Coluche

  • info
  • photos
Chargement en cours
Coluche, la consécration grâce à "Tchao Pantin"
Coluche, la consécration grâce à "Tchao Pantin"
Pour terminer, comment ne pas citer Coluche dans "Tchao Pantin" de Claude Berri. L'humoriste y joue un pompiste solitaire et sa brillante interprétation lui vaut de repartir de la 9e cérémonie des César avec le trophée du Meilleur acteur. Depuis, l'on dit d'un comédien comique qu'il "fait son Tchao Pantin" quand il tourne pour la première fois dans un drame. Coluche reçoit son César des mains de Pierre Richard et Marlène Jobert en 1984.
1/2

Autres diaporamas

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
1 commentaire - Coluche
  • avatar
    tnt76 -

    c'était pas un accident. Sa candidature à la présidentielle faisait bien rire. Lui-même avait dit que c'était une blague qu'il avait aucun programme. En revanche les restos du coeur faisaient de l'ombre à la personne qui a pris le pouvoir en 1981. Cette personne n'avait pas pu tenir ses promesses, les restos du coeur réflètaient ce fait. Tout comme balavoine qui s'en prit à cette personne eut aussi un accident. Tout ça est un constat pas une accusation, mais quelle coincidence !