Chantal Thomass

  • En bref
  • 7 news
  • vidéos
  • photos
  • Filmographie
  • Discographie
Chantal Thomass©Abaca, Genin Nicolas/ABACA

Enfant née en 1947 d'un ingénieur et d'une couturière, la petite Chantal exprime très tôt son inventivité et son envie de briser les codes vestimentaires de l'époque appliqués aux jeunes filles. Elle exprime, dans une interview à Master of Detail en 2014, son refus précoce "pour les jupes plissées et chemisier blanc".
Par ailleurs, elle confectionne elle-même ses tenues de soirée, avant-gardistes et osées pour le milieu des années 1960. Encouragée à les vendre, elle envoie ses créations à Dorothée Bis et certaines vedettes se tournent vers Chantal, notamment la belle BB qui fait fureur à Saint-Tropez. En 1967, elle crée des collections baptisées Ter&Bantine.
Elle renomme sa marque par son prénom et son nom et se lance alors dans le prêt-à-porter jusqu'en 1995. Son style est osé, froufroutant, luxueux et se fait une place sur les catwalks prestigieux. Dès les années 1980 elle y incorpore de la lingerie, mise de côté depuis des décennies, les femmes s'en étaient quelque peu affranchies après 1968. Elle se fait remarquer par ses mannequins élegamment dénudés.
En proie à la nostalgie des tenues déshabillées des années 1930 aux sous-vêtements très sexy mais habillés, elle détourne le genre à l'aide de couleurs moins romantiques que le rose poudré et fait confiance au noir profond ou au rouge vif, toujours dans une logique ... de prêt-à-porter. Une manière d'accessoiriser les vêtements mais avec des pièces uniques.
Chantal Thomass est licenciée pour faute grave en 1985 par ses actionnaires et récupère sa marque à la suite d'un procès en 1998.
Le créatrice vit un regain de popularité dans les années 2000 et s'illustre dans la publicité, élargissant le prisme des possibles en offrant son trait de crayon noir et ses ombres dentelées à de la décoration d'intérieur, des hôtels, notamment le Vice Versa à Paris et une collection capsule pour le Noël de TATI, enseigne populaire.
Elle sort quelque peu de son rouge et noir signature pour retourner à des couleurs plus douces et poétiques, elle développe les roses : le rose cuisse de nymphe, le rose bonbon, le rose dragée... Des coeurs, des licornes sont autant de dessins que l'on peut trouver sur les produits dérivés griffés Thomass. On peut citer parmis ses collaborations, la papeterie Clairefontaine, les biscuits Delacre, Jaguar, Vedette ou Coca Cola Light.
Du 5 octobre au 31 décembre 2016, c'est une nouvelle collaboration qui s'offre à elle avec le Crazy Horse, un spectacle hommage à l'occasion des 65 ans du fameux cabaret...
Chantal Thomass n'a jamais recommandé de laver sa lingerie à la main, la lingerie Thomass reste précieuse : "tout à la machine", dit-elle !

Ses dernières news

Toutes ses news
5 belles initiatives contre le cancer du sein
Marine de Guilhermier
03 octobre 2019

5 belles initiatives contre le cancer du sein

03 octobre 2019
article
Des stars défilent pour dénoncer l'invisibilité des femmes de plus de 50 ans
Aurélie Ngambi
18 juin 2019

Des stars défilent pour dénoncer ...

18 juin 2019
article
La lingerie sexy : bientôt la fin ?
Azza Kamaria
26 janvier 2019

La lingerie sexy : bientôt la fin ?

26 janvier 2019
article
Chantal Thomass quitte l'industrie de la lingerie
Azza Kamaria
19 décembre 2018

Chantal Thomass quitte l'industrie de la lingerie

19 décembre 2018
article

Vos réactions doivent respecter nos CGU.