Blood Orange

  • info
  • photos
Chargement en cours
Blood Orange, le groove au service de la contestation
Blood Orange, le groove au service de la contestation
"C'est un album qui parle de ma vie, de mon éducation, du fait d'être noir en Angleterre, d'être noir aux États-Unis", déclarait le Britannique Devonté Hynes, alias Blood Orange, avant la sortie de "Freetown Sound". Sur ce disque, le New-Yorkais aborde la question du racisme avec Hands Up, un morceau groovy sur lequel on entend le slogan des manifestants afro-américains scander "hands up, don't shoot!", après la mort de Michael Brown. Auparavant, Blood Orange avait déjà publié le single Sandra's Smile, en hommage à une jeune femme afro-américaine morte dans une prison texane, trois jours après son arrestation pour un banal contrôle routier. Son hymne phare : Hands Up
1/1

Autres diaporamas

Vos réactions doivent respecter nos CGU.