Jean-Paul Hévin

  • En bref
  • 1 news
  • vidéos
  • photos
  • Filmographie
  • Discographie
Jean-Paul Hévin©Abaca

Commençant par la confection de simples tartes à l'âge de treize ans, Jean-Paul décide de devenir électronicien le moment venu. Cependant, s'étant inscrit trop tard au lycée de sa région, il se dirige vers la pâtisserie et la chocolaterie. Un choix qu'il ne regrettera jamais.

En 1976, l'artisan chocolatier en herbe rencontre Joël Robuchon. Avec lui, il va faire ses premières armes, mais aussi découvrir les exigences de son métier. Avant de partir travailler au Japon, il reçoit en 1982 le premier prix de la Coupe de France de la pâtisserie. Deux ans plus tard, il a la mission d'ouvrir une boutique pour la maison Peltier au pays du Soleil-Levant. Autre que la gastronomie, Hévin y apprend la civilisation, les arts martiaux, mais aussi le théâtre.

Alors qu'il enchaîne les récompenses, Jean-Paul Hévin obtient, en 1986, le titre de Meilleur Ouvrier de France. Ce prix est considéré comme étant le plus important du métier. L'année suivante, c'est l'aboutissement pour le maître pâtissier qui ouvre sa première boutique, avenue de la Motte Picquet, à Paris.

Dix ans plus tard, en 1997, Jean-Paul, qui excelle dans l'innovation, ouvre une nouvelle boutique et un salon de thé à deux pas de la place Vendôme. Il y réunit ce qu'il ... caractérise comme les trois facettes de la maison Hévin : le "chocolate bar", la cave à chocolat et la boutique. Toujours amoureux du Japon, il y ouvre en 2002 ses deux premières boutiques à Tokyo et Hiroshima. Jean-Paul Hévin ne s'arrête pas là car il crée aussi une ligne de chocolats "prêts à-croquer".

Le chocolatier s'instaure un nouveau défi à Hong Kong, où il débarque en 2008, pour faire découvrir ses chocolats et ses macarons. De nombreuses boutiques ouvrent en Asie au fur et à mesure des années. Ainsi, en 2014, la maison Hévin écoule soixante pourcents de ses chocolats en Asie, dont trente tonnes au Japon.

Récompenses :

1979 : Médaille d'or au concours gastronomique d'Arpajon
1980 : Premier prix Charles Proust
1982 : Premier prix Coupe de France de la pâtisserie
1983 : Premier prix international de la chocolaterie
1984 : Premier prix vase de Sèvres
1986 : Meilleur Ouvrier de France pâtisserie - confiserie
2003 : Le Club des croqueurs de chocolat attribue cinq tablettes à Jean-Paul Hévin dans son classement des chocolatiers de France.
2004 : Le quotidien économique Nikkei Shinbun classe Jean-Paul Hévin n°1 des chocolatiers présents au Japon
2005 : Le macaron au chocolat de Jean-Paul Hévin est élu meilleur macaron de Paris dans la catégorie " Classique "

Ses dernières news

Toutes ses news
Salon du Chocolat : quand les people nous font fondre
Christian Pambrun
27 octobre 2017

Salon du Chocolat : quand les people nous font ...

27 octobre 2017
diaporama

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.