Jack Falahee

  • En bref
  • news
  • vidéos
  • photos
  • Filmographie
  • Discographie
Jack Falahee©BestImage, Bruno Bebert

Comme Connor, Jack Falahee est originaire du Michigan, et plus précisément de la ville d'Ann Arbor. Né le 20 février 1989, ce vingtenaire a déjà tout d'un grand et un parcours déjà salutaire derrière lui. Tout a commencé dans les rangs d'un collège catholique strict où, après la mort de l'un de ses camarades de classe qui devait jouer dans une pièce de l'école, Jack Falahee, sur les conseils de proches, décide de jouer dans cette pièce pour lui rendre hommage.

Lui qui n'était pas vraiment branché théâtre mais qui se plaisait néanmoins à être sur le devant de la scène avec son équipe de water-polo, range son maillot de bain pour auditionner à cette comédie musicale, "Chantons sous la pluie". La révélation est immédiate : le sentiment d'évasion qu'il a ressenti au moment de jouer a été plus fort que tout ce qu'il avait pu vivre auparavant. Entêté à l'idée de goûter de nouveau aux plaisirs de la scène, la graine d'acteur postule pour la pièce d'été mais ne décroche pas le rôle.

Il a alors 17 ans mais ne se décourage pas pour autant. Ayant entendu parler d'une autre comédie musicale, Le Magicien d'Oz, qui se tramait dans une école voisine, la Huron High School, il y postule et déroche un rôle. Sa mère, qui l'a toujours accompagné dans ses rêves les plus fous, le change alors d'école. Il jouera plusieurs fois sur scène, dans des productions chaque fois dirigées et chorégraphiées par l'Université du Michigan ("Peines d'amour perdues", "Songe d'une nuit d'été", "Company"). Mais c'est une autre université, celle de New York, qu'il rejoint une fois ses études secondaires terminées.

Accepté au programme de théâtre musical, le jeune comédien peine malheureusement à trouver sa place. Entouré de personnes chevronnées, il se renferme sur lui-même mais cherche un plan B. Et pourquoi pas l'étranger ? Jack Falahee pivote alors sur le programme international de théâtre à Amsterdam. Hors de sa zone de confort aux Pays-Bas, il s'enrichit tant humainement que professionnellement et revient confiant à New York.

Mais le rêve américain n'est que de courte durée. Les auditions se suivent et se ressemblent. La percée est longue et difficile, les postulants étant nombreux à se présenter aux mêmes auditions que lui. Le comédien en a vu d'autres et ne lâche rien. Il termine ses études à la NYU dans un cours de cinéma et de télévision intensive, tout en continuant d'écumer les castings. Une fois diplômé d'un BFA, les rôles ne viennent pas pour autant. Travaillant en parallèle dans la restauration et vivant de longues heures de remises en question, Jack Falahee s'envole, sur les conseils de son agent, à Los Angeles voir si l'herbe y est plus belle et si la chance va lui sourire enfin.

Nous sommes en août 2013 et moins de six mois après son arrivée, il décroche un rôle récurrent dans la série ABC Family, "Twister". Dans la peau du lycéen sexy Charlie McBride, le comédien prend part à huit épisodes. L'année précédente, il avait déjà joué à l'écran, mais celui d'ordinateur, avec la web-série humoristique "Submissions Only". Après "Twister", Jack Falahee se voit offrir un petit rôle dans la série "The Carrie ... Diaries", suivi d'un autre dans le dernier épisode de la série "Ironside". Mais faute d'audiences, l'épisode ne sera jamais diffusé à la télévision et le comédien découvrira son passage sur la Toile.

Au cinéma, Jack Falahee participe à des productions majoritairement indépendantes telles que le drame "Hunter" (2013), le téléfilm Dans l'enfer de la polygamie ou encore le drame historique "Blood and Circumstance" (2014). Cette année-là, au mois de mars, il rejoint la série qui va le révéler au grand public et faire de lui l'une des nouvelles icônes gay du petit écran : "Murder (How To Get Away With Murder)". Nouvelle série de l'écurie Shonda Rhimes ("Grey's Anatomy"), le premier épisode sera regardé par 21 millions de téléspectateurs. Et si dans le script original son personnage s'appelait Patrick Donahue, c'est finalement sous le nom de Connor Walsh qu'on le découvre.

Son audition, qu'il a passée grâce à l'un de ses amis (Max Fowler), qui était en visite à Londres et a dormi sur son canapé lors de la saison des pilotes avec le script de Murder sur lui, a tout de suite tapé dans l'oeil du scénariste Peter Nowalk. La tâche était rude puisque le personnage de Patrick lui tenait beaucoup à coeur et qu'il l'avait écrit en pensant à un grand vingtenaire homosexuel, qui sont très peu sur le petit écran. Au-delà d'être grand, Falahee avait ce petit quelque chose supplémentaire que l'équipe de la série recherchait : il était franc et parfois blessant mais personne ne résiste à son charme (comme le personnage de Sandra Oh alias Christina Yang dans "Grey's Anatomy").

Il est vrai que le personnage de Connor Walsh, qui se trouve être l'un des cinq élèves choisi (avec Wes, Michaela, Laurel et Asher) par l'avocate de renom Annalise Keating (Viola Davis) pour travailler sur ses dossiers tout en suivant ses cours, a la critique facile. Sans cesse en compétition avec Michaela et ses autres partenaires, il est d'un naturel arrogant et collectionne les conquêtes masculines. Jusqu'à sa rencontre avec Oliver, un pro de l'informatique plutôt ringard qui va l'aider à obtenir des preuves incriminantes que Keating pourrait utiliser lors d'un procès. Les deux hommes vont finalement sortir ensemble et Walsh va apprendre doucement à se ranger dans une relation routinière.

Avec son sourire narquois, sa libido exacerbée et son côté manipulateur, il séduit tant physiquement que psychologiquement les fans de la série. Le 3 mars 2016, au vu des excellentes audiences, la série est renouvelée pour une troisième saison à laquelle il participe.

La même année, Jack Falahee décroche le rôle de Frank Stringfellow, éclaireur et soldat confédéré du temps de la guerre de Sécession dans la série historique "Mercy Street".

Filmographie :

2014-2017 : Murder (Série TV)
2016 : Blowtorch, de Kevin Breslin
2016 : Cardboard Boxer, de Knate Lee
2016 : Mercy Street (Série TV)
2015 : Campus Code, de Cathy Scorsese et Kenneth M. Waddell
2014 : Slider, de Patrick McCullough
2014 : Twisted (Série TV)
2014 : Blood and Circumstance, de Tim Gordon et Wes Sullivan
2014 : Rage, de Paco Cabezas
2013 : Dans l'enfer de la polygamie, de Rachel Goldenberg (Téléfilm)
2013 : Hunter, de Ian Samplin
2013 : The Carrie Diaries (Série TV)
2013 : Ironside (Série TV)

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU