François Mitterrand

François Mitterrand©Abaca
Alors missionné dans le 23e régiment d'infanterie coloniale, il est envoyé sur la ligne Maginot où, à la suite d'une blessure à l'omoplate droite, les Allemands le feront prisonnier. Son séjour en camp des prisonniers durera dix-huit mois.
Après deux tentatives d'évasion infructueuses, François Mitterrand parvient à s'échapper. C'est durant cette fuite qu'il fera ses premiers pas en politique, au sein du gouvernement de Vichy. D'abord en poste à la Légion française des combattants et des volontaires de la révolution nationale, il intègre ensuite le Commissariat au reclassement des prisonniers de guerre.
Jusqu'à la Libération, François Mitterrand agit au sein d'organisations de prisonniers via l'Organisation de résistance de l'armée (ORA), où il se charge de la fourniture de faux-papiers pour faciliter les évasions, puis cofonde avec Maurice Pinot le Rassemblement national des prisonniers (RNP), qui prend de l'ampleur jusqu'à devenir un déterminant réseau de renseignement dans les camps. En février 1944, il dirige le Mouvement national des prisonniers de guerre et déportés, un groupe réunissant l'ensemble des réseaux de résistance de prisonniers de guerre.
Peu de temps après, alors que le gouvernement provisoire s'installe à Paris sous la volonté du général de Gaulle, François Mitterrand est engagé comme président-directeur général des Éditions du Rond-Point. Fonctions auxquelles il renonce en novembre 1946, lors de son élection à la députation de la Nièvre sous l'étiquette du Rassemblement des gauches républicaine.
Membre de l'Union démocratique et socialiste de la Résistance (UDSR), il préside le mouvement de 1953 à 1965. Entre-temps, François Mitterrand entre au gouvernement avec le portefeuille des Anciens Combattants et des Victimes de guerre (1947-1948). ...
S'en suivront six portefeuilles ministériels sous la IVème République : ministre de la France d'Outre-mer (1950-1951), ministre d'État (1952), ministre d'Etat délégué au Conseil de l'Europe (1953), ministre de l'Intérieur (1954-1955) et enfin, ministre de la Justice (1956-1957).
À sa sortie du gouvernement, en 1957, François Mitterrand se place comme l'un des principaux adversaires du général de Gaulle, rencontré à Alger en 1943. En désaccord sur l'établissement d'une Vème République, celle-ci voit finalement le jour le 4 octobre 1958.
La partie n'est pas perdue pour l'homme de gauche, élu maire de Château-Chinon (Nièvre) en 1959, puisqu'il participe en 1965 à la création de la Fédération de la gauche démocrate et socialiste, et se présente dans la foulée aux élections présidentielles. Ne recueillant que 45% des voix au second tour, il retente sa chance en 1974, alors qu'il est premier secrétaire du Parti socialiste depuis trois ans, mais échoue face à Valéry Giscard d'Estaing.
Jamais deux sans trois. Le 21 mai 1981, il est élu Président de la République. Réélu en 1988, il détient le record de longévité à la présidence de la République française et devient le premier socialiste à occuper ce siège.
Durant ses deux septennats, François Mitterrand, dit "Tonton", gèrera deux cohabitations (avec Jacques Chirac puis avec Edouard Balladur) et sera à la tête d'évènements marquants tels que l'abolition de la peine de mort, la signature du traité de Maastricht, la nomination d'une femme au poste de Premier ministre ou encore l'inauguration de l'Arche de la Défense et de la BNF.
François Mitterrand meurt le 8 janvier 1996 à Paris des suites d'un cancer.

Ses dernières news

Toutes ses news
L'astrologie médicale peut-elle nous permettre de mieux nous écouter ?
Flora Guillemin
11 décembre 2017

L'astrologie médicale peut-elle nous permettre ...

11 décembre 2017
article
De Dior à Zara... Quand la mode adopte l'imaginaire astrologique
Clara Garnier
08 décembre 2017

De Dior à Zara... Quand la mode adopte ...

08 décembre 2017
article
Ces stars amies avec des personnalités politiques
Marc-Emmanuel Adjou
28 novembre 2017

Ces stars amies avec des personnalités politiques

28 novembre 2017
diaporama
Ces chansons parodiques qui ont cartonné
Fabien Gallet
11 octobre 2017

Ces chansons parodiques qui ont cartonné

11 octobre 2017
diaporama

Ses derniers films

Tous ses films

François Mitterrand à bout portant 1993-1996

documentaire
sortie le 1 janvier 2011
François Mitterrand à bout portant 1993-1996

Lumière et compagnie

documentaire
sortie le 20 décembre 1995
Lumière et compagnie

Reporters

documentaire
sortie le 1 janvier 1981
Reporters

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
0 commentaire - François Mitterrand
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]