Jean Tigana

  • En bref
  • news
  • vidéos
  • photos
  • Filmographie
  • Discographie
Jean Tigana©Abaca

C'est au SO Caillols de sa ville (où passera plus tard Eric Cantona) que Jean découvre le football. Avant de devenir footballeur professionnel, le jeune homme exercera la profession de facteur. Evoluant au poste de milieu de terrain, son jeu fin et sa technique lui permettront de se faire remarquer : c'est aux côtés du Sporting Toulon qu'il débute en championnat de France en 1975. Trois ans plus tard, le jeune sportif tape dans l'oeil d'Aimé Jacquet, entraîneur de l'Olympique lyonnais, qui le fait rejoindre son club. Tigana dispute son premier match professionnel avec Lyon en juillet 1978 : il jouera aux côtés de l'OL durant trois ans avant de rejoindre les Girondins de Bordeaux pour 2,1 millions de francs. C'est aussi là qu'il retrouvera son mentor Aimé Jacquet, en 1981.
Révélation française de l'année France Football 1980, Jean Tigana remportera ses premiers trophées auprès des Bordelais : championne de France à trois reprises (1984, 1985 et 1987), l'équipe remporte également la Coupe de France deux ans d'affilée (1986 et 1987). Les Girondins atteindront également la demi-finale de la Coupe d'Europe des clubs champions en 1985 ainsi que celle de la Coupe des Coupes en 1987.
En parallèle, le footballeur fait ses premiers pas en sélection nationale française en mai 1980 : il débute ainsi en tant qu'international contre l'U.R.S.S avant de participer à la brillante Coupe du monde de 1982 où il devient notamment titulaire et atteint, avec l'équipe, les demi-finales. Pilier des Bleus, Tigana contribue grandement à la victoire de la France lors de l'Euro 1984. Le joueur entrera dans l'histoire du football français à l'occasion d'une demi-finale face au Portugal lorsqu'il marquera le but de la victoire après une avancée solitaire sur le terrain, dans les derniers instants du match. Cette même année, il se classe second au classement Ballon d'or et compose le fameux "Carré magique" avec Michel Platini, Alain Giresse et Luis Fernandez.
C'est en 1987 que Jean Tigana décide de prendre sa retraite internationale. Cependant, un an plus tard, Platini le convainc de jouer une dernière fois et le sélectionne en équipe de France pour un match (perdu) face à la Yougolasvie.
Côté club, il quitte Bordeaux pour l'OL de Bernard Tapie en 1989 : le footballeur remporte alors deux nouveaux titres de champions de France (1990 et 1991) avant de mettre un terme à sa carrière de footballeur sur une finale perdue de la Coupe d'Europe des clubs champions, en 1991. Son dernier match professionnel aura lieu le 2 juin : il connaîtra alors la victoire une dernière fois contre le club de Rodez.
C'est ainsi qu'à l'âge de 35 ans le joueur se reconvertit en entraîneur. Dès 1993, Jean s'engage à l'Olympique lyonnais pour deux saisons. Son équipe deviendra alors vice-championne de France en 1995. Cette même année, l'AS Monaco fait appel à lui. Aux côtés de ... l'équipe monégasque, il remportera le trophée de champion de France en 1997 avant d'atteindre les demi-finales de la Coupe UEFA puis de la Ligue des champions l'année suivante. S'appuyant sur des joueurs expérimentés tels que Fabien Barthez, Emmanuel Petit, Enzo Scifo ou encore Sonny Anderson, il révèle également des jeunes joueurs dont Philippe Christanval, Willy Sagnol, Thierry Henry et David Trezeguet.
Entraîneur technique et offensif, son jeu est reconnu et approuvé. Après 4 ans à Monaco, Tigana démissionne en janvier 1999. L'année suivante, il intègre le club de 2ème division, Fulham FC. Efficace, il permettra au club londonien de monter en Premier League et d'y rester avant de quitter l'équipe en avril 2003.
Après un an et demi loin des terrains, Jean rejoint le Besiktas JK, l'un des trois grands clubs d'Istanbul, en octobre 2005. Deux ans plus tard, il abandonnera ce poste suite à un conflit avec les dirigeants du club. Se retirant provisoirement du monde du football, Jean Tigana sera toutefois pressenti comme remplaçant de Raymond Domenech à la tête de l'équipe de France en 2008. Il deviendra en toutefois le nouvel entraîneur remplaçant de Laurent Blanc en mai 2010 et prendra la tête des Girondins de Bordeaux. Une saison désastreuse plus tard, l'entraîneur démissionne en mai 2011. Annoncé en tant qu'entraîneur à Chelsea en décembre 2011 par la presse, en même temps que l'arrivée de Nicolas Anelka dans l'équipe, il quittera le club en avril 2012.
Récompenses :
1980 : Révélation française de l'année France Football
1980-1988 : International français (52 sélections en équipe de France, 1 but)
1984 : Joueur français de l'année France Football
1984 : 2ème au classement Ballon d'or
1984 : Onze d'argent
1987 : Onze de bronze
1997 : Entraîneur français de l'année France Football (avec l'AS Monaco)
Palmarès :

Joueur
1982 : Quatrième de la Coupe du Monde en Espagne (En sélection, avec l'équipe de France)
1984 : Vainqueur de l'Euro (En sélection, avec l'équipe de France)
1984 : Champion de France (avec les Girondins de Bordeaux)
1985 : Champion de France (avec les Girondins de Bordeaux)
1986 : Troisième de la Coupe du Monde au Mexique (En sélection, avec l'équipe de France)
1986 : Vainqueur de la Coupe de France (avec les Girondins de Bordeaux)
1987 : Champion de France (avec les Girondins de Bordeaux)
1987 : Vainqueur de la Coupe de France (avec les Girondins de Bordeaux)
1990 : Champion de France (avec l'Olympique de Marseille)
1991 : Champion de France (avec l'Olympique de Marseille)
Entraîneur
1995 : Vice-champion de France (avec l'Olympique Lyonnais)
1997 : Champion de France (avec l'AS Monaco)
1997 : Vainqueur du Trophée des champions (avec l'AS Monaco)
2001 : Champion d'Angleterre de D2 (avec le Fulham FC)
2002 : Vainqueur de la Coupe Intertoto (avec le Fulham FC)
2006 : Vainqueur de la Coupe de Turquie (avec le Besiktas JK)
2006 : Vainqueur de la Supercoupe de Turquie (avec le Besiktas JK)
2007 : Vainqueur de la Coupe de Turquie (avec le Besiktas JK)

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU