Faouzi Bensaïdi

©BestImage, DOMINIQUE JACOVIDES
Après une formation entre la France et le Maroc, d'abord à l'Institut Dramatique de Rabat, puis au Conservatoire National Supérieur d'Art dramatique de Paris, Faouzi Bensaïdi commence sa carrière de comédien au théâtre avant de se lancer vers le grand écran. Il apparaît pour la première fois dans les salles obscures en 1997, avec un second rôle dans le thriller "Mektoub" de Nabil Ayouch. On le retrouve ensuite dans quelques autres productions locales, comme "Le Cheval de vent" (2001) de Daoud Aoulad-Syad où il incarne Driss, un jeune orphelin en quête de soi-même sur les routes du Maroc. Puis le voilà, en 2001, devant la caméra d'un grand cinéaste français, André Téchiné, avec qui il coécrit également le scénario de "Loin".

C'est qu'entre-temps Faouzi Bensaïdi a su se faire remarquer pour ses talents de réalisateur et scénariste sur quelques courts-métrages : "La Falaise" (1999) se voit récompensé dans divers festivals cinématographiques en Afrique et en Europe, "Le Mur" (2000) est quant à lui couronné du Prix Gras Savoye à Cannes, et "Trajets" (2001) est honoré d'une mention spéciale à la Mostra de Venise. Au vu de ces belles réussites, l'apprenti cinéaste ne tarde pas à passer au long-métrage.

Il présente ainsi "Mille Mois", en 2003, son succès le plus éclatant, décrivant le quotidien d'un enfant auquel sa famille cache de plus en plus difficilement la captivité de son père. Le film est à son tour primé sur la Croisette, à la fois d'un prix de la jeunesse et dans la catégorie Un Certain Regard, et fait de son réalisateur l'un des fers de lance du cinéma marocain contemporain. Cinéaste aimant raconter les drames sociaux, il dépeint le Maroc ...
de sa jeunesse dans sa splendeur et ses misères, notamment dans "Mort à vendre" (2011) où il met en scène des personnages usés par la vie qui se retrouvent pour organiser un braquage.

Parallèlement à cette fructueuse carrière de réalisateur, Faouzi Bensaïdi continue de jouer, et notamment pour le cinéma français. Après l'avoir en effet aperçu, sous les traits d'un majordome, dans le "Saint Laurent" (2014) de Bertrand Bonello avec Gaspard Ulliel et Jérémie Renier, le public a notamment pu le retrouver dans la peau de Monsieur Habib dans l'acclamé "Dheepan" (2015) de Jacques Audiard. De retour au Maroc, le cinéaste serait en outre en train de travailler sur son quatrième long-métrage : intitulé "Volubilis", il s'agirait cette fois d'une histoire d'amour située dans sa ville natale de Meknes.

Filmographie :

Réalisateur :

2014 : Short Plays (segment "Morocco")
2011 : Mort à vendre
2006 : WWW: What a Wonderful World
2003 : Mille mois

Acteur :

2015 : Dheepan, de Jacques Audiard
2014 : Saint Laurent, de Bertrand Bonello
2014 : Intime conviction, de Rémy Burkel (Téléfilm)
2012 : Goodbye Morocco, de Nadir Moknèche
2011 : Mort à vendre, de Faouzi Bensaïdi
2006 : WWW: What a Wonderful World, de Faouzi Bensaïdi
2003 : Mille mois, de Faouzi Bensaïdi
2001 : Loin, d'André Téchiné
2001 : Le cheval de vent, de Daoud Aoulad-Syad
2000 : Tresses, de Jillali Ferhati
1997 : Mektoub, de Nabil Ayouch

Récompenses :

2012 : Prix C.I.C.A.E. au Festival international du film de Berlin, pour "Mort à vendre"
2003 : Prix du Premier regard et prix de le jeunesse au Festival de Cannes, pour "Mille mois"
2000 : Prix Gras Savoye au Festival de Cannes, pour "Le mur"
2000 : Mention spéciale du Meilleur court-métrage au Festival international du film de Venise, pour "Trajets"

Ses derniers films

Tous ses films

Lola Pater

comédie dramatique
sortie le 9 août 2017
Lola Pater

Dheepan

drame
sortie le 26 août 2015
Dheepan

Short Plays

documentaire
sortie le 1 janvier 2014
Short Plays

Mort à vendre

drame
sortie le 21 août 2013
Mort à vendre
 
0 commentaire - Faouzi Bensaïdi
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]