Jean Fernandez

  • En bref
  • news
  • vidéos
  • photos
  • Filmographie
  • Discographie
Jean Fernandez©Abaca

Jean gravit alors un à un les échelons des catégories de jeunes jusqu'à être sélectionné en équipe de France juniors. A Béziers, il intègrera également le groupe sénior qui lui permettra d'évoluer en D3 puis D2. C'est à ce moment que l'Olympique de Marseille repère le jeune homme, qui signe avec le club en 1975 et devient titulaire dans le groupe pro dès sa première année, évoluant généralement au poste de milieu défensif. Le jeune prodige remporte la Coupe de France en 1976 tandis que l'OM lui propose un contrat de 4 ans.

En 1980, à la fin de son contrat, Jean Fernandez intègre les Girondins de Bordeaux, avec lesquels il jouera durant 2 saisons sous la direction d'Aimé Jacquet. Le footballeur rejoint ensuite l'AS Cannes, entre 1982 et 1984, année où il met fin à sa carrière de joueur.

La carrière d'entraîneur de Jean Fernandez débute immédiatement à Cannes, où l'ancien sportif, âgé de 30 ans, devient le directeur du centre de formation de l'AS Cannes, succédant ainsi à Arsène Wenger. L'année suivante, il prend les commandes du groupe pro. Il participera notamment à l'éclosion de Zinédine Zidane étant le premier à le titulariser. Fernandez s'occupera de l'équipe cannoise jusqu'en juin 1990, avant de signer à l'OGC Nice, l'un des rivaux régionaux de l'AS Cannes : un choix malheureux puisque le club rencontre des difficultés financières qui le conduiront à quitter l'équipe au bout de 6 mois.

En janvier 1991, l'entraîneur rejoint l'OM où il restera durant 2 années mouvementées en tant qu'assistant de 3 entraîneurs différents. Toutefois, ces 2 saisons seront aussi marquées par 2 finales de Coupe d'Europe, en 1991 et en 1993, année où le club remporte la Ligue des champions, marquant ainsi la première victoire d'une équipe française dans cette compétition.

Après l'OM, Fernandez s'envole pour l'Arabie saoudite et le club d'Al Nasr Riyad. Dès sa première saison, son équipe devient championne du pays et atteint la finale de la Coupe de la Ligue. Cependant, sa mère étant gravement malade, l'entraîneur regagne la France et rejoint le LOSC jusqu'à l'été 1995 où, en accord avec le président du club, Jean Fernandez se retire au profit de Jean-Michel Cavalli, après 5 journées de championnat et un seul point marqué lors d'un match nul.

Après le décès de sa mère, il retourne en Arabie saoudite pour 4 ans et y remporte de nombreux titres : il devient champion du Golfe Persique en 1996 avec l'Al Shabab Riyad, avant de remporter la Coupe d'Arabie saoudite en 1997 avec le même club. De retour à l'Al Nasr Riyad, il remporte la Coupe des coupes d'Asie l'année suivante, avant d'envisager de revenir en France, mais le président de ... l'Etoile sportive du Sahel le recrute. Il ne restera cependant qu'une seule saison en Tunisie.

L'entraîneur s'engage alors au FC Sochaux, club qui végétait alors en D2 mais qu'il réussit à remonter en D1 en remportant le titre de Champion de France de D2 en 2001. Il révèle alors de nombreux joueurs tels que Benoît Pedretti, Mickaël Pagis et Francileudo Santos (qu'il avait découvert à l'Etoile sportive du Sahel). Fernandez rejoint ensuite le FC Metz, qu'il fait monter de D2 en D1 et lance de jeunes joueurs : Emmanuel Adebayor, Mamadou Niang ainsi que Franck Ribéry, qu'il repère au Stade brestois puis relance la carrière de Toifilou Maoulida. En 2005, Fernandez entraîne l'OM durant une année, marquée par une finale de Coupe de France et une 5ème place en championnat, avant de quitter le club en juin 2006 pour divergences de caractère avec le directeur sportif José Anigo.

Jean Fernandez rejoint ensuite Auxerre et termine sa première saison à la 8ème place du championnat. Malgré des difficultés, il sera nommé meilleur entraîneur de la saison aux trophées UNFP en 2010, après avoir terminé à la 3ème place du championnat lors de la saison 2009-2010. Il qualifiera d'ailleurs son équipe en août 2010 pour la Ligue des champions.

En juin 2011, l'ancien footballeur annonce son départ de l'AJA malgré une proposition de prolongation de contrat. Il rejoint alors l'AS Nancy Lorraine trois jours plus tard, club qu'il quittera finalement en janvier 2013. On le retrouve ensuite à la tête de l'équipe de Montpellier HSC à partir de la saison 2013-2014. Le 5 décembre 2013, à la suite d'un 7ème match consécutif sans victoire en championnat, Jean Fernandez, poussé par le président de son club, décide de démissionner avec un bilan de 2 victoires sur 34 matchs. Depuis 2015, il est l'entraîneur de l'Al Khor au Qatar.

Récompenses :

1987 : Elu entraîneur de l'année par le magazine France Football
2001 : Trophée UNFP du meilleur entraîneur de Division 2 (avec le FC Sochaux)
2010 : Trophée UNFP du meilleur entraîneur de Ligue 1 (avec l'AJ Auxerre)

Palmarès :

Joueur

1975 : Médaille d'argent aux Jeux Méditerranéens à Alger (avec l'équipe de France amateurs)
1976 : Vainqueur de la Coupe de France (avec l'Olympique de Marseille)
1980 : Vainqueur de la Coupe des Alpes (avec Bordeaux)

Entraîneur

1994 : Champion d'Arabie saoudite (avec l'Al Nasr Riyad)
1996 : Champion du Golfe Persique (avec l'Al Shabab Riyad)
1997 : Vainqueur de la Coupe d'Arabie saoudite (avec l'Al Shabab Riyad)
1998 : Vainqueur de la Coupe d'Asie des vainqueurs de coupe (avec l'Al Nasr Riyad)
2001 : Champion de France de Division 2 (avec le FC Sochaux)
2005 : Vainqueur de la Coupe Intertoto (avec l'Olympique de Marseille)
2006 : Vainqueur de la Coupe Intertoto (avec l'AJ Auxerre)

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU