Brit Marling

Brit Marling©BestImage, FAMEFLYNET
Freinée dans ses élans artistiques par ses parents, qui l'encouragent plutôt à terminer ses études à l'Université de Georgetown avant de se lancer en terre inconnue dans le cinéma, Brittany Marling suit leurs conseils et obtient son diplôme en économie et cinéma en 2005. Ce passage par la case université va s'avérer finalement bénéfique pour la jeune femme, qui va, pendant son cursus, faire la connaissance de deux futurs réalisateurs, Mike Cahill et Zal Batmanglij. Entre eux trois, le courant passe immédiatement, si bien que le trio s'envole en 2004 à Cuba pour tourner le documentaire "Boxers and Ballerinas", que Marling coécrit et co-réalise.

Ce film centré sur des artistes et des athlètes d'origine cubaine fait le tour des festivals et finit par remporter le Global Landscape Directing Award de la Cinequest, ainsi que le prix du meilleur documentaire à Brekenridge. Cette visibilité apporte à Brittany Marling à la fois la reconnaissance de la profession mais la conforte surtout dans l'idée de percer à Hollywood. Voilà comment, son diplôme en poche, elle rejoint Los Angeles aux côtés de Mike Cahill et Zal Batmanglij, qu'elle ne quitte plus. C'est alors à corps perdus qu'elle se lance non pas dans l'écriture de scénario ou la réalisation, comme elle l'avait pratiqué à la fac, mais dans des castings.

Comme beaucoup de jeunes actrices se rêvant en haut de l'affiche, Brittany Marling va tomber de haut. Elle, qui collectionne à son arrivée dans la Cité des Anges les petites annonces et autres bons tuyaux du métier qui pourraient la mener sur la piste d'un premier rôle au cinéma, déchante rapidement. En effet, entre les rôles qu'elle ne décroche pas et ceux qu'on lui propose systématiquement dans des films d'horreur, pour camper la pauvre petite victime blonde dans l'ombre du héros, la comédienne a l'impression qu'elle n'arrivera jamais à être plus qu'un physique.

Mais Brit Marling, qui a entre-temps pris ce nom de scène en clin d'oeil au surnom que lui donnait son arrière-grand-mère norvégienne, va, avec l'appui de ses deux colocataires, relever la tête et refuser l'ensemble des rôles qui lui sont offerts. Puisqu'aucun de ces collaborateurs n'est capable de l'imaginer dans un rôle autre que celui de la jolie blonde, pourquoi ne prendrait-elle pas elle-même la plume : "J'ai compris que si je voulais vraiment jouer, je devais soit coucher avec quelqu'un, soit écrire mon propre rôle" confiera-t-elle en 2014 au Telegraph.

Voilà comment en 2011, la comédienne se fait scénariste de deux films dans lesquels elle se crée de vrais rôles dramatiques : celui d'une étudiante diplômée en astrophysique se retrouvant face à une nouvelle planète dans "Another Earth", drame délicat mâtiné de science-fiction réalisé par son ami Mike Cahill, suivi de "Sound of My Voice", signé par son autre comparse Zal Batmanglij et dans lequel elle est le leader féminin d'une secte clamant venir du futur. Déjà la jeune ...
scénariste explore ainsi son attrait pour les nouvelles technologiques et l'au-delà. Si les deux productions sont présentées à Sundance, c'est "Another Earth" qui repart avec le prix Alfred P. Sloan.

L'année suivante, la touche-à-tout accepte enfin un rôle dans un film qui n'est ni réalisé par un ami ni scénarisé par ses soins : "Arbitrage" de Nicholas Jarecki, dans lequel elle incarne Brooke, la fille prodige d'un Richard Gere pris à la gorge par ses fraudes. On la voit ensuite dans le dernier film en date de Robert Redford, "Sous surveillance". Adapté du roman "Le Dernier d'entre nous" de Neil Gordon, elle y est Rebecca Osborne, la fille de Brendan Gleeson (le Fol'oeil de la saga "Harry Potter" !).

