Earvin Johnson

  • En bref
  • news
  • vidéos
  • photos
  • Filmographie
  • Discographie
Earvin Johnson©Abaca

A l'instar de son père, sa mère et ses frères aînés, Earvin Johnson Jr passe son temps libre sur les terrains de basket.
Joueur à la Everett High School, il écope à cette période du surnom de "Magic Johnson" à la suite d'un match où il aurait marqué 36 points, fait 18 rebonds et 16 passes. Grâce à ses prouesses physiques, il conduit son équipe au titre de champion de l'Etat, puis rejoint les Spartans de l'université d'État du Michigan.
Meneur de l'équipe, il lui fait remporter le Championnat de la National Collegiate Athletic Association (N.C.A.A.) lors de l'édition de 1979, puis intègre les Lakers de Los Angeles l'année suivante, pour un montant de 500 000 dollars par saison. A 21 ans, Magic Johnson entre dans la légende.
Sous le maillot des Los Angeles Lakers pendant onze années consécutives, le rookie, du haut de ses 2,06 mètres, a fait vivre à la NBA ses plus belles heures de gloire en remportant cinq titres de champion (1980, 1982, 1985, 1987 et 1988), dont trois finales jouées contre ses plus grands rivaux : les Celtics de Boston de Larry Bird.
Son histoire d'amour avec le "Show Time" - surnom donnée à l'équipe dans les années 80 - se brisera en 1991, lorsqu'atteint du virus du VIH, sa carrière est stoppée en plein vol. Le pivot se retire alors des Lakers, mais seulement pour une durée déterminée, puisqu'il fera partie de la sélection américaine lors des Jeux olympiques de Barcelone en 1992, aux côtés deMichael ... Jordan des Bulls de Chicago ou encore de Larry Bird des Celtics de Boston. Meilleur passeur de l'équipe durant la compétition, le maître de la passe aveugle décroche la médaille d'or avec la Dream Team.
Il retrouve les Lakers sous la casquette d'entraîneur pendant la saison 1995-1996, puis constitue une équipe baptisée "Magic Johnson All-Star" et fait son retour comme joueur le 30 janvier 1996 lors d'une rencontre face aux Warriors de Golden State. Souvent relayé sur le banc de touche et régulièrement choisi au poste d'ailier fort, il décide de mettre un terme définitif à sa carrière à la fin de la saison 1996.
Si la légende a pris ses distances avec les terrains de basket, il a pris d'assaut un autre terrain : celui du business. En effet, le magicien du basket est parvenu à se construire un empire commercial comprenant notamment des biens immobiliers, plusieurs franchises Starbucks ou encore des salles de cinéma.
Introduit en 2002 au Basketball Hall of Fame, Magic Johnson est désormais ambassadeur pour la prévention contre le SIDA et commentateur pour la NBA.
Palmarès :
1980 : Championnats de NBA - Champion avec les Lakers de Los Angeles
1982 : Championnats de NBA - Champion avec les Lakers de Los Angeles
1985 : Championnats de NBA - Champion avec les Lakers de Los Angeles
1987 : Championnats de NBA - Champion avec les Lakers de Los Angeles
1988 : Championnats de NBA - Champion avec les Lakers de Los Angeles
1992 : Jeux Olympiques à Barcelone - Médaille d'or avec la sélection américaine

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.