James Brown

James Brown©Abaca

Né à Barnwell, en Caroline du sud, James Brown a grandi dans un quartier très pauvre. Ses parents, ne pouvant assurer son éducation, le confie à sa tante tenancière de maison close. Enfant, James cumule les petits boulots - cueilleur de coton, cireur de chaussures, etc. - pour gagner un peu d'argent. A l'adolescence, il commence à se produire dans des salles de danse, mais tombe dans la délinquance et est emprisonné à 16 ans pendant trois ans. Il rencontre par la suite le chanteur Bobby Byrd, dont il intègre le groupe de rhythm and blues, The Avons, qui sera rebaptisé The Famous Flames. James Brown en devient très vite la vedette et permet à la formation de tourner avec Little Richard.
En février 1956, le groupe publie son premier single, Please Please Please, qui connaît un vrai succès, même s'il ne retransmet qu'en partie l'interprétation enflammée que James Brown en fait sur scène. James Brown and The Famous Flames auront beau enchaîné les 45-tours, il faudra attendre le huitième pour retrouver le succès avec Try Me, qui se classe numéro 1 des charts R&B. Un début de gloire est atteint avec le Live at the Apollo, qui paraît en 1963. Après ce disque, James Brown enchaîne les tubes, dont les énormes Papa's Got A Brand New Bag et I Got You (I Feel Good) en 1965.
L'année 1967 marque un tournant : James Brown continue d'enchaîner les tubes et publie surtout l'album Cold Sweat, qui pose les bases du funk avec sa section de cuivres en soutien sur chaque titre. A la fin des années 1960, James Brown recrute des musiciens de jazz sur la plupart de ses enregistrements. Parallèlement, ses chansons se politisent avec des titres comme Say It Loud (I'm Black and I'm Proud) en 1968. Au tournant des années 1970, le son de James Brown devient de plus en plus cuivré et sauvage, en témoigne son tube éternel (Get Up I Feel Like Being a) Sex Machine. C'est à cette époque qu'il recrute le bassiste Bootsy Collins, le guitariste Catfish Collins et le tromboniste Fred Wesley pour créer un nouveau backing-band baptisé The JB's.
James Brown continue de sortir des manifestes funk, comme l'album Hot Pants (1971), mais aussi des bandes-originales, telles que Black Caesar ou The Payback. Fin des années 1970, son groupe ... se sépare et l'arrivée du disco donne un coup de vieux aux compositions de Brown. Le chanteur est aussi beaucoup moins prolifique et laisse une large place à ses successeurs Prince et Michael Jackson. On retrouve toutefois "Mr Dynamite" dans quelques bons coups, comme le film Rocky IV (1986), où on le voit interpréter Living in America. En 1988, il est arrêté pour détention d'armes et incarcéré pendant trois ans après une tentative de fuite.
En 2002, il fait une brève apparition dans le film Le Smoking aux cotés de Jackie Chan et Jennifer Love Hewitt. Deux ans plus tard, Brown est opéré d'un cancer de la prostate. Remis sur pied, il entame aussitôt une tournée Seven Decades of Funk, mais les problèmes de santé s'enchaînent avec une pneumonie. Hospitalisé d'urgence, il décède d'une crise cardiaque le matin de Noël 2006.
Discographie :
1962 : Good, Good, Twistin' With James Brown
1963 : Prisoner of Love
1964 : Showtime
1964 : Grits & Soul
1964 : Out of Sight
1965 : Papa's Got a Brand New Bag
1965 : James Brown Plays James Brown Today & Yesterday
1966 : I Got You
1966 : James Brown Plays New Breed (The Boo-Ga-Loo)
1966 : It's a Man's Man's Man's World
1966 : James Brown Sings Christmas Songs
1966 : Handful of Soul
1967 : James Brown Sings Raw Soul
1967 : James Brown Plays the Real Thing
1967 : Cold Sweat
1968 : I Can't Stand Myself When You Touch Me
1968 : I Got the Feelin'
1968 : James Brown Plays Nothing But Soul
1968 : Thinking About Little Willie John and a Few Nice Things
1968 : A Soulful Christmas
1969 : Say It Loud - I'm Black and I'm Proud
1969 : Gettin' Down to It
1969 : It's a Mother
1970 : Ain't It Funky
1970 : Soul on Top
1970 : It's a New Day - Let a Man Come In
1970 : Sex Machine
1971 : Super Bad
1972 : Hot Pants
1972 : There It Is
1972 : Get on the Good Foot
1973 : Black Caesar
1973 : The Payback
1974 : Hell
1974 : Reality
1975 : Everybody's Doin' the Hustle & Dead on the Double Bump
1976 : Hot
1978 : Jam 1980's
1979 : Take a Look at Those Cakes
1981 : Nonstop!
1983 : Bring It On!
1986 : Gravity
1988 : I'm Real
1991 : Love Over-Due
1992 : Universal James
1998 : I'm Back
1999 : The Merry Christmas Album
2002 : The Next Step

Ses dernières news

Toutes ses news
Quand Prince voulait mettre fin aux jours de Michael Jackson
Fabien Gallet
02 février 2018

Quand Prince voulait mettre fin aux jours de ...

02 février 2018
article
Ils nous ont quittés en 2017
Fabien Gallet
27 décembre 2017

Ils nous ont quittés en 2017

27 décembre 2017
diaporama
Les morceaux les plus samplés de l'histoire de la musique
Fabien Gallet
15 novembre 2017

Les morceaux les plus samplés de l'histoire de ...

15 novembre 2017
diaporama
Mort de Charles Bradley à 68 ans : retour sur une brève carrière au sommet
Fabien Gallet
25 septembre 2017

Mort de Charles Bradley à 68 ans : retour sur ...

25 septembre 2017
article

Ses dernières vidéos

Toutes ses vidéos
The Blues Brothers - bande annonce - VOST - (1980)

The Blues Brothers - bande annonce - VOST - (1980)

Dès sa sortie de prison, Jake Blues est emmené ...
31 août 2017
The Blues Brothers - bande annonce 2 - VOST - (1980)

The Blues Brothers - bande annonce 2 - VOST - (1980)

Dès sa sortie de prison, Jake Blues est emmené ...
08 septembre 2017
Soul Power - bande annonce - (2009)

Soul Power - bande annonce - (2009)

Kinshasa, Zaïre, 1974. En guise de prélude au ...
25 août 2017
Le Smoking - bande annonce - VF - (2002)
01:03

Le Smoking - bande annonce - VF - (2002)

Jimmy Tong travaille comme chauffeur de taxi ...
23 août 2017

Ses derniers films

Tous ses films

The Blues Brothers

comédie
sortie le 18 novembre 2015
The Blues Brothers

Soul Power

documentaire
sortie le 10 juin 2009
Soul Power

Le Smoking

action
sortie le 25 décembre 2002
Le Smoking

When We Were Kings

documentaire
sortie le 6 mars 2002
When We Were Kings

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.