Billie Holiday

Billie Holiday©Getty Images

Née aux Etats-Unis d'une mère d'origine irlandaise qui se prostitue et d'un père guitariste de jazz qui refuse de la reconnaître à la naissance, elle est prise en charge successivement par divers membres de sa famille et passe même par des maisons de redressement pour jeunes noirs. A l'âge de 13 ans, elle se prostitue elle aussi, avant de faire de la prison puis de devenir chanteuse de jazz dans de petits clubs. Elle prend alors le nom de Billie Holiday, en référence à l'actrice Billie Dove, son idole blanche du cinéma muet. Elle devient la compagne du musicien Bobby Henderson.
En 1933, John H. Hammond, producteur pour Columbia, la découvre dans un club et lui fait enregistrer dans ses studios deux morceaux avec le clarinettiste Benny Goodman. Billie chante également avec Duke Ellington qui la choisit pour son court-métrage Symphony in Black, dans lequel elle interprète Saddest Tale. À la même époque, après s'être séparée de Bobby, elle entame une liaison avec le jeune saxophoniste Ben Webster. Elle devient dès lors l'une des vedettes du jazz new-yorkais, à travers de nombreux engagements qu'elle partage régulièrement avec Teddy Wilson.
Rentrée à New York, Billie continue de chanter dans les clubs grâce aux engagements que lui trouve John H. Hammond mais boit et fume parallèlement de plus en plus. En mars 1939, un jeune professeur de lycée, Abel Meeropol sous le pseudonyme Lewis Allan propose à Billie Holiday de mettre en musique et d'interpréter Strange Fruit, métaphore du lynchage des noirs, qui déchaîne la controverse. Elle fréquente par la suite divers musicien successifs qui l'habituent à la drogue. En 1945 alors qu'elle vient d'entamer une grande tournée, elle apprend le décès de sa mère, abandonne son tour de chant et tombe en dépression. Sa consommation de drogue et d'alcool ne fait que croître.
Au lendemain de la guerre, elle connaît un franc succès et entame sa collaboration avec le pianiste Bobby Tucker, ... puis tourne aussi pour Arthur Lubin, dans le film New Orleans qui réunit de grands jazzmen, dont Louis Armstrong et Woody Herman. Après un passage en prison pour possession de stupéfiants, elle ressort ruinée, volée par hommes qui l'entourent. Elle ne peut plus chanter dans les clubs de New York (ou tout endroit vendant de l'alcool). Seules les grandes salles de concert lui sont ouvertes. Ses addictions l'empêchant de suivre le rythme des enregistrements, Decca ne renouvelle pas son contrat en 1950 et elle se retrouve alors criblée de dettes. A Chicago la même année, elle partage l'affiche avec Miles Davis.
En 1951, sa carrière est relancée ; elle signe sur le label Verve. Trois ans plus tard, elle tourne en Europe pour la première fois. En 1956, à nouveau arrêtée en possession de drogue, elle effectue une nouvelle cure de désintoxication et sa santé se dégrade. Elle enregistre Lady in Satin en février 1958, avec des chansons entièrement nouvelles et un orchestre dirigé par Ray Ellis, auteur des arrangements. Elle fait également une apparition au festival de jazz de Monterey, en octobre 1958, et effectue une nouvelle tournée européenne au mois de novembre.
Elle enregistre son dernier album Billie Holiday début 1959. Le 30 mai 1959, tombée chez elle, elle est admise au Metropolitan Hospital de Harlem. Souffrant d'une cirrhose, d'une insuffisance rénale et d'une congestion pulmonaire, elle s'éteint le 17 juillet 1959.
Discographie :
1952 : Billie Holiday Sings
1952 : An Evening with Billie Holiday
1954 : Billie Holiday
1955 : Stay with Me
1955 : Music for Torching
1956 : Velvet Mood
1956 : Lady Sings the Blues
1957 : Body and Soul
1957 : Songs for Distingué Lovers
1958 : All or Nothing at All
1958 : Lady in Satin
1959 : Last Recordings
Filmographie :
1950 : Sugar Chile Robinson, Billie Holiday, Count Basie and His Sextet
1947 : New Orleans
1935 : Symphony in Black(avec Duke Ellington)
1933 : The Emperor Jones
Récompenses :
1987 : Grammy Award pour l'ensemble de sa carrière

Ses dernières news

Toutes ses news
EXCLU : Findlay, la nouvelle révélation du rock britannique
Clara Lemaire
06 mars 2017

EXCLU : Findlay, la nouvelle révélation du ...

06 mars 2017
article
Bob Dylan va sortir un triple album de reprises de Frank Sinatra
Sébastien Jenvrin
01 février 2017

Bob Dylan va sortir un triple album de ...

01 février 2017
article
10 artistes engagés pour la cause noire
Sébastien Jenvrin
02 novembre 2016

10 artistes engagés pour la cause noire

02 novembre 2016
diaporama
10 artistes engagés pour la cause noire
Sébastien Jenvrin
02 novembre 2016

10 artistes engagés pour la cause noire

02 novembre 2016
diaporama

Ses dernières vidéos

Toutes ses vidéos
Nos funérailles - bande annonce - VO - (1996)
02:20

Nos funérailles - bande annonce - VO - (1996)

La famille Tempio est réunie autour du ...
30 août 2017

Ses derniers films

Tous ses films

Nos funérailles

drame
sortie le 27 novembre 1996
Nos funérailles

Strange Fruit

drame
sortie le 1 janvier 1989
Strange Fruit

Lady Sings the Blues

biopic
sortie le 1 janvier 1972
Lady Sings the Blues

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.