George A. Romero

George A. Romero©Abaca, Everett Collection
George A. Romero se passionne pour le septième Art très jeune, développant notamment une certaine obsession pour l'adaptation cinématographique de l'opéra fantastique (français) de Jacques Offenbach, "Les contes d'Hoffmann" (1951). Depuis déterminé à en faire son métier, il commence à tourner des petits films sur une caméra 8mm à tout juste 14 ans : ses touts premiers courts-métrages sont ainsi "The Man from the Meteor", "Gorilla" et "Earthbottom", réalisés en 1954, suivis quatre ans plus tard de "Curly" et "Slant", puis en 1962 d'"Expostulations".

Entre-temps parti se former au Carnegie-Mellon Institute de Pittsburgh en Pennsylvanie, où il étudie aussi le théâtre, l'art et le design, George A. Romero fait ses armes de professionnel sur quelques spots publicitaires puis dévoile en 1968 son premier long-métrage : "La nuit des morts-vivants". Le cinéaste en herbe s'impose alors d'emblée comme le maître des films de zombies. De même qu'il affirme d'ores et déjà sa marque de fabrique en insérant un message sociétal et satirique, en l'occurrence ici la société conservatrice américaine s'efforçant de lutter contre le mouvement de contre-culture qui fleurit alors aux États-Unis.

Après le succès inespéré de son film d'horreur en noir et blanc, George A. Romero tente bien de s'ouvrir à un autre genre, avec la comédie romantique "There's Always Vanilla" (1971). Il revient toutefois vite à ce qu'il fait de mieux, l'épouvante, en réalisant dès l'année suivante "Season of the Witch" (1972), puis "La nuit des fous vivants" (1973). Rencontrant toutefois moins de réussite commerciale qu'avec son premier essai, il se tourne par la suite vers le petit écran pour changer encore complètement de registre : le réalisateur et producteur signe une série de documentaires sportifs intitulée "The Winners" entre 1973 et 1974, de même qu'un long retraçant le parcours d'un célèbre footballeur américain dans "O.J. Simpson : Juice on the Loose" en 1974.

C'est finalement en 1978 que George A. Romero revient dans les salles obscures. Dix ans après son mythique "La nuit des morts-vivants", il revisite le thèmes des zombies en dévoilant "Le crépuscule des morts-vivants". Alors que le succès est (enfin) de nouveau au rendez-vous, il présente par ailleurs le vampirique "Martin" la même année, sur le tournage duquel il a fait la rencontre de celle qui deviendra bientôt sa (deuxième) femme, l'actrice Christine Forrest. Si le cinéaste change encore de genre au tournant des années 1980, s'essayant à l'action avec "Knightriders" (1981) dans lequel il dirige un jeune Ed Harris, il s'associe l'année suivante avec un autre maître de l'horreur, l'écrivain Stephen King, pour réaliser "Creepshow".

Après quoi il se repasse sur la petite lucarne, ...
en tant que producteur et présentateur des "Histoires de l'autre monde" entre 1984 et 1988. Il refait toutefois entre-temps un petit détour au cinéma, pour dévoiler un troisième volet à ses films de zombies : "Le jour des morts-vivants" (1985), qui s'avère toutefois une déception à la fois critique et commerciale. Depuis George A. Romero ralentit considérablement le rythme des tournages, ne présentant que deux longs-métrages dans les années 1990, dont un nouveau adapté d'un roman de Stephen King, "La part des ténèbres" (1993).

Le cinéaste finit tout de même par revenir aux films de zombies dans les années 2000. Alors que ses "Crépuscule des morts-vivants" et "Jour des morts-vivants" font l'objet de remakes, respectivement par Zack Snyder et Steve Miner, il propose quant à lui "Land of the Dead, le territoire des morts" (2005) porté par Simon Baker, John Leguizamo et Dennis Hopper. Fort d'un joli carton au box-office, avec plus de 45 millions de dollars de recettes mondiales, George A. Romero rempile à peine deux ans plus tard avec "Diary of the Dead, chroniques des morts-vivants", suivi de "Survival of the Dead" en 2009. Or, si elle lui vaut une nomination au Lion d'or à la Mostra de Venise, le public ne suit pas pour cette dernière oeuvre, qui sera d'ailleurs sa dernière en tant que réalisateur.

Le cinéaste contente depuis de s'illustrer en tant que producteur et scénariste, récoltant par ailleurs certainement les fruits de tous les remakes de ses fameux films... Comme prochainement ce nouveau "Jour des morts-vivants", réalisé par Hèctor Hernández Vicens, prévu pour une sortie en salle en 2017.

Le dimanche 16 juillet 2017, George A. Romero meurt "en paix dans son sommeil, après un combat bref mais déterminé contre un cancer du poumon" à l'âge de 77 ans, comme l'a annoncé son manager dans un communiqué. Et de préciser : "Le réalisateur légendaire (...) est décédé en écoutant la bande originale de 'L'Homme tranquille', un de ses films préférés."

Filmographie :

2009 : Survival of the Dead
2007 : Diary of the dead - Chroniques des morts-vivants
2005 : Land of the Dead - Le territoire des morts
2000 : Bruiser
1993 : La part des ténèbres
1990 : Deux yeux maléfiques (avec Dario Argento)
1988 : Incidents de parcours
1985 : Le jour des morts-vivants
1982 : Creepshow
1981 : Knightriders
1978 : Zombie - Le crépuscule des morts-vivants
1978 : Martin
1976 : Magic at the Roxy (Émission TV)
1974 : O.J. Simpson: Juice on the Loose (Documentaire TV)
1974-1973 : The Winners (Série TV Documentaire)
1973 : La nuit des fous vivants
1972 : Season of the witch
1971 : There's Always Vanilla
1968 : La nuit des morts-vivants

Ses dernières news

Toutes ses news
Pourquoi George A. Romero est-il le maître de l'horreur ?
Marine de Guilhermier
17 juillet 2017

Pourquoi George A. Romero est-il le maître de ...

17 juillet 2017
article
Resident Evil : George A. Romero a failli réaliser le premier film
Marine de Guilhermier
28 février 2017

Resident Evil : George A. Romero a failli ...

28 février 2017
article
The Walking Dead critiquée par les maîtres du cinéma d'horreur
Marine de Guilhermier
06 juillet 2016

The Walking Dead critiquée par les maîtres du ...

06 juillet 2016
article
La Horde
16 octobre 2013

La Horde

16 octobre 2013
on-tv-tonight

Ses dernières vidéos

Toutes ses vidéos

Ses derniers films

Tous ses films

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
0 commentaire - George A. Romero
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]