La suite de sa filmographie s'articule autour de projets indépendants qu'elle pilote quasi de bout en bout, comme "The East" en 2013, qu'elle coécrit et coproduit, tout en se faisant filmer dans le rôle principal par Zal Batmanglij. Au côté d'Ellen Page, Brit Marling traite avec ce film de son expérience de "freegan", axée notamment sur la consommation minimale de ressources. Pour ce faire, elle récupère beaucoup de produits gaspillés comme la nourriture. On l'aperçoit ensuite dans l'ovni "I Origins", Prix Alfred P. Sloan à Sundance avec lequel Mike Cahill mêle science et sentiments, puis dans le biopic en noir et blanc produit par Terrence Malick, "The Better Angels" (2014), avec Diane Kruger et Jason Clarke, et la comédie romantique "Posthumous", dans laquelle elle vit une idylle avec Jack Huston.

En 2016, si ses collaborations étaient jusque-là plutôt discrètes et surtout reconnues dans le monde du cinéma indépendant, Brit Marling frappe un grand coup avec la série "The OA". Co-créé avec Zal Batmanglij pour une diffusion aux vacances de Noël sur la plateforme Netflix, un mystère plane sur ce programme plutôt déconcertant. En effet, contrairement aux autres productions de l'écurie Netflix, "The OA" a été produit et tourné dans le plus grand secret. Le secret, c'est d'ailleurs bel et bien ce que cache Prairie Johnson (Marling), l'héroïne de la série qui va refaire surface sept ans après son enlèvement des plus mystérieux. Aveugle au moment des faits, elle réapparaît sans ce handicap mais refuse de dire ce qui s'est passé pendant son absence. Brit Marling n'a définitivement pas fini de nous surprendre... et les directeurs de casting de l'époque doivent s'en mordre les doigts.

Filmographie :

2016 : The OA (Série TV)
2014 : Babylon (Série TV)
2014 : Posthumous, de Lulu Wang
2014 : The Keeping Room, de Daniel Barber
2014 : I Origins, de Mike Cahill
2014 : The Better Angels, d'A.J. Edwards
2013 : The East, de Zal Batmanglij
2012 : Sous surveillance, de Robert Redford
2012 : Arbitrage, de Nicholas Jarecki
2011 : Community (Série TV)
2011 : Another Earth, de Mike Cahill
2011 : Sound of My Voice, de Zal Batmanglij
2009 : Political Disasters, de Zach Horton

Ses dernières news

Toutes ses news
Secrets de tournage : Jack Reacher
29 décembre 2012

Secrets de tournage : Jack Reacher

29 décembre 2012
news
Arbitrage : Retour de Richard Gere au top dans un drame tourmenté
14 décembre 2012

Arbitrage : Retour de Richard Gere au top dans ...

14 décembre 2012
news

Ses dernières vidéos

Toutes ses vidéos
I Origins - bande annonce - VO - (2014)
02:27

I Origins - bande annonce - VO - (2014)

Sur le point de faire une découverte ...
05 septembre 2017
The Better Angels - bande annonce - VO - (2014)
01:05

The Better Angels - bande annonce - VO - (2014)

Indiana, 1817. Une nation américaine, à peine ...
29 octobre 2017
The Keeping Room - bande annonce - VO - (2014)
02:04

The Keeping Room - bande annonce - VO - (2014)

Laissées seules sans hommes et alors que la ...
29 octobre 2017
The East - bande annonce - VOST - (2013)

The East - bande annonce - VOST - (2013)

Ancien agent du FBI, Sarah Moss travaille ...
03 septembre 2017

Ses derniers films

Tous ses films

The Grace That Keeps This World

drame
sortie le 1 janvier 2019
The Grace That Keeps This World

I Origins

drame
sortie le 24 septembre 2014
I Origins

The Better Angels

biopic
sortie le 1 janvier 2014
The Better Angels

Posthumous

comédie romantique
sortie le 1 janvier 2014
Posthumous

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
0 commentaire - Brit Marling
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]