Jean-Michel Aphatie

  • En bref
  • 6 news
  • vidéos
  • photos
  • Filmographie
  • Discographie
Jean-Michel Aphatie©Abaca, Reynaud Julien/APS-Medias/ABACA

Avec son accent chantant des Pyrénées-Atlantiques, Jean-Michel Aphatie a fait de la politique française son terrain de jeu, en journaliste passionné qu'il est. Issu d'un milieu modeste, il naît à Moncayolle-Larrorry-Mendibieu en 1958, ville qu'il quitte pour ses études qu'il suit à Bordeaux à l'IUT de journalisme dont il sort diplômé, avant de compléter par une maîtrise de droit public à Pau.
À la fin des années 1980, il se spécialise en journalisme politique et travaille dans diverses rédactions réputées comme Libération, Le Monde ou L'Express. Polyvalent, c'est vers la radio que le chroniqueur se tourne en 1999, à RTL notamment, où il tient les rênes du bien nommé programme L'Invité de RTL chaque matin, tranche de 7h50.
Marc-Olivier Fogiel l'embauche, mais cette fois à la télévision, et Aphatie y officie en tant que chroniqueur dans l'émission à succès On ne peut pas plaire à tout le monde, autrefois diffusée sur France 3 jusqu'en 2006.
La télévision joue un rôle majeur dans la carrière publique de Jean-Michel Aphatie dans la mesure où il révèle sa personnalité aux yeux du public : un chroniqueur infatigable, parfois extravagant, montant au créneau dès que l'occasion se présente. C'est au Grand Journal en 2006, alors sous la présentation de Michel Denisot qu'Aphatie officie en tant que couteau suisse de l'analyse politique sur le plateau, entre interviewer, éditorialiste et chroniqueur. Il se prête également avec humour aux divers sketchs et facéties servie par l'équipe du talk. Par la même occasion, il occupe le siège de chef du ... service politique et directeur adjoint de la rédaction de RTL.
En 2008, le journaliste reçoit au côté d'Arlette Chabot le prix Roland Dorgelès, et en 2011, le prix Philippe-Caloni, couronnant ses qualités d'interviewer.
Jean-Michel Aphatie est fréquemment soumis à la critique, notamment pour son aptitude à mettre "les pieds dans le plat". En 2014, il interpellait sans relâche Edwy Plenel, directeur de Mediapart sur les révélations de ce dernier et de ses confrères sur le compte caché de Jérôme Cahuzac, mettant en exergue que les preuves manquaient... Jusqu'au dénouement connu de tous. De nouveau en 2016, c'est sur le plateau du Buzz TV du Figaro qu'Apathie revient sur la nouvelle formule du Petit Journal, dorénavant concoctée par Cyrille Eldin. Le journaliste a notamment souligné qu'il n'a jamais trop compris "l'utilité de Cyrille Eldin, et ce qu'il cherchait à amener. J'ai l'impression qu'il instaure une fausse complaisance", précise-t-il. Un franc-parler qui peut diviser.
En 2015, il entre à la radio de la rue François 1er, Europe 1, où il anime avec le concours de Maxime Switek, Europe 1 midi. Il ne renouvelle pas l'expérience à la rentrée 2016 et fait place nette à son collègue.
Après le désistement d' Aymeric Caron au sein de l'émission C l'hebdo présentée par Anne-Elisabeth Lemoine sur France 5, la présentatrice a fait savoir le 30 septembre 2016, via le réseau social Twitter, que le journaliste politique ferait sa grande entrée dans le talk du samedi en access prime-time.
Récompenses :
2011 : Prix Philippe-Caloni du meilleur intervieweur

Ses dernières news

Toutes ses news
10 choses que vous ignoriez peut-être sur Léa Salamé
Émilie Nougué
22 octobre 2019

10 choses que vous ignoriez peut-être sur Léa ...

22 octobre 2019
diaporama
Ophélie Meunier sur Claire Chazal : "Elle est l'un de mes grands modèles"
Fabien Gallet
20 février 2016

Ophélie Meunier sur Claire Chazal : "Elle ...

20 février 2016
article
Amanda Lear revient sur sa relation avec David Bowie
Fabien Gallet
12 janvier 2016

Amanda Lear revient sur sa relation avec David ...

12 janvier 2016
article
Les femmes de la semaine du 21 au 27 novembre 2015
Hélène Demarly
27 novembre 2015

Les femmes de la semaine du 21 au 27 novembre 2015

27 novembre 2015
diaporama

Vos réactions doivent respecter nos CGU.