D'Angelo

D'Angelo©Getty Images, Gaelle Beri / Contributeur
Né à Richmond en Virginie en 1974, Michael Eugene Archer est l'enfant d'un prédicateur. Le futur D'Angelo est tout prédisposé au chant grâce aux évangiles qu'il écoute, imprégné de la spiritualité exacerbée du lieu où travaille son père. Il écoute alors les idoles de sa jeunesse entre Stevie Wonder et Prince.

Chez sa mère, il écrit beaucoup et commence à accumuler suffisamment de matière pour concevoir son premier album. Ce sera d'ailleurs en 1995 que D'Angelo met le très groovy "Brown Sugar" au jour. C'est un succès essentiellement critique, plus que commercial. La presse et le public de musique afro-américaine classent alors D'Angelo comme précurseur de la nu-soul (ndlr : new soul music) grâce à sa voix grave et sensuelle qui contribue à nourrir l'héritage des grands du genre commeAl Green ou Marvin Gaye.

On peut considérer D'Angelo comme un artiste hybride qui puise ses inspirations dans la soul d'autrefois, le R&B, mais aussi le gospel : sa voix a la couleur de celle d'un crooner, les arrangements et son look peuvent rappeler Lenny Kravitz, avec une touche rock toute particulière.

En 2000, sort "Voodoo" le deuxième opus de l'artiste, où des stars du jazz comme Charlie Hunter sont invités à collaborer. C'est la consécration, mais par la suite le chanteur va s'accorder une pause de 14 ans après la sortie de son deuxième album, notamment à cause de démêlés avec la justice et ses problèmes de drogue, suivis par un très grave accident de voiture qui l'invalide pendant de longues semaines. Sa vie est très médiatisée, surtout dans les mauvais moments.

C'est donc en ...
2014, grâce à "Black Messiah", que D'Angelo signe alors son grand retour sur scène et dans les bacs qui réussit un coup de maître. Le magazine de référence Rolling Stone souligne que "Black Messiah" est un pur chef-d'oeuvre, extrêmement bien travaillé.

Nommé quatorze fois aux Grammy Awards entre 1996 et 2014, il remporte alors quatre statuettes en tout. Il rafle notamment le Grammy du meilleur album R&B et Really Love est sacrée meilleure chanson R&B de l'année 2014.

Lui-même devenue une icône du genre, en 2002 c'est le magazine Q qui intègre le chanteur de Richmond dans son classement des "50 compositeurs à connaître avant de mourir". Dans ses diverses collaborations, on peut compter The Roots, Common, Mark Ronson, Snoop Dogg, Dr. Dre, Raphael Saadiq, un autre artiste assimilé au genre de la nu-soul.

Citant régulièrement Prince comme l'une de ses influences majeures, il lui rend hommage après sa mort en avril 2016 en reprenant au piano drapé dans une belle lumière pourpre "Sometimes it snows in April", au côté de la comédienne du Saturday Night LiveMaya Rudolph, lors du Tonight Show de Jimmy Fallon. Comme son idole, il peut jouer quasiment tous les instruments propres à son art, la guitare, le piano, la batterie, l'orgue, la basse et le saxophone.

Discographie :

2014 : Black Messiah
2000 : Voodoo
1995 : Brown Sugar

Récompenses :

2016 : Grammy Award de la meilleure chanson R&B pour Really Love
2016 : Grammy Award du meilleur album R&B pour Black Messiah
2001 : Grammy Award de la meilleure prestation vocale R&B masculine pour Untitled
2001 : Grammy Award du meilleur album R&B pour Voodoo

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
0 commentaire - D'Angelo
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]