Bernard Tapie

Bernard Tapie©Abaca

Il se lance d'abord dans une carrière musicale dans les années 60, sous le pseudonyme de Bernard Tapy. Mais le succès ne vient pas, et il arrive alors dans les affaires en 1967, en vendant des postes de télévision. Bon vendeur, il devient rapidement propriétaire du magasin.
Fort de cette première réussite, il poursuit sa carrière en investissant dans diverses sociétés - plus d'une cinquantaine au total - les sauvant à chaque fois de la faillite en enchaînant les plans de restructuration, ce qui lui vaut le surnom de "Zorro des entreprises".
Il incarne alors le "self-made-man" des années 80, se bâtissant un empire financier avec son groupe Bernard Tapie Finances. En 1984, il est élu personnalité préférée des Français, très populaire auprès des jeunes et des femmes. Bon client des plateaux télé, il a même pendant un temps sa propre émission sur TF1. Mais de multiples affaires vont venir ensuite ternir son image de "golden boy à la française".
Bernard Tapie décide de se diversifier et investit dans le sport. Il monte une équipe cycliste pour le Tour de France, et le remporte a deux reprises en 1985 et 1986. Il rachète l'OM en 1986 pour un franc symbolique, l'équipe de foot étant à l'époque en grande difficulté sportive et financière. Il réussit l'exploit de relever le club, qui sera quatre fois champion de France et qui ira jusqu'à gagner la Ligue des Champions en 1993, la seule fois de son histoire.
Le charisme et la soif de réussite de Bernard Tapie le poussent naturellement vers la politique. Tout d'abord à Marseille en 1989, où il est élu député des Bouches-du-Rhône. Puis dans le gouvernement de Bérégovoy en avril 1992, où il devient ministre de la Ville, s'occupant surtout des quartiers sensibles. Mais l'affaire Toshiba l'oblige à quitter son poste au bout d'un mois ... seulement. Après un non-lieu et une cote de popularité qui ne faiblit pas, il réintègre le gouvernement en janvier 1993.
Parallèlement, l'homme d'affaires continue d'étendre son empire financier et achète en 1990, pour 200 millions d'euros, l'entreprise allemande Adidas alors au bord de la faillite. Ce rachat sera selon lui son "plus gros coup". Mais trois ans plus tard, il décide pourtant de se concentrer uniquement à la politique et vend Adidas dont il confie la transaction à son partenaire historique, Le Crédit Lyonnais. La vente se fait pour 317 millions d'euros mais donne lieu à un conflit entre la banque et Bernard Tapie qui s'estime floué.
Le Crédit Lyonnais et le Fisc lui réclament alors plus d'un milliard de francs, et il est aussi empêtré dans un scandale sportif à la couverture médiatique impressionnante : celui du match truqué de l'OM. Cette affaire mènera le club marseillais à la faillite et Bernard Tapie écopera de six mois de prison ferme.
À sa sortie, l'ex-businessman est totalement ruiné. Inéligible en politique, interdit dans le milieu des affaires et dans le foot, il est obligé de se reconvertir. Il fait alors ses premiers pas au cinéma dans le film de Claude Lelouch, Hommes, femmes : mode d'emploi, puis au théâtre et dans plusieurs téléfilms.
Depuis 2009, Bernard Tapie revient dans le monde des affaires et investit notamment dans la presse. En 2012, il devient actionnaire à 50% du groupe Hersant Média, qui possède notamment le quotidien La Provence. Le feuilleton politico-judicaire qui l'oppose au Crédit Lyonnais n'est quand à lui toujours pas terminé, et subit de multiples rebondissements depuis 1992.
Filmographie :
Cinéma
1996 : Hommes, femmes : mode d'emploi, de Claude Lelouch
2001 : Who Is Bernard Tapie ?, Documentaire de Marina Zenovich
Télévision
2001 : Cazas
2003 - 2008: Commissaire Valence (série télévisée)
2005 : Un beau salaud
2008 : Oscar

Ses dernières news

Toutes ses news
Vincent Mc Doom prend "souvent des nouvelles" de Bernard Tapie
Émilie Nougué
02 juillet 2018

Vincent Mc Doom prend "souvent des ...

02 juillet 2018
article
Bernard Tapie révèle la cause de son cancer
Hélène Demarly
20 juin 2018

Bernard Tapie révèle la cause de son cancer

20 juin 2018
article
Les duos les plus improbables de la musique
Fabien Gallet
16 mai 2018

Les duos les plus improbables de la musique

16 mai 2018
diaporama
Sophie Tapie soutient l'OM en petite culotte
Hélène Demarly
27 avril 2018

Sophie Tapie soutient l'OM en petite culotte

27 avril 2018
article

Ses dernières vidéos

Toutes ses vidéos
Fin de concession - bande annonce - (2010)
02:01

Fin de concession - bande annonce - (2010)

Pierre Carles s'interroge sur la privatisation ...
17 octobre 2017
Hommes, femmes : mode d'emploi - bande annonce - (1996)
01:43

Hommes, femmes : mode d'emploi - bande annonce - (1996)

L'histoire de l'amitié de deux hommes qui se ...
31 août 2017

Ses derniers films

Tous ses films

Fin de concession

documentaire
sortie le 27 octobre 2010
Fin de concession

Hommes, femmes : mode d'emploi

comédie dramatique
sortie le 28 août 1996
Hommes, femmes : mode d'emploi

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
1 commentaire - Bernard Tapie
  • avatar
    hollywood1 -

    UN CON RESTE UN CON