Jean Renoir

©Getty Images, ullstein bild / Contributeur
Né le 15 septembre 1894 à Paris et décédé le 12 février 1979 à Beverly Hills, Jean Renoir, le deuxième fils du peintre impressionniste Auguste Renoir ("Le déjeuner sur l'herbe", "Les Canotiers"...), vit une enfance très heureuse dans le foyer du peintre. Ce dernier refuse de lui couper les cheveux et le peint avec cette fameuse crinière rousse qui donne l'impression d'une petite fille et qui donnera de vrais chefs-d'oeuvre dont "L'enfant avec un cerceau" ou "L'enfant à l'arrosoir".

Malgré le terreau artistique sur lequel il grandit, Jean Renoir ne parle guère d'art avec son père, ne vit pas dans son ombre et celui-ci n'envisage pas que ses enfants empruntent une voie artistique mais n'y montre aucune opposition.

Jean débute sa vie d'homme en se lançant dans une carrière militaire, dans l'armée de terre, puis dans l'aviation après une fracture du col du fémur à la fin de la Première Guerre mondiale. Il faut attendre la fin de la guerre pour qu'il revienne à Paris et à ses premières amours découvertes très tôt avec les projections du dimanche soir : le cinéma. Bien que le cinéma soit inventé en France, à Lyon, on se presse pour aller voir un Britannique exilé aux Etats-Unis, Charles "Charlie" Chaplin. Ses gags, sa manière de s'approprier le muet et la technique de mise en scène séduisent Renoir...

Dans une famille passionnée par l'image, son père étant le plus grand impressionniste du siècle, Jean montre des dispositions pour une carrière artistique. En effet, à son retour, il tombe également amoureux d'un modèle de son père, Andrée Heuschling, et lui écrit "Une vie sans joie" (1924) avec Albert Dieudonné. Dès lors, il commence une carrière de cinéaste et réalise son premier long-métrage en "solo", "La fille de l'eau" (1924), avec celle qui devient sa femme, devenue Catherine Hessling. Le film se voit salué par les amateurs de l'avant-gardisme et les passionnés d'impressionnisme et le pousse à continuer dans la voie de la réalisation. Jean ne touchera alors aucun pinceau de sa vie.

S'en suit "Nana" (1925), son premier grand film adapté de l'oeuvre controversée d'Émile Zola. Le film ne rencontre pas le succès attendu mais Renoir persévère, et "ose" vendre les toiles de son père pour se financer. Il signe ensuite "Sur un air de charleston" (1927), "La petite marchande d'allumettes" (1928),"Tire au flanc" (1928) et "On purge bébé" (1931).

L'année 1931 marque véritablement le début de sa carrière avec "La chienne". À partir de ce moment-là, les films qui suivront mettront en avant la fibre sociale et réaliste du réalisateur. Il met en scène la future star de l'époque, Michel Simon acteur intense, en peintre crédule qui va précipiter sa chute à cause d'une jeune femme manipulée et vénale.

Il met en scène une première version de "Boudu sauvé des eaux" (1932) toujours avec Michel Simon (Gérard Depardieu reprendra le rôle des décennies plus tard)," Le Crime de M. Lange" (1936), "Les Bas-fonds" (1936), "La vie est à nous" (1936), ou encore "La Marseillaise" (1937) financé par la CGT. En réalité, ce tournant politique ...
prend racine dans sa rencontre avec Marguerite Houlle, une fille de militant communiste qui est également sa monteuse. Il signe également trois adaptations littéraires : "Madame Bovary" (1933), "Une partie de campagne" (1936) et le plus que célèbre, "La Bête humaine" (1938), enchaîné avec "La Grande illusion" (1937) qui signe sa collaboration avec l'immense étoile Jean Gabin, encore jeune homme mais déjà célébré à travers la France.

Avec "La Règle du jeu" (1939), Renoir persévère dans ses portraits sans concession de la société française à l'aube de la Seconde Guerre mondiale.

