Jean-Loup Dabadie

Jean-Loup Dabadie

Fils du parolier Michel Dabadie et de Maddalena Mennella, Jean-Loup Dabadie passe son enfance à Grenoble chez ses grands-parents. En 1950, il rejoint ses parents à Paris et étudie au lycée Janson-de-Sailly puis au lycée Louis-le-Grand. Alors étudiant, il se passionne pour l'écriture. En 1957, âgé de 19 ans, Jean-Loup Dabadie est repéré par les éditions du Seuil qui publient son premier roman "Les Yeux secs", puis son second un an plus tard, "Les Dieux du foyer". En parallèle, l'homme débute sa carrière de journaliste grâce à Pierre Lazareff, dirigeant de Candide. En 1962, il commence à écrire pour la télévision où il fait équipe avec Jean-Christophe Averty et Guy Bedos pour des émissions produites pas Michèle Arnaud comme Histoire de sourire. Lors de son service militaire, Jean-Loup Dabadie envoie certains de ses sketchs à Guy Bedos que ce dernier interprétera en 1963.
Dans les années 1960, il débute sa carrière de scénariste. Il collabore avec de grands réalisateurs français comme Claude Sautet dans "Les Choses de la vie" (1967), "César et Rosalie" (1972), "Une histoire simple" (1978), Yves Robert avec "Clérambard" (1969) , "Salut l'artiste" (1973), "Un éléphant ça trompe énormément" (1976), "Nous irons tous au paradis" (1977), Claude Pinoteau, dans "Le Silencieux" (1973), "La Gifle" (1974), "La Septième Cible" (1984), ou encore François Truffaut avec "Une belle fille comme moi" (1972).
Sa vie professionnelle est également marquée par le théâtre. Jean-Loup Dabadie signe quelques pièces comme "La Famille écarlate" (1967) et adapte en français d'autres oeuvres comme "Madame Marguerite" (1974).
Jean-Loup Dabadie a aussi marqué le monde musical. En 1967, il écrit Le Petit Garçon pour Serge Reggiani, puis signe par la suite sept titres pour le chanteur. Lorsque Régine se lance dans la chanson et cherche son répertoire, Jean-Loup Dabadie lui offre un premier titre en 1968 Il m'a laissé deux cigarettes, puis lui en écrit trois autres. En 1969, il commence a collaborer avec Michel Polnareff. Après plusieurs chansons, il signe le titre phare du chanteur On ira tous au paradis. Mireille Mathieu, Jacques Dutronc, Julien Clerc, Yves Montand, Johnny Hallyday, Michel Sardou ou encore Liane Foly ont tous chanté au moins un titré signé Jean-Loup Dabadie.
Filmographie :
Cinéma
1962 : "Les Parisiennes" (sketch Ella)
1962 : "Conduite à gauche" (dialogues)
1965 : "La Tête du client" de Jacques Poitrenaud
1965 : "Le Lit à deux places"
1966 : "À belles dents" de Pierre Gaspard-Huit
1966 : "Les Sultans" de Jean Delannoy
1966 : "Carré de dames pour un as" ... de Jacques Poitrenaud
1967 : "Le Canard en fer blanc"
1969 : "Clérambard" de Yves Robert
1970 : "Les Choses de la vie" de Claude Sautet
1971 : "Ça n'arrive qu'aux autres" de Nadine Trintignant
1971 : "La Poudre d'escampette" de Philippe de Broca
1971 : "Max et les Ferrailleurs" de Claude Sautet
1972 : "Chère Louise" de Philippe de Broca
1972 : "Une belle fille comme moi" de François Truffaut
1972 : "César et Rosalie" de Claude Sautet
1973 : "Le Silencieux" de Claude Pinoteau
1973 : "Salut l'artiste" d'Yves Robert
1974 : "Vincent, François, Paul... et les autres" de Claude Sautet
1974 : "La Gifle" de Claude Pinoteau
1975 : "Le Sauvage" de Jean-Paul Rappeneau
1976 : "Un éléphant ça trompe énormément" d'Yves Robert,
1977 : "Violette et François" de Jacques Rouffio
1977 : "Nous irons tous au paradis" d'Yves Robert
1978 : "Une histoire simple" de Claude Sautet
1979 : "Courage fuyons" d'Yves Robert
1981 : "Clara et les chics types" de Jacques Monnet
1983 : "Attention, une femme peut en cacher une autre !" de Georges Lautner
1983 : "Garçon !" de Claude Sautet
1984 : "La Septième Cible" de Claude Pinoteau
1986 : "Descente aux enfers de Francis Girod"
1987 : "Attention bandits ! de Claude Lelouch"
1992 : "Le Bal des casse-pieds" de Yves Robert
2010 : "La Tête en friche" de Jean Becker
2014 : "Bon Rétablissement !" de Jean Becker
2018 : "Le Collier rouge" de Jean Becker
Télévision :
2000 : "La Bicyclette bleue" de Thierry Binisti
2011 : "Gérald K. Gérald" de Elisabeth Rappeneau
Théâtre :
1967 : "La Famille écarlate"
1988 : "D'Artagnan"
1993 : "Je ne suis pas un homme facile"
2004 : "Fans, je vous aime !"

Récompenses :
1969 : prix Louis-Delluc pour "Les Choses de la vie".£1972 : Grand prix Vincent-Scotto.
1972 : prix Jean Le Duc de l'Académie française pour César et Rosalie.
1974 : prix Jean Le Duc de l'Académie française pour La Gifle.
1974 : prix Louis-Delluc pour La Gifle.
1983 : Grand prix du cinéma de l'Académie française pour l'ensemble de son oeuvre.
1984 : Grand prix (humour) de la SACEM.
Molières 1987 : Molière de l'adaptateur pour Deux sur la balançoire.
2000 : Grand prix de la chanson française (parolier) de la SACEM.
2004 : prix Raymond-Devos de la langue française.
2004 : prix Henri Jeanson de la SACD pour l'ensemble de son oeuvre.
2009 : Victoire de la musique d'honneur pour l'ensemble de sa carrière.

Ses dernières news

Toutes ses news
Jean-Loup Dabadie : un dernier scénario pour Gérard Depardieu et Fanny Ardant
Elodie Falco
15 juin 2020

Jean-Loup Dabadie : un dernier scénario pour ...

15 juin 2020
article
Vanessa Demouy : divorcée de Philippe Lellouche, elle a retrouvé l'amour
Pierre Champleboux
27 mai 2020

Vanessa Demouy : divorcée de Philippe ...

27 mai 2020
article
Jean-Loup Dabadie : 5 tubes que l'on doit au parolier
Elodie Falco
25 mai 2020

Jean-Loup Dabadie : 5 tubes que l'on doit au ...

25 mai 2020
article
3 films inoubliables signés Jean-Loup Dabadie
Mégane Bellée
25 mai 2020

3 films inoubliables signés Jean-Loup Dabadie

25 mai 2020
article

Ses dernières vidéos

Toutes ses vidéos

Ses derniers films

Tous ses films

Le Sauvage

comédie
sortie le 26 novembre 1975
reprise le 7 novembre 2018

Le Sauvage

Les choses de la vie

drame
sortie le 18 mars 1970
reprise le 24 décembre 2014

Les choses de la vie

César et Rosalie

comédie romantique
sortie le 11 octobre 1972
reprise le 24 décembre 2014

César et Rosalie

Max et les Ferrailleurs

drame
sortie le 17 février 1971
reprise le 24 décembre 2014

Max et les Ferrailleurs

Vos réactions doivent respecter nos CGU.