Eva Joly

  • En bref
  • news
  • vidéos
  • photos
  • Filmographie
  • Discographie
Eva Joly©Abaca

Après une licence de droit et un DEA de sciences politiques, elle sort diplômée de l'École Nationale de la magistrature et devient en 1981 procureur de la République à Orléans.

En 1990, elle est nommée juge d'instruction au pôle financier du Palais de Justice où elle instruit les grosses affaires médiatisées de l'époque : celle de Bernard Tapie avec le Crédit Lyonnais, et le procès Elf. Elle est la première à envoyer un grand patron en prison, Loïk Le Floch-Prigent, président du groupe pétrolier de 1989 à 1993. Elle pousse aussi Roland Dumas a démissionner de la présidence du Conseil constitutionnel en 1998.

A la suite du procès Elf, et des attaques violentes dont elle est victime, elle retourne en Norvège, où elle travaille alors pour le gouvernement norvégien en tant que conseillère pour la lutte contre la corruption. Elle crée en 2005 le ... "Network", un réseau privé de juges pour traquer le délinquance financière internationale.

Revenue sur le sol français, elle se rapproche du mouvement démocrate et de François Bayrou en 2007, mais c'est finalement le mouvement Europe Écologie Les Verts qu'elle rejoint en vue des élections européennes de 2012. Elle y démarre sa carrière politique en devenant députée européenne le 14 juillet 2009. Dès l'année suivante, elle annonce son intention de briguer la présidentielle, et elle remporte en 2011 la primaire écologiste face à Nicolas Hulot. Mais l'élection présidentielle est un échec, la Franco-Norvégienne termine sixième, totalisant seulement 2,31 % des voix au premier tour.

En 2015, l'ancienne juge devient à 71 ans, avocate au barreau de Paris.

Récompenses :

2001 : Prix de l'intégrité décerné par l'ONG Transparency International
2012 : Prix Sophie de l'environnement et du développement durable pour son engagement dans la lutte contre les paradis fiscaux.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU