Frédérique Jossinet

  • En bref
  • news
  • vidéos
  • photos
  • Filmographie
  • Discographie
Frédérique Jossinet©Abaca

Entraînée à ses débuts par Guy Delvingt, elle intègre l'US Orléans, puis foule les tatamis de Châtenay-Malabry. Sélectionnée en Equipe de France, la judokate d'1,60m pour 48 kilos suit notamment les conseils des anciennes judokates Cécile Nowack-Grasso et Cathy Fleury.

À 26 ans, Frédérique Jossinet remporte son premier Championnat d'Europe. Ce ne sera pas son seul titre dans cette compétition puisqu'elle le gagnera à deux autres reprises, en 2002 puis en 2009.

Si durant toute sa carrière sur les tatamis, la Française ne parviendra pas à s'imposer en Championnat de France, elle marquera les esprits aux Jeux Olympiques d'Athènes en 2004. Médaille d'argent au cou, elle est la seule judokate française à repartir victorieuse de la compétition.

Quatre ans plus tard, le sort en décidera autrement. Sur les tatamis des JO de Pékin, elle se fait surprendre par un contre de la Kazakhe Kelbet Nurgazina. Eliminée au premier tour, elle aura combattu pendant seulement vingt-cinq secondes.

En dehors des dojos, Frédérique Jossinet se donne d'autres défis : un diplôme de l'ESSEC (master en sport, management et stratégie des entreprises) en 2007, une élection dans le 11ème arrondissement en tant que chargée de handicap la même année ou encore une participation au jeu d'aventure Koh Lanta, Le Choc des Héros en 2010.

De retour en compétition, la vice-championne du monde affronte sa bête noire, l'Orléanaise Laëtitia Payet, de dix ans sa cadette, lors des Championnats d'Europe 2012 à Chelyabinsk. La benjamine de l'Equipe de France décroche la médaille de bronze et se fait sélectionner par la suite pour participer aux JO de Londres.

Après quinze années passées en Equipe de ... France, la judokate met un terme à sa carrière en 2012 et prend la casquette d'entraîneuse nationale pendant un an, avant de rejoindre le cabinet de Valérie Fourneyron comme chargée du dossier "femme et sport".

Alors retraitée depuis quelques mois, elle entame une deuxième carrière sportive dans le football féminin. Depuis toute petite, l'ancienne judokate a tissé des liens très forts avec ce sport. C'est son grand-père, semi-pro dans les années 40, qui lui a transmis le virus. Elle-même le pratiqua de 6 à 8 ans. À cette époque, la seule fille de l'équipe de football de Torcy ne pensait pas devenir un jour coordinatrice du plan fédéral de féminisation au sein de la FFF. C'est chose faite depuis le 5 mai 2014.

Palmarès :

Championnat d'Europe de judo en 2001 : médaille d'or dans la catégorie des moins de 48 kilos
Championnat d'Europe de judo en 2002 : médaille d'or dans la catégorie des moins de 48 kilos
Championnat du monde de judo en 2003 : médaille d'argent dans la catégorie des moins de 48 kilos
Jeux Olympiques à Athènes en 2004 : médaille d'argent dans la catégorie des moins de 48 kilos
Championnat du monde de judo en 2005 : médaille d'argent dans la catégorie des moins de 48 kilos
Championnat du monde de judo en 2007 : médaille de bronze dans la catégorie des moins de 48 kilos
Championnat du monde de judo en 2009 : médaille de bronze dans la catégorie des moins de 48 kilos
Championnat d'Europe de judo en 2009 : médaille d'or dans la catégorie des moins de 48 kilos

Vos réactions doivent respecter nos CGU.