Interpol

Interpol©Getty Images, Edu Hawkins

Étudiants à l'université de New York, Daniel Kessler suggère à Greg Dudry de se lancer dans un groupe de rock. Les guitariste et batteur trouvent le bassiste Carlos Dengler dans l'établissement et rencontrent plus tard Paul Banks. Ce dernier devient alors le chanteur du groupe, baptisé en 1998 Interpol.

Après quelques enregistrements cassettes, la formation new-yorkaise commence à se produire sur des petites scènes de la grosse pomme. Alors que Greg Dudry jette l'éponge, remplacé à la batterie par Sam Fogarino, Interpol se fait un petit nom de l'autre côté de l'Atlantique, notamment grâce à un passage dans l'émission de John Peel sur les ondes de la BBC en 2001.

L'année suivante, le groupe signe sur le label indépendant Matador Records et diffuse son premier opus, "Turn on the Bright Lights". Succès immédiat, Interpol s'inscrit d'emblée dans la vague post-punk revival portée par des groupes comme The Strokes ou les Yeah Yeah Yeahs. Avec un look soigné - costard cravate - puis surtout des singles comme "NYC", "Obstacle 1", "PDA" et "Say Hello to the Angels", les New-yorkais font sensation à la fois en Europe et aux Etats-Unis, où leur premier essai finit certifié disque d'or.

Ils reviennent deux ans plus tard avec "Antics", un deuxième opus qui arrive en 15e position ... du classement américain Billboard, et dont trois titres - "Slow Hands", "Evil" et "C'Mere" - atteignent le Top 40 des charts britanniques. Ce nouveau succès leur offre une place en première partie de U2 et The Cure. Et d'obtenir par la suite un contrat chez Capitol Records. Le label publie leur troisième album en 2007 : "Our Love to Admire" culmine à la 4e place du classement outre-Atlantique.

Après une tournée des festivals en Europe et aux Etats-Unis, dont le Lollapalooza de Chicago, chaque membre du groupe se lance dans d'autres projets. S'ils finissent par se retrouver en 2009 pour travailler sur un quatrième opus, Carlos Dengler décide de quitter le groupe l'année suivante. L'album, éponyme, d'Interpol sort tout de même en septembre et grimpe en 7e position des charts américains.

Réduit à trois membres - c'est finalement Paul Banks qui assure la double casquette de chanteur et bassiste - , le groupe ne revient ensuite qu'en 2014. Après l'homonyme "Interpol", leur cinquième album est un anagramme : "El Pintor". Et, à l'image également de son prédécesseur, ce dernier opus atteint la 7e position du classement Billboard.

Discographie :

2014 : El Pintor
2010 : Interpol
2007 : Our Love to Admire
2004 : Antics
2002 : Turn on the Bright Lights

Ses dernières news

Toutes ses news
Route du Rock : l'édition 2017 du festival sous le fumier
Fabien Gallet
18 août 2017

Route du Rock : l'édition 2017 du festival ...

18 août 2017
article
Sziget 2017 : Metronomy, Interpol, Charli XCX à l'affiche
Sébastien Jenvrin
07 février 2017

Sziget 2017 : Metronomy, Interpol, Charli XCX ...

07 février 2017
article

Vos réactions doivent respecter nos CGU.