Benyamin Netanyahou

  • En bref
  • news
  • vidéos
  • photos
  • Filmographie
  • Discographie
Benyamin Netanyahou©Abaca

Son père, Benzion Netanyahou, a notamment été le secrétaire de Zeev Jabotinsky, chef de file des sionistes révisionnistes et père spirituel de la droite israélienne de laquelle naîtra le mouvement du Likoud.

Dans les années 1960, la famille s'installe aux Etats-Unis où Benyamin suit des cours d'architecture et de gestion au Massachussetts Institute of Technology (MIT). Après avoir effectué son service militaire dans l'Armée de défense d'Israël en 1967, le futur politicien intègre le Boston Consulting Group aux Etats-Unis, un cabinet de conseil en stratégie au sein duquel il travaillera jusqu'en 1978. Il retourne ensuite en Israël et rejoint les industries RIM à Jérusalem.

Le jeune homme sera cependant marqué par un drame familial à la fin des années 1970 lorsque son frère Yonathan meurt au combat au cours du raid d'Entebbe qui visait à délivrer des otages occidentaux : cet événement sera à l'origine de ses futures actions politiques et notamment de son idéologie de "paix par la sécurité" qui voudrait le contrôle permanent d'Israël sur la Cisjordanie et ses colonies en territoires occupés. Cette position sera vivement critiquée internationalement lorsqu'il accèdera au poste de Premier ministre de l'Etat d'Israël.

Issu d'une famille militante de droite et lui-même défenseur du Likoud, Benyamin Netanyahou commence sa carrière politique avec l'édification du Yonathan Institute for the Study of Terrorism, une plateforme de réflexion en hommage à son frère, qui a pour but de sensibiliser l'opinion publique sur la sécurité dans le pays. D'abord nommé en tant que collaborateur à l'Ambassade israélienne de Washington, entre 1982 et 1984, le politicien accède au poste d'Ambassadeur de l'Etat hébreu auprès des Nations Unies à New York, en 1984. Occupant ce poste durant quatre ans, il se fait connaître sur la scène politique nationale et internationale en tant que défenseur des positions israéliennes sur le conflit du Proche-Orient.

En 1988, Benyamin est élu député à la Knesset avant d'entamer une ascension fulgurante : tout d'abord premier ministre adjoint des Affaires Etrangères (1988-1990), il est l'un des principaux négociateurs israéliens présents à la conférence de la paix au ... Proche-Orient qui a lieu à Madrid en 1991, avant d'être élu président du Likoud deux ans plus tard. Netanyahou accède au poste de Premier ministre en 1996 jusqu'en 1999 et devient, dès lors, le plus jeune chef de gouvernement de l'histoire israélienne et le premier à être né après l'indépendance.

Opposé aux accords d'Oslo de 1993 et fervent "révisionniste", ses relations avec l'Autorité palestinienne vont se dégrader. Ultra-libéral au niveau économique, Netanyahou subit un échec électoral en 1999 face à Ehud Barak puis enchaîne les problèmes judiciaires. Son épouse Sara fera également l'objet d'une enquête pour corruption mais le couple ne sera pas inculpé.

En 2002, Ariel Sharon le nomme ministre des Affaires étrangères puis ministre des Finances l'année suivante. Durant ce mandat, il est notamment chargé de relever l'économie israélienne. Il mène de nouveau une politique ultra-libérale avant de démissionner en 2005 pour marquer son opposition au plan de retrait israélien de Gaza.

Après une défaite cuisante aux législatives en 2006 face au nouveau parti Kadima (fondé par Ariel Sharon), Netanyahou revient sur le devant de la scène politique et devient l'un des hommes politiques les plus populaires du pays.

Intronisé Premier ministre par la Knesset le 31 mars 2009, "Bibi", comme on le surnomme, ne réussit pas à faire passer sa première idée : l'union nationale. Il se voit alors obligé de collaborer avec les idées politiques ultra-nationalistes d'Avigdor Lieberman, au sein d'un cabinet de droite dont la paix n'est pas la priorité. La politique de force du pays provoquera ainsi quelques désaccords avec les Etats-Unis de Barack Obama. Populaire, le politicien israélien sera réélu en 2013, puis en mars 2015.

Côté privé, Netanyahou a été marié trois fois : tout d'abord à Miriam Weizmann, médecin, avec qui il a eu une fille, Noa. Le couple divorce en 1978. S'ensuit Fleur Cates, une anglaise convertie au judaïsme pour l'occasion, qu'il épouse en 1981 avant de divorcer en 1984. Enfin, il se marie, en 1991, avec Sara Ben-Artzi, une psychologue. Ensemble, ils ont deux fils : Yair et Avner.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU