François Bayrou

François Bayrou©Abaca

Fils unique, il remplace son père à l'exploitation, tout en poursuivant son métier d'enseignant.
Catholique pratiquant victime de bégaiement durant son enfance, François Bayrou parvient à soigner ce handicap et s'illustre en politique au début des années 80, d'abord en qualité de chargé de mission au cabinet de Pierre Méhaignerie, ministre de l'Agriculture du troisième gouvernement Raymond Barre, ensuite auprès du cabinet d'Alain Poher, président du Sénat.
À l'instar de son père, maire de Bordères de 1947 à 1953, François Bayrou s'ancre politiquement dans le département des Pyrénées-Atlantiques, officiant comme conseiller général de 1982 à 1994, puis sous la casquette de député, de 1986 à 2012.
D'inspiration démocrate-chrétienne et laïque, il rejoint naturellement en 1991 le secrétariat général de l'Union pour la démocratie française (UDF), une fédération de partis politiques français du centre ou du centre droit. Puis préside le Centre des Démocrates Sociaux (CDS), parti politique du centre-droit adhérent à l'UDF, qui sous son impulsion fusionne avec le Parti Social-Démocrate (PSD). En novembre 1995, les deux anciennes étiquettes sont rassemblées sous la bannière de Force démocrate.
Ancien enseignant à l'école publique, François Bayrou a toujours considéré l'éducation comme sa priorité en matière de politique. Il aura l'occasion d'en faire son cheval de bataille lors de son élection en 1993 au poste de Ministre de l'Education nationale sous Edouard Balladur, puis deux ans plus tard, au moment de l'élargissement de son portefeuille - Enseignement supérieur, Recherche et l'Insertion professionnelle - au sein des deux premiers gouvernements Juppé.
L'année suivant la dissolution du gouvernement, le centriste se fait élire à la tête de l'UDF, puis intègre le parlement européen avec 9,28% des voix, à l'issue des élections européennes de 1999. L'europhile siègera à Strasbourg jusqu'en 2002.
Candidat de l'UDF à l'élection présidentielle de 2002, il ... obtient un score de 6,84%, et refuse, au nom de l'indépendance, de fusionner son parti à celui de l'UMP.
De nouveau candidat à l'élection présidentielle en 2007, il gagne la confiance de 18,57% d'électeurs au premier tour, se classant en 3ème position derrière Ségolène Royal du Parti socialiste (25,87%) et Nicolas Sarkozy de l'UMP (31,18%).
Suite à cette victoire, il prend le risque de fonder le Mouvement Démocrate (MoDem), pour succéder à l'UDF. Mais, en désaccord avec cette décision, nombre de ses anciens collaborateurs lui ont préféré le Nouveau Centre (NC), un parti social libéral européen.
En 2012, c'est sous l'étiquette du MoDem qu'il se présente à l'élection présidentielle, mais se classe derrière la candidate du Front Nationale Marine Le Pen (17,90%) et le candidat du Front de Gauche Jean-Luc Mélenchon (11,10%).
Pour peser plus lourd en 2017, le président du MoDem a signé en novembre 2013, avec Jean-Louis Borloo, le président de l'Union des démocrates et indépendants (UDI), une charte unissant leurs deux partis sous une plate-forme politique commune baptisée L'Alternative.
Or, celui qui sera entre-temps (enfin) sorti gagnant des municipales à Pau (2014) décide finalement de ne pas rejoindre la course à la présidentielle de 2017. Il préfère donner sa chance au jeune candidat d'En Marche !, Emmanuel Macron, annonçant publiquement son soutien. Un pari qui porte ses fruits : ce dernier est élu président de la République et a réservé au centriste une (belle) place au gouvernement. Le 17 mai 2017, François Bayrou devient Garde des Sceaux.
Le fondateur du MoDem ne conserve toutefois pas bien longtemps cette fonction, évincé du gouvernement dès le premier remaniement réalisé à l'issue des élections législatives en juin 2017. Pour cause : son parti est visé dans une affaire d'emplois fictifs au Parlement européen.

Ses dernières news

Toutes ses news
Karine Le Marchand en 10 anecdotes coquines
Hélène Demarly
14 août 2018

Karine Le Marchand en 10 anecdotes coquines

14 août 2018
diaporama
Quand les hommes politiques recadrent les plus jeunes
Hélène Demarly
19 juin 2018

Quand les hommes politiques recadrent les plus ...

19 juin 2018
article
François Bayrou : Ségolène Royal l'accuse de sexisme
Anthony Vincent
27 juin 2017

François Bayrou : Ségolène Royal l'accuse de ...

27 juin 2017
article
Les femmes de la semaine du 17 au 23 juin 2017
Marine de Guilhermier
23 juin 2017

Les femmes de la semaine du 17 au 23 juin 2017

23 juin 2017
diaporama

Ses dernières vidéos

Toutes ses vidéos
C'est dur d'être aimé par des cons - bande annonce - (2008)
01:32

C'est dur d'être aimé par des cons - bande annonce - (2008)

Pour avoir reproduit les douze caricatures ...
24 août 2017
Les jours heureux - bande annonce - (2013)
02:31

Les jours heureux - bande annonce - (2013)

Quand l'utopie des Résistants devint ...
18 octobre 2017

Ses derniers films

Tous ses films

C'est dur d'être aimé par des cons 2

documentaire
prochainement

C'est dur d'être aimé par des cons 2

Un an après

documentaire
prochainement

Un an après

Vos réactions doivent respecter nos CGU.