet
18 octobre 2017

Des Jackson 5 à One Direction : une histoire ...

18 octobre 2017
diaporama
Ces tubes marquants qui ont déjà 20 ans !
Sébastien Jenvrin
15 février 2017

Ces tubes marquants qui ont déjà 20 ans !

15 février 2017
diaporama
LP : "Lost On You", l'album de la révélation ?
Clara Lemaire
19 décembre 2016

LP : "Lost On You", l'album de la ...

19 décembre 2016
article

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU