Chantal Jouanno

Chantal Jouanno©Abaca

Après son bac, la jeune fille obtient un BTS en Commerce international à Paris avant de travailler chez Citroën en 1988 en tant qu'assistante export puis à la Banque internationale pour l'Afrique occidentale en tant que stagiaire.

De retour sur les bancs de l'école, Chantal Jouanno décroche une maîtrise d'administration économique et sociale à l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. La jeune femme sort également diplômée de Sciences Po Paris et intègre l'ENA à 28 ans avant d'obtenir son diplôme en 1999. C'est là que débute sa carrière politique : elle devient alors directrice du cabinet du préfet de la Vienne et de Poitou-Charentes durant trois ans tout en étant conseillère du directeur central de la sécurité publique. Elle devient en 2002 chef de bureau des statuts et de la réglementation des personnels territoriaux pour la Direction Générale de Collectivités locales avant d'intégrer la Police Nationale en tant que chargée de mission à la direction générale.

Elle est nommée en 2004 pour diriger le cabinet du président du Conseil général des Hauts-de-Seine et obtient le poste de conseillère pour le développement durable à l'Elysée sous la présidence de Nicolas Sarkozy en 2007. Elle est alors en charge du suivi du Grenelle de l'environnement et devient en 2008 la Présidente du conseil d'administration de l'agence de l'environnement et de la Maîtrise de l'énergie ... puis administratrice de l'Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs. C'est en 2009 qu'elle devient Secrétaire d'Etat chargée de l'Ecologie et, en tant que fervente défenseuse de l'environnement, elle se consacre à la réduction des émissions de particules polluantes en France.

Nommée au poste de Ministre des Sports en novembre 2010 dans le gouvernement Fillion 3, elle crée une Assemblée de sport en 2011. Le parcours de Chantal Jouanno la conduit jusqu'aux élections sénatoriales où elle est élue sénatrice de Paris : c'est ainsi qu'elle démissionne du gouvernement. Elle soutient alors la candidature de Nicolas Sarkozy en 2012 tout en exprimant ses désaccords avec la campagne de ce dernier notamment en matière d'immigration, d'environnement et de questions sociales comme le mariage homosexuel qu'elle défend.

Après avoir annoncé qu'elle serait candidate à l'investiture UMP en 2014, la politicienne quitte le parti pour rejoindre l'UDI, l'Union des Démocrates et Indépendants, un parti de centre-droit créé par Jean-Louis Borloo. Elle en deviendra la vice-présidente et la porte-parole avant d'être nommée chef de file du parti en 2015.

Co-fondatrice de l'Institut de l'économie circulaire, elle fonde également le laboratoire d'idées Ecolo Ethik. Toujours sportive, la politicienne participe au marathon de Paris en 2011. Egalement auteure, elle publie l'ouvrage Sans tabou en 2010.

Palmarès :

Treize titres de championne de France de karaté
Douze coupes de France de karaté

Ses dernières news

Toutes ses news
Les femmes de la semaine du 5 au 11 janvier 2019
Marine Cournede
11 janvier 2019

Les femmes de la semaine du 5 au 11 janvier 2019

11 janvier 2019
diaporama
Dix sportives qui se sont reconverties avec succès
Fabien Gallet
23 octobre 2015

Dix sportives qui se sont reconverties avec succès

23 octobre 2015
diaporama

Vos réactions doivent respecter nos CGU.