Par la suite, la guerre venant, il quitte l'Europe pour l'Amérique et y tourne divers films dont "L'Étang tragique" (1941) ou "Vivre libre" (1943), mais s'y sentant mal à l'aise, il quitte le continent pour rejoindre l'Inde. Là-bas, il tourne "Le fleuve" (1951) puis revient en Europe où il signe ses derniers chefs-d'oeuvre : "Le Carrosse d'or" (1963), "French Cancan" (1955), "Le testament du docteur Cordelier" (1959), "Le Déjeuner sur l'herbe" (1959) et "Le Caporal épinglé" (1961). Il clôt sa carrière en France, nostalgique du pays, sur une oeuvre destinée à la télévision : "Le petit Théâtre de Jean Renoir" en 1969.

Auteur de plus de 35 films, l'homme s'impose comme un maître du cinéma français, un maestro de la veine réaliste et sociale. En 1975, il reçoit un Oscar d'honneur pour l'ensemble de sa carrière, c'est l'actrice suédoise Ingrid Bergman qui lui rend hommage et reçoit l'Oscar au nom du réalisateur. Jean Renoir est devenu citoyen américain mais a obtenu des funérailles militaires en France, où il est enterré.

Fréquemment interrogé sur son lourd mais prestigieux héritage paternel, il dira d'Auguste Renoir : "On m'a très souvent demandé de réaliser un film sur la vie de mon père mais... Je ne ferais que des gaffes..."

Filmographie :

Réalisateur

1969 : Le petit théâtre de Jean Renoir
1961 : Le caporal épinglé
1959 : Le déjeuner sur l'herbe
1959 : Le testament du docteur Cordelier
1956 : Elena et les hommes
1954 : French cancan
1952 : Le carosse d'or
1951 : Le fleuve
1947 : La femme sur la plage
1946 : Le journal d'une femme de chambre
1945 : L'homme du sud
1943 : Vivre libre
1941 : La tosca
1941 : L'étang tragique
1939 : La règle du jeu
1938 : La bête humaine
1937 : La grande illusion
1937 : La Marseillaise
1936 : La vie est à nous
1936 : Les bas-fonds
1935 : Le crime de M. Lange
1934 : Toni
1933 : Chotard et Cie
1933 : Madame Bovary
1932 : Boudu sauvé des eaux
1932 : La nuit du carrefour
1931 : La chienne
1929 : La fille de l'eau
1929 : Le Bled
1929 : Nana
1928 : Tire au flanc
1924 : Catherine
1924 : Une vie sans joie
Acteur
1969 : Le petit théâtre de Jean Renoir
1959 : Le testament du Docteur Cordelier
1939 : La règle du jeu
1938 : La bête humaine
1937 : Terre d'Espagne
1936 : La vie est à nous
1924 : Catherine
1924 : Une vie sans joie

Récompenses :

1975 : Oscar d'honneur
1946 : Grand Prix international de Venise pour le meilleur film "L'homme du Sud"
1937 : Prix du meilleur ensemble artistique pour "La Grande Illusion"
1937 : Prix Louis Delluc pour Les Bas-Fonds

Ses dernières news

Toutes ses news
Agnès Varda va recevoir un Oscar d'honneur
Hélène Demarly
08 septembre 2017

Agnès Varda va recevoir un Oscar d'honneur

08 septembre 2017
article
Les femmes de la semaine du 14 au 20 novembre 2015
Hélène Demarly
20 novembre 2015

Les femmes de la semaine du 14 au 20 novembre 2015

20 novembre 2015
diaporama
Martin Scorsese : 10 choses que vous ne saviez peut-être pas sur le cinéaste
Pauline Julien
18 octobre 2015

Martin Scorsese : 10 choses que vous ne saviez ...

18 octobre 2015
article
Mort de Magali Noël, l'interprète de "Fais-moi mal Johnny"
Sébastien Jenvrin
23 juin 2015

Mort de Magali Noël, l'interprète de ...

23 juin 2015
article

Ses derniers films

Tous ses films

La Vie Est À Nous

documentaire
sortie le 8 juin 2016
La Vie Est À Nous

La Chienne

drame
sortie le 17 septembre 2014
La Chienne

L'Etang tragique

drame
sortie le 20 août 2014
L'Etang tragique

Partie de campagne

comédie dramatique
sortie le 28 mai 2014
Partie de campagne
 
0 commentaire - Jean Renoir
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]