Genesis

Genesis©Getty Images

Genesis se forme en 1967 sous l'impulsion Peter Gabriel, Mike Rutherford, Tony Banks et Anthony Phillips. Les premiers enregistrements du groupe sont aussi bien influencés par la pop que le rock progressif. Leur premier album qui sort en 1969 est un échec commercial. Peu de temps après, Anthony Phillips quitte le groupe, qui vient de publier son deuxième LP, Trespass. Puis, le batteur John Mayhew, jugé techniquement trop faible pour les ambitions musicales du groupe, disparaît également de la formation. Il est remplacé par Phil Collins.

A partir de l'album Foxtrot, le groupe commence à avoir une belle notoriété en Grande-Bretagne, ainsi que dans le reste de l'Europe. Le premier single à succès arrive en 1974 avec I Know What I Like (In Your Wardrobe), qui se classe 17e des charts britanniques, tandis que l'album Selling England by the Pound est 3e du Top albums. De retour de la tournée de l'album suivant, l'opéra-rock The Lamb Lies Down on Broadway, le chanteur Peter Gabriel quitte la formation. Après plusieurs auditions, les membres du groupe décident finalement de confier le chant à Phil Collins.

Deux ans plus tard, la formation subit une autre mue avec le départ de Steve Hackett. Mike Rutherford se concentre sur les guitares et Genesis devient alors un trio (Collins, Banks, Rutherford). D'où le titre de leur nouvel album ...And Then There Were Three... sorti en 1978 et qui marque un changement d'identité, loin du rock progressive des précédents albums. Le disque qui voit ... la troupe explorer de nouvelles voies est véritablement Abacab (1981) avec ses claviers synthétiques et ses drum-machines. Cette transformation donnera lieu au succès phénoménal d'Invisible Touch (1986), porté par le single Land Of Confusion. Nouveau succès planétaire en 1991 avec l'album We Can't Dance, dont le single I Can't Dance est le plus connu du groupe. Paradoxalement, c'est peu de temps après cet énorme succès que Phil Collins décide de quitter définitivement le groupe, lui qui a entamé une carrière solo dès 1981 avec Face Value.

Rutherford et Banks décident tout de même de poursuivre l'aventure Genesis en embauchant Ray Wilson au chant, l'ex-chanteur du groupe Stiltskin. L'échec de Calling All Stations convainc le groupe de se séparer en 1997. Après plusieurs rumeurs de reformation, celle-ci se concrétise en 2007 avec la tournée nord-américaine et européenne Turn it on Again Tour, sans Peter Gabriel. Les musiciens se réunissent à nouveau en 2014 pour le tournage du documentaire Together and Apart, produit par la BBC, tandis que sort une compilation de 37 titres, incluant trois morceaux en solo de chacun des membres historiques.

Discographie :

1969 : From Genesis to Revelation (réédité plusieurs fois sous divers titres)
1970 : Trespass
1971 : Nursery Cryme
1972 : Foxtrot
1973 : Selling England by the Pound
1974 : The Lamb Lies Down on Broadway
1976 : A Trick of the Tail
1976 : Wind and Wuthering
1978 : ... And Then There Were Three...
1980 : Duke
1981 : Abacab
1983 : Genesis
1986 : Invisible Touch
1991 : We Can't Dance
1997 : Calling All Stations

Ses dernières news

Toutes ses news
Ed Sheeran : retour sur ses meilleures collaborations
Fabien Gallet
10 juillet 2019

Ed Sheeran : retour sur ses meilleures ...

10 juillet 2019
diaporama
10 groupes que l'on aimerait voir se reformer
Fabien Gallet
30 août 2017

10 groupes que l'on aimerait voir se reformer

30 août 2017
diaporama
Ces concerts de charité qui ont marqué les esprits
Jessica Rat
02 août 2017

Ces concerts de charité qui ont marqué les esprits

02 août 2017
diaporama
Phil Collins : "J'aurais quitté Genesis pour rejoindre les Who"
Clara Lemaire
20 octobre 2016

Phil Collins : "J'aurais quitté Genesis ...

20 octobre 2016
article

Vos réactions doivent respecter nos CGU.