Fernando Verdasco

  • En bref
  • news
  • vidéos
  • photos
  • Filmographie
  • Discographie
Fernando Verdasco©Abaca

Terrain de jeu de son enfance, les courts familiaux de tennis, construits par son grand-père et son père, ont vu débuter le petit garçon, qui bénéficie d'un entraîneur personnel dès l'âge de huit ans.

Huit ans plus tard, le voilà champion d'Espagne à seulement 16 ans, après s'être accompagné du père du joueur espagnol Feliciano Lopez. Suite à cette victoire, l'adolescent rejoint la Fédération espagnole de tennis, située à Barcelone, mais le manque de sa famille le pousse à couper court à sa formation.

L'entraîneur José Clavet prend alors le relais et l'aide à remporter son premier titre à Valence. Suivront les entraîneurs Tati Rascon, Sven Groneveld et Ricardo Sanchez.

En novembre 2008, Fernando Verdasco offre la Coupe Davis à l'Espagne après avoir battu José Acasuso. Gaucher plus à l'aise sur les courts en dur que sur terre battue, le tennisman est l'auteur du service le plus rapide du tournoi de Roland-Garros 2009 avec un chronomètre arrêté à 232 km/h.

Cette année-là, le tennisman fait des étincelles : il atteint la finale de l'Open de Brisbane, puis la demi-finale de l'Open d'Australie face à Rafael Nadal, enregistrant le plus long match de l'histoire du tournoi (5h14). Il se démarque également aux Masters d'Indian Wells, de Miami et de Monte-Carlo. Au final, l'Espagnol termine sa saison avec un titre (Coupe Davis), une demi-finale (Open d'Australie) et un quart de finale (US Open) en Grand Chelem.

Il continue sur sa lancée en 2010 en devenant le premier Espagnol à remporter l'Open de San José, depuis Manuel Santana en 1964. Il atteint ensuite la première finale en Masters 1000 de sa carrière, en battant le numéro ... 1 du tournoi Novak Djokovic, puis ressort gagnant du Tournoi de Barcelone, éliminant tour à tour Richard Gasquet, Jürgen Melzer, David Ferrer et Robin Söderling. Ainsi, en plus de remporter le premier tournoi ATP 500 de sa carrière, il succède à son compatriote Rafael Nadal, qui avait gagné le tournoi cinq fois de suite auparavant.

Le tennisman débute l'année 2011 par un huitième de finale à l'Open d'Australie, suivi d'une sortie au 3ème tour de Roland-Garros et de Wimbledon. L'année suivante, souffrant de douleurs importantes, il échoue au premier tour de l'Open d'Australie et au troisième tour de Wimbledon.

En meilleur forme en 2013, le tennisman espagnol atteint le troisième tour de l'Open d'Australie et les quarts de finale à Wimbledon. Il obtient sa première finale de l'année à l'Open de Suède, mais se fait battre au premier tour de l'US Open par le Croate Ivan Dodig. Les années qui suivent sont marquées par des participations à des tournois mineurs aux quatre coins du monde (Championnats des Etats-Unis, Kooyong Classic, championnats de Dubaï).

En 2016, il fait son grand retour sur le devant de la scène tennistique en battant Rafael Nadal, le numéro 5 mondial, au premier tour de l'Open d'Australie. Il devient ainsi le deuxième joueur de tennis à battre Nadal au premier tour d'un Grand Chelem, après Steve Darcis. Un bel exploit quand on sait que Verdasco s'est incliné au total 14 fois en 16 confrontations face à Nadal.

Palmarès :

Open d'Australie en 2009
Demi-finaliste en simple face à Rafael Nadal

Masters 1000 de Monte-Carlo en 2010
Finaliste face à Rafael Nadal

Masters 1000 de Rome en 2010
Demi-finaliste face à David Ferrer

Vos réactions doivent respecter nos CGU.