Gojira

Gojira©BestImage

Tout commence dans un garage de Bayonne à la fin des années 1990. Passionnés de métal, les deux frères Duplantier décide de monter un groupe qu'ils appellent Godzilla en référence à la célèbre bête hurlante célèbre dans le cinéma japonais. Accompagné de Christian Andreu à la guitare et d'Alex Cornillon à la basse, le quartet métal sort sa première démo, "Victim", en 1996.

Mais très vite rattrapé par le cinéma justement, et le dernier film Godzilla qui rejoint les écrans en 2000, contraints les quatre garçons, après trois autres démos ("Possessed", "Saturate" et "Wisdom Comes"), à changer de nom de scène pour des raisons de droits d'auteurs. Ne désirant pas s'éloigner de l'imagerie que renvoyait le monstre japonais, ils décident de simplement prendre la traduction japonaise de Godzilla : Gojira.

Une fois le nom de scène trouvé et le bassiste remplacé (Alex Cornillon cède sa place à Jean-Michel Labadie), Gojira peut sortir son premier album : "Terra Incognita". Un disque introspectif qui pose les bases de ce groupe enragé nourri au death metal des années 1990, et déjà engagé pour la protection de l'environnement. Un engagement rare à l'époque dans le monde du métal.

S'ils sont pour l'heure en "terra incognio" en France et dans le reste du monde, le phénomène Gojira ne va pas tarder à prendre de l'ampleur. Car comme l'a si bien dit le guitariste et chanteur Mario à Sea Shepherd France, que le groupe soutient activement : "Les gens qui écoutent notre musique pour la première fois se disent que c'est du bruit et si ils persistent, deux fois, trois fois, ils s'aperçoivent qu'il y a quand même une structure. Ils arrivent à comprendre ce qu'on est en train de faire mais ça prend du temps".

Laissant justement le temps aux gens de pénétrer leur univers bruyant mais sensible, Gojira sort ensuite en moyenne un album tous les deux ans. Plus lyrique et aérien que le précédent album, "The Link" rejoint les rayons des disquaires indépendants en 2003, suivi de "From Mars to Sirius" (2005), un disque très utopiste qui parle notamment des baleines, le groupe est passionné par les océans, mais surtout de leur rapport au monde. Utopiste dans la mesure où les membres du groupe n'ont pas encore percé le monde du show business ... et ses aléas. Encore naïfs par rapport au monde de la musique, ils perdent leurs illusions après cet album et cela se fait ressentir dans le suivant, "The Way of All Flesh", dans lequel Gojira évoque leurs deuils concrets comme abstraits.

L'album va marquer un tournant dans la carrière du groupe bordelais, qui assure les premières parties de Machine Head, Canibal Corpse, Watcha ou encore Mass Hysteria, et se retrouve à partager la scène du Main Square Festival d'Arras avec Metallica en 2008. D'ailleurs commeMetallica, Gojira chante uniquement en langue anglaise. Fils d'une Américaine, les Duplantier n'ont eu aucun mal à parler la langue de Shakespeare, d'autant qu'elle facilitera leur rayonnement international qui surgit en 2011.

Cette année-là, Gojira quitte Listenable pour le label Roadrunner. Sous la houlette de ce dernier, le quatuor sort "L'Enfant sauvage" (leur premier titre en français !) va se faire connaitre dans davantage de territoires que le Canada ou les Etats-Unis, se retrouvant à l'affiche de festivals en Suède, au Japon, en Australie ou encore en Amérique Latine. Le métal hurlant de Gojira réunit les foules du monde entier qui secouent leurs têtes sur leurs hymnes écologiques entêtants sur la symbiose de l'homme avec la nature.

Le dernier album en date de Gojira, le bouillonnant "Magma", sort dans les bacs en 2016. Il survient un an après la disparition de la mère des frères Duplantier. Plus mélancolique et sophistiqué que les précédents opus mais aussi plus mature, le disque est salué par la critique mais pas seulement. Le comité de sélection des Grammy Awards a en effet repéré les enfants sauvages du métal français, nommé en 2017 dans deux catégories : Meilleure prestation Metal et Meilleur album rock de l'année pour "Magma".

En compétition avec des groupes comme Cage the Elephant, Weezer, Korn ou Megadeth, ils sont les seuls artistes français, avec Jean-Michel Jarre et son "Electronica 1 : The Time Machine" à être nommé cette année dans l'une des catégories meilleur album. Repartiront-ils avec leurs deux statuettes ? Réponses le 12 février 2017, où la cérémonie se tiendra à Los Angeles et sera diffusée en direct de CBS depuis le Staples Center.

Discographie :

2016 : Magma
2012 : L'Enfant sauvage
2008 : The Way of All Flesh
2005 : From Mars to Sirius
2003 : The Link
2001 : Terra Incognita

Ses dernières news

Toutes ses news
Ces chanteurs français qui cartonnent à l'étranger
Clara Lemaire
03 mai 2017

Ces chanteurs français qui cartonnent à l'étranger

03 mai 2017
diaporama
Adele détrône Beyoncé aux Grammy Awards 2017
Clara Lemaire
13 février 2017

Adele détrône Beyoncé aux Grammy Awards 2017

13 février 2017
article

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU