Dilma Rousseff

  • En bref
  • 4 news
  • vidéos
  • photos
  • Filmographie
  • Discographie
Dilma Rousseff©Abaca

Dilma Rousseff passe une enfance bourgeoise où elle prend des cours de piano et de français avec son frère et sa soeur. Son père Pedro Rousseff, ancien sympathisant communiste ayant fui l'Europe après la guerre, la pousse à développer son goût pour la lecture. Elle quitte la pension pour filles conservatrice pour le lycée public co-éducatif à l'adolescence, où sa conscience politique s'éveille.
Rousseff rejoint le Parti Travailliste et épouse le journaliste Cláudio Galeno de Magalhães Linhares en 1968. Son mari l'introduit dans le Commando de Libération Nationale, mouvement de résistance contre la dictature militaire, devenu plus tard le VAR-Palmares. Elle se sépare de son mari pour se mettre en relation avec Carlos Franklin Paixão de Araújo, autre membre de la guérilla.
Alors qu'elle part à l'université faire des études de sciences économiques, le couple organise des hold-up pour financer le mouvement et cache des armes sous leur matelas : ils sont de plus contraints de changer de lieu régulièrement. Dilma Rousseff, surnommée alors la "Jeanne d'Arc" du mouvement, se fait arrêter en 1970 lors d'une opération dans un café avec une arme à feu sur elle. Elle passera 3 ans en prison et subira la torture durant 22 jours sans révéler aucun nom.
A sa sortie de prison, affaiblie, elle part un temps se reposer dans sa famille et sa belle-famille puis décide de reprendre les études. A cause de son casier, elle se voit contrainte de quitter l'université de Belo Horizonte et de recommencer les quatre semestres effectués. Avec Carlos Araújo, tout juste libéré, ils partent à Porto Alegre où elle sera diplômée de l'université fédérale du Rio Grande do Sul en 1977. Elle donnera naissance à sa fille, Paula Rousseff Araújo, l'année précédant sa graduation. Son activisme politique se résume à une participation au légal Mouvement Démocratique en organisant des débats et travaillant pour les campagnes sans y être affiliée.
Au début des années 80, la limitation à deux partis politiques est levée au Brésil. Rousseff et Araújo participent à la reconstruction du Parti Travailliste Brésilien et à la création du Parti Démocratique ... Travailliste. Araújo se fait élire député trois fois tandis que Rousseff devient conseillère du PDT et secrétaire de Trésorerie de la ville de Porto Alegre. Elle devient ensuite Secrétaire d'Etat à l'Energie (1993-1994 et 1998-2002) lorsque Alceu Collares, le maire de Porto Alegre, devient gouverneur du Rio Grande do Sul.
En janvier 2003, alors qu'elle a rejoint le Parti des travailleurs (PT) deux ans plus tôt, elle est nommée Ministre de l'Energie par le président Luiz Inácio Lula da Silva, dans un contexte difficile, le Brésil étant à nouveau menacé de subir des rationnements électriques. Parallèlement, elle est présidente du conseil de direction de l'entreprise d'État pétrolière Petrobras.
Alors que le parti traverse une crise, beaucoup de dirigeants étant soupçonnés de corruption, Rousseff devient le bras droit de Lula, qui la nomme à la tête de la Maison civile en 2005 et annonce officiellement qu'il la choisit pour prendre sa relève aux prochaines élections en 2009. Dilma Rousseff se fait diagnostiquer cette année là d'un cancer et se soumet à une chimiothérapie.
Grâce à l'immense popularité de Lula (82% d'opinions positives, il avait sorti de la pauvreté 12 millions de foyers grâce à ses politiques sociales et notamment le "Bolsa familia", une aide financière aux plus démunis), Rousseff l'emporte au second tour des élections avec 56% des 156 millions de voix brésiliennes. Elle prend ses fonctions en janvier 2011 et devient la première femme présidente du pays.
Alors qu'elle est l'une des femmes les plus puissantes au monde durant les premières années de son mandat, la situation économique en berne pousse les brésiliens à protester, notamment pour les dépenses pharamineuses réalisées afin d'accueillir la Coupe du Monde de football de 2014 et les Jeux Olympiques de 2015 alors même que les systèmes de santé, d'éducation et d'infrastructures étaient encore défaillants. Elle se fait toutefois réélire en octobre 2014 et met en place une politique d'austérité alors que le pays vit une croissance nulle. En juillet 2015, 80% des Brésiliens désapprouvent sa gestion personnelle de l'Etat et la majorité d'entre eux se prononcent en faveur de sa destitution.

Ses dernières news

Toutes ses news
Les femmes de la semaine du 27 août au 2 septembre 2016
Hélène Demarly
02 septembre 2016

Les femmes de la semaine du 27 août au 2 ...

02 septembre 2016
diaporama
Les femmes de la semaine du 7 au 13 mai 2016
Hélène Demarly
13 mai 2016

Les femmes de la semaine du 7 au 13 mai 2016

13 mai 2016
diaporama
Les femmes de la semaine du 16 au 22 avril 2016
Hélène Demarly
22 avril 2016

Les femmes de la semaine du 16 au 22 avril 2016

22 avril 2016
diaporama
Les femmes de la semaine du 28 novembre au 4 décembre 2015
Hélène Demarly
04 décembre 2015

Les femmes de la semaine du 28 novembre au 4 ...

04 décembre 2015
diaporama

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.