Claude François

Claude François©Getty Images

Claude François mène une enfance aisée en Egypte, où son père travaille pour la compagnie du canal de Suez à Ismaïlia. Pendant la Seconde Guerre Mondiale, il est recueilli avec sa soeur par leur grand-mère paternelle dans les quartiers populaires. Après une scolarité passée d'abord dans un internat religieux puis au lycée français du Caire, il est expulsé avec sa famille d'Egypte en 1956 à la suite de la nationalisation du canal de Suez par le président égyptien Nasser. Ruinée, la famille s'installe à Monaco puis à Nice.
En 1958, Claude commence à travailler dans une banque. Parallèlement, après avoir appris à jouer du piano pendant ses années de lycéen, il joue de la tumba, sorte de tambour africain dans un petit orchestre formé avec des amis et finit par intégrer le grand orchestre du Sporting Club de Monte Carlo en tant que percussionniste, puis chanteur. Il interprète alors des tubes du répertoire de Charles Aznavour, Mouloudji ou Ray Charles. Au même moment, il suit les cours de l'Académie nationale de musique dans toutes les classes (clarinette, flûte, chant classique, timbales et percussions, harmonie) et prends des cours particuliers de chant. Après avoir chanté au sein de l'orchestre de Marcel Blanchi à Juan-les-Pins en 1959, il épouse la danseuse anglaise Janet Woollacott et monte à Paris en 1961 sur les conseils de Brigitte Bardot et Sacha Distel. Son père succombe à une maladie des poumons la même année.
En 1962, Claude François enregistre sous le nom de Kôkô son premier disque Le Nabout twist , qui s'avère un échec commercial. La même année, sa femme le quitte pour Gilbert Bécaud. Après avoir signé un contrat de cinq ans avec le label Fontana, il triomphe finalement avec le tube Belles ! Belles ! Belles !, adaptation de Girls Girls Girls (Made to Love) interprétée à l'origine par Eddie Hodges. Son disque, qui passe sur Europe 1 deux fois par jour dans l'émission Salut les copains, se vend à 1,7 millions d'exemplaires. Il joue pour la première fois à l'Olympia en première partie de Dalida.
En pleine vague yéyé, le public féminin est de plus en plus acquis à sa cause. En 1963 il sort Si j'avais un marteau, version française de If I Had a Hammer, de Pete Seeger. Enrichi, il achète un appartement dans le 16e arrondissement de Paris puis installe en 1964 sa mère et sa soeur dans l'ancien moulin communal de Dannemois dans l'Essonne. Alors que ses apparitions commencent à provoquer des hystéries collectives, il joue en tête d'affiche à l'Olympia. C'est en 1966 qu'apparaissent les Claudettes, ses danseuses.
En 1967, le titre Comme d'habitude lui est inspiré par sa rupture avec France Gall, avec qui il entretient une relation depuis trois ans. La chanson devient un succès mondial lorsqu'elle est reprise par Frank Sinatra sous ... le titre My Way. Claude François fonde ensuite sa maison de disques Flèche. Côté coeur, il vit une relation avec la chanteuse Annie Philippe, avant de rencontrer la mannequin Isabelle Forêt, avec la quelle il a deux fils. Leurs naissances successives sont cachées au public, selon lui afin de les protéger, mais selon les révélations plus tard de sa soeur, pour préserver sa carrière et son statut de séducteur. En 1972, il enregistre C'est la même chanson avant de se séparer de la mère de ses enfants et d'entamer une liaison de quatre ans avec la mannequin Sofia Kiukkonen. La même année, il reprend le magazine Podium et créé l'agence de mannequins Girls Models.
En 1973 Le téléphone pleure, prévu à la base pour Joe Dassin, est un succès. Il enchaîne les concerts grandioses et joue également au profit d'associations. L'année suivante, il rachète la revue de charme Absolu et se fait alors photographe. En 1976 il publie l'album De 7 à 77 ans et créé le parfum Eau noire. C'est l'année où il séduit également le marché anglais avec entre autres I'm leaving for the last time ou My Boy et donne un concert au Royal Albert Hall de Londres.
Claude François meurt le 11 mars 1978 à son domicile parisien, électrocuté alors qu'il redressait l'applique électrique murale au-dessus de sa baignoire. Embaumé et vêtu d'un costume en velours bleu nuit et d'une simple chemise blanche, il est enterré au cimetière de Dannemois.
En 2012, le biopic Cloclo de Florent Emilio-Siri lui rend hommage, avecJérémie Renier dans son rôle. En 2014, sort la première intégrale de Claude François, composée de 30 albums originaux agrémentés de nombreux titres bonus.

Discographie :
1963 : Si j'avais un marteau
1965 : Donna Donna / Les choses de la maison
1965 : Même si tu revenais
1966 : J'attendrai
1967 : Comme d'habitude
1968 : Avec la tête, avec le coeur / Eloïse
1969 : Un monde de musique
1969 : Claude François chante en italien / Sono qualcuno / Claude &
les Clodettes
1969 : Une petite larme m'a trahi / Menteur ou cruel / Tout éclate
tout explose
1970 : Le dragon magique / Le monde extraordinaire
1970 : C'est de l'eau, c'est du vent / Si douce à mon souvenir
1971 : C'est la même chanson
1971 : Il fait beau, il fait bon
1972 : Y'a le printemps qui chante
1972 : Le Lundi au soleil
1973 : Je viens dîner ce soir
1973 : Chanson populaire
1974 : Le mal aimé / Le téléphone pleure
1975 : Toi et moi contre le monde entier
1975 : Une chanson française / Pourquoi pleurer (Sur un succès d'été) / 17 ans
1976 : Sale bonhomme / Pour les jeunes de 8 à 88 ans
1976 : Cette année-là / Le vagabond
1977 : Je vais à Rio
1977 : My way / So near and yet so far / His hits in English (Edition anglaise)
1977 : Magnolias for ever / Disco

Ses dernières news

Toutes ses news
Matt Pokora a dû changer de nom à cause de Matt Houston
Hélène Demarly
09 juillet 2018

Matt Pokora a dû changer de nom à cause de ...

09 juillet 2018
article
Claude François : la malédiction de son appartement parisien
Myriam Azoul
05 juillet 2018

Claude François : la malédiction de son ...

05 juillet 2018
article
Alain Chamfort balance sur Claude François
Fabien Gallet
17 mai 2018

Alain Chamfort balance sur Claude François

17 mai 2018
article
Alain Chamfort : quand il prenait de la drogue avec Véronique Sanson
Émilie Nougué
13 mai 2018

Alain Chamfort : quand il prenait de la drogue ...

13 mai 2018
article

Ses derniers films

Tous ses films

Charles et Felicien

autre
sortie le 1 janvier 1999
Charles et Felicien

Le Defile des toiles

documentaire
sortie le 1 janvier 1997
Le Defile des toiles

Le Jeu des figures

documentaire
sortie le 1 janvier 1995
Le Jeu des figures

Droles de zébres

comédie
sortie le 1 janvier 1977
Droles de zébres

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU