Ella Fitzgerald

Ella Fitzgerald©Getty Images, NBC

Petite, Ella Fitzgerald grandit à New York aux côtés de sa mère et se rêve danseuse. Mais c'est dans la chanson qu'elle se fait remarquer à l'âge de 16 ans, lors d'une d'un Amateurs Nights au théâtre Apollo de Harlem. En 1932 alors qu'elle est sur le point d'être signée pour chanter avec l'orchestre de Chris Webb, sa mère meurt dans un accident de voiture et la laisse orpheline.
En 1935, elle commence à donner des représentations dans de petites salles, puis se produit au Harlem Opera House. Elle enregistre un an plus tard quelques tubes avec l'orchestre de Webb dont le célèbre (If you can't sing it), You'll have to swing it, Love and kisses mais également la chanson pour enfant A tisket, a tasket qui se vend à plus d'un million d'exemplaires, et la fait connaître du grand public. A la mort de Chris Webb en 1939, l'orchestre continue alors sous le nom de Ella Fitzgerald and her Famous Orchestra.
Sa carrière solo débute en 1942 sous le label Decca, mais malgré sa notoriété et ses multiples disques avec de grands jazzmen, la jeune femme est victime de discrimination dans les clubs où elle veut se produire. C'est Marilyn Monroe elle-même qui donnera un grand coup de pouce à sa carrière en l'imposant littéralement au Mocambo Club de Los Angeles. Très grande fan de la chanteuse, elle téléphone en personne au patron du club pour lui demander de la programmer contre la promesse de réserver une table au premier rang chaque soir où elle chanterait.
Timide et complexée, Ella Fitzgerald a du mal à se stabiliser dans sa vie privée. Elle finit par rencontrer Ray Brown, bassiste de Dizzy Gillepsie, et ensemble ils adoptent un enfant. Mais son mariage ne durera pas à cause de son rythme de vie trop frénétique.
Désireux de travailler avec elle, c'est le producteur Norman Granz qui devient son manager et crée le label Verve Records spécialement pour elle. D'abord chanteuse de swing, Fitzgerald aborde également d'autres styles comme le be-bop, le scat, le blues, le gospel et même la samba. La jeune femme s'illustre aussi dans un registre plus jazz, notamment avec l'album Ella Fitzgerald sings the Cole Porter song book, le premier d'une série de huit disques où elle interprète le répertoire de grands noms de la musique américaine. Très populaire, la chanteuse bat des records d'apparitions télévisées, devenant l'une des grandes figures de la musique de l'époque.
En 1963, Verve Records est acheté par MGM mais les goûts du public ont changé : le jazz cède le terrain au rock'n'roll et à la pop. En 1967, MGM prend donc la décision de ne pas renouveler le contrat d'Ella Fitzgerald, qui doit trouver un autre label. Sa carrière est relancée par l'album live Jazz at Santa Monica Civic qui sort en 1972, mais à peine deux ans plus tard, alors qu'elle donne toujours des concerts, la chanteuse voit sa santé décliner. Sa voix est fatiguée et elle est obligée de choisir des chansons courtes pour pouvoir assurer ses shows.
Au fil des ans, Ella Fitzgerald est de plus en plus handicapée et doit ... subir en 1986 un quintuple pontage coronarien. Malgré tout, elle choisit de multiplier les concerts jusqu'en 1991 où elle fait sa dernière prestation au Carnegie Hall de New York. Atteinte d'un diabète grave qui la rend presque aveugle, la maladie atteint un tel stade qu'elle doit être amputée des deux jambes en 1993. Ella Fitzgerald décède trois en plus tard, le 15 juin 1996 à Beverly Hills, entourée de sa famille.
Discographie :
1947 : For sentimental reasons
1950 : Ella Sings Gershwin
1954 : Songs in a Mellow Mood
1955 : Songs from Pete Kelly's Blues
1956 : Sings the Cole Porter Songbook
1956 : Ella and Louis
1956 : Sings the Rodgers & Hart Songbook
1957 : Ella and Louis Again
1957 : Sings the Duke Ellington Songbook
1957 : Ella at the Opera House
1957 : Like Someone in Love
1957 : Porgy and Bess
1958 : Ella Swings Lightly
1958 : Sings the Irving Berlin Songbook
1959 : Get Happy!
1959 : Sings Sweet Songs for Swingers
1959 : Sings the George and Ira Gershwin Songbook
1960 : Hello, Love
1960 : Sings Songs from Let No Man Write My Epitaph
1960 : Sings the Harold Arlen Songbook
1961 : Clap Hands, Here Comes Charlie!
1962 : Rhythm Is My Business
1962 : Ella Swings Brightly with Nelson
1962 : Ella Swings Gently with Nelson
1963 : Ella Sings Broadway
1963 : Sings the Jerome Kern Songbook
1963 : Ella and Basie!
1963 : These Are the Blues
1964 : Hello, Dolly!
1964 : Sings the Johnny Mercer Songbook
1964 : Lullaby of Birdland
1966 : Whisper Not
1967 : Brighten the Corner
1968 : 30 by Ella
1969 : Watch What Happens
1969 : Ella
1970 : Things Ain't What They Used to Be
1972 : Ella Loves Cole
1973 : Take Love Easy
1974 : Ella Fitzgerald Jams
1975 : Ella and Oscar
1976 : Fitzgerald and Pass... Again
1978 : Lady Time
1978 : Dream Dancing
1979 : A Classy Pair
1981 : Ella Abraca Jobim
1982 : The Best Is Yet to Come
1983 : Speak Love
1983 : Nice Work If You Can Get It
1986 : Easy Living
1989 : All That Jazz
Récompenses :
1958 : Grammy Award de la meilleure performance jazz solo pour Ella Fitzgerald Sings the Duke Ellington Songbook
1958 : Grammy Award de la meilleure performance vocale pop pour Ella Fitzgerald Sings the Duke Ellington Songbook
1959 : Grammy Award de la meilleure performance vocale pop pour But not for me
1959 : Grammy Award de la meilleure performance jazz solo pour Ella Swings Lightly
1960 : Grammy Award de la meilleure performance vocale pop pour Ella in Berlin: Mack the Knife
1962 : Grammy Award de la meilleure performance vocale pop pour Ella swings brightly with Nelson
1967 : Grammy Award d'honneur pour l'ensemble de sa carrière
1976 : Grammy Award de la meilleure prestation vocale jazz pour Fitzgerlad and Pass... Again
1979 : Grammy Award de la meilleure prestation vocale jazz pour Fine and Mellow
1980 : Grammy Award de la meilleure performance vocale jazz pour A perfect Match
1981 : Grammy Award de la meilleure performance vocale jazz pour Digital III at Montreux
1983 : Grammy Award de la meilleure performance vocale jazz pour The best is yet to come
1990 : Grammy Award de la meilleure performance vocale jazz pour All that jazz
1995 : Grammy Award du meilleur album historique pour The complete Ella Fitzgerald Songbooks

Ses dernières news

Toutes ses news
Qui est Angèle, la jeune chanteuse belge dont tout le monde parle ?
Fabien Gallet
29 juin 2018

Qui est Angèle, la jeune chanteuse belge dont ...

29 juin 2018
article
France Gall en 10 tubes inoubliables
Jessica Rat
04 octobre 2017

France Gall en 10 tubes inoubliables

04 octobre 2017
diaporama
Pub H&M Forever Summer 2016 : qui reprend le tube "Sweat" d'Inner Circle ?
Sébastien Jenvrin
06 mai 2016

Pub H&M Forever Summer 2016 : qui reprend ...

06 mai 2016
article
Liane Foly : "L'amour pour le jazz a démarré très jeune"
Clara Lemaire
03 mars 2016

Liane Foly : "L'amour pour le jazz a ...

03 mars 2016
article

Ses dernières vidéos

Toutes ses vidéos
Les Fourmis rouges - bande annonce - (2007)
01:32

Les Fourmis rouges - bande annonce - (2007)

Alex a 16 ans et vit seule avec son père Frank ...
24 août 2017

Ses derniers films

Tous ses films

A Música Segundo Tom Jobim

documentaire
sortie le 1 janvier 2012
A Música Segundo Tom Jobim

Les Fourmis rouges

drame
sortie le 14 novembre 2007
Les Fourmis rouges

Let no man write my epitaph

drame
sortie le 1 janvier 1960
Let no man write my epitaph

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU