Fat White Family

  • En bref
  • news
  • vidéos
  • photos
  • Filmographie
  • Discographie
Fat White Family©Getty Images, Gus Stewart / Contributeur

Fat White Family naît de la rencontre entre deux frères étudiants en art, Lias et Nathan Saoudi, et l'ancien chanteur du groupe d'indie pop The Metros, Saul Adamczewski. Ce dernier préfère cette fois prendre la guitare, laissant le micro au premier des deux frangins alors que l'autre se place derrière un clavier. Formé dans un squat de Peckham, quartier du sud-est de Londres, le groupe établit son QG à Brixton dans un pub dénommé Queens Head et élargit bientôt ses rangs pour accueillir un second guitariste, Adam J. Harmer, ainsi qu'un bassiste et un batteur qui seront plus tard remplacés par Taishi Nagasaka et Severin Black.

Inspiré par The Fall, cette formation post-punk menée par Mark E. Smith, en y ajoutant un mélange de rock expérimental des seventies, avec même quelques touches de heavy blues et country façon Johnny Cash, Fat White Family est fait "de guitares rageuses, de chant psychédélique et de joyeux bordel sonore", pour citer Les Inrocks. Son premier opus, sorti en 2013 dans les bacs, annonce d'emblée la couleur : avec un titre comme Champagne Holocaust, autant dire que le groupe londonien - dont le nom n'est d'ailleurs pas sans rappeler la Manson Family, cette secte mené par un certain Charles... - ne fait pas dans la dentelle mais plutôt dans la provocation.

Le subversif, même, avec des chansons appelées Bomb Disneyland, Love Is The Crack ou Goodbye Goebbels - ces deux dernières étant tirées du second opus de Fat White Family, le paradoxalement gentiment intitulé "Songs for Our Mothers" (2016), enregistré sous la houlette de Sean Lennon, fils de John, à New York. Leurs auteurs : Lias Saoudi et Saul Adamczewski, deux éternels rebelles qui aiment pester contre la gentrification et l'establishment, et n'hésitent pas à écrire des textes traitant de la relation abusive entre Ike ... et Tina Turner ou du bunker d'Hitler.

"On nous a déjà traités de fascistes. On nous a déjà traités de stalinistes... Alors qu'est-ce qu'on en a à faire ?", annonce Saul Adamczewski sur le site du label indépendant Fat Possum Records, questionnant par ailleurs quel serait l'intérêt "artistique de chanter à propos de bonnes personnes et de bonnes situations ?" Et Lias Saoudi d'ajouter dans une interview auprès de Télérama : "Nous incarnons le désespoir. Qui, aujourd'hui, n'a pas de quoi se sentir désespéré ?"

En live, ces gringalets au crâne rasé - pour les besoins du clip The Whitest Boys on the Beach - débordent d'une énergie incommensurable. Là aussi, ils foncent à fond dans la provoc', jusqu'à faire parler l'hebdomadaire français de "souvenirs réveillés d'autres terrifiants feux follets, les Sex Pistols, le Birthday Party de Nick Cave, les Stone Roses." Alors que le public de Dublin aura droit à un Lias Saoudi nu comme un ver sur scène, les Parisiens peuvent assister au phénomène Fat White Family lors d'un festival Les Inrocks à la Cigale. Un concert toutefois interrompu en ce sombre 13 novembre 2015, lorsque le Bataclan tombe sous les balles à quelques centaines de mètres de là.

Alors qu'il revient dans l'Hexagone l'année qui suit, affichant notamment complet à la Maroquinerie, le groupe commence à faire de plus en plus de bruit des deux côtés de l'Atlantique. Une autre adepte de la controverse, Lady Gaga, s'est ainsi déclarée fan de Fat White Family, diffusant des vidéos et photos de leur concert à New York sur Instagram en mai 2016. Sept mois plus tard, voilà que la formation anglaise signe un contrat auprès du label Domino. Autant dire que l'on n'a pas fini d'entendre parler de ces punk-rockeurs corrosifs.

Discographie :

2016 : Songs For Our Mothers
2013 : Champagne Holocaust

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.