Giulia Foïs

  • En bref
  • news
  • vidéos
  • photos
  • Filmographie
  • Discographie
Giulia Foïs©BestImage, Agence

Née en 1977 à Clamart d'un père italien chercheur en physique nucléaire et d'une mère française psychanalyste, elle-même petite-fille d'un psy, Giulia Foïs a pris adulte, une voie similaire à celle de sa mère en questionnant, par le biais du journalisme, les troubles des autres. Cadette d'une fratrie de quatre enfants, dont l'actrice Marina Foïs, Giulia grandit à Aix-en-Provence avant de déménager à Paris pour y étudier les lettres.

Plutôt paresseuse, elle est la plus rebelle de la fratrie, franchit les interdits et ment à ses parents. Jusqu'à ce qu'elle s'intéresse à l'écriture, qui va la mener au Centre de Formation des Journalistes, après avoir réussi le concours du premier coup. Son diplôme en poche, l'apprentie journaliste frappe aux portes de rédactions potentiellement prêtes à l'entendre débattre sur des sujets de société.

Pluridisciplinaire, la journaliste va écrire sur les questions sociétales, aussi bien chez Libération qu'à Marianne, pour sa chronique dans Arrêts sur images, que sur l'antenne d'I-Télé. En 2011, Giulia Foïs débarque au Mouv afin d'y animer l'émission La Morinade, auprès de Daniel Morin. Mais si l'émission lui plaît et la radio plus encore, l'animatrice a une idée qui lui trotte dans la tête : parler de sexualité à l'antenne.

Les refus de la direction sont réguliers, mais la journaliste ne démord pas et aura raison de s'acharner puisqu'en 2014, lorsqu'une place se libère au Mouv', elle est la première sur la liste d'attente. Loin des émissions ... de Brigitte Lahaie et autres Macha Béranger , elle s'affirme avec Point G, davantage dans la continuité du Lovin'Fun de Fun Radio, libre antenne culte à destination des adolescents en quête de réponses sur leur sexualité. Sauf qu'ici, le coeur de cible se situe plutôt entre 25 et 35 ans.

Du lundi au vendredi, de 19h30 à 20h30, Giulia Foïs, la chroniqueuse Mathilde Terrier et les spécialistes du jour (sexologue, psychologue, historien...) répondent aux questions des auditeurs, qui se demandent souvent s'ils sont normaux face à leurs corps, leurs partenaires, leurs fantasmes... L'ambiance est détendue - le slogan "l'émission qui appuie là où ça fait du bien" - le micro ouvert à la rigolade et le sérieux de rigueur lorsque sont abordés des sujets comme les violences sexuelles. Un livre, "Point G comme Giulia", verra dans la foulée le jour aux éditions Plon.

Seulement, si les auditeurs sont au rendez-vous, ils ne sont pas assez nombreux pour faire perdurer le programme. Giulia Foïs s'en va alors voir sur les autres fréquences de Radio France si un siège l'y attend. Et c'est France Inter qui l'accueille pour officier comme joker de Pascale Clark sur l'émission A'Live. Elle y présente également en juillet 2016 Histoire(s) d'un soir, deux heures d'émission en compagnie d'un invité pour parler des sujets de... société. À l'automne, elle anime une chronique décalée sur France Inter dans Il était une fois dans le web.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU