Jim Caviezel

Jim Caviezel©Abaca, Lionel Hahn
Enfant, les journées de James Patrick Caviezel sont soit rythmées par les rencontres de basket-ball avec son club ou à l'école, soit par les sorties en famille à l'église à l'occasion des messes. Né le 26 septembre 1968 dans une famille catholique conservatrice, s'il a dû quitter des yeux le sport lorsqu'il était sur les bancs de l'Université de Washington, la religion, elle, n'a cessé de l'accompagner et il se dit aujourd'hui à la fois croyant et pratiquant.

Nous sommes à la fin des années 1980 lorsque, pour occuper son esprit et son corps emplâtré, Jim Caviezel monte pour la première fois sur les planches du club théâtre de l'université. Lui qui a déjà pratiqué les arts martiaux pendant quatre ans et s'est vu devenir joueur de NBA avant que son rêve ne se brise, n'avait jamais imaginé une seule seconde qu'il pourrait employer son physique d'Apollon pour autre chose que le sport.

Après les encouragements de ses professeurs et de ses proches, qui lui promettent un bel avenir dans le milieu avec sa belle gueule et son élégance froide, l'apprenti comédien quitte Washington pour Hollywood. Et c'est un deuxième rendez-vous manqué qui attend le globe-trotteur, découvrant une fois là-bas dans sa boîte aux lettres un courrier stipulant son acceptation à la célèbre Julliard School of Performing Arts.

La rentrée des classes se fera sans lui. Maintenant qu'il a quitté le foyer familial et pris la décision de foncer tête baissée dans le milieu sans bagage professionnel, rien ni personne ne pourra l'arrêter. Cette audace sera payante puisqu'un beau jour de 1991, Jim Caviezel passe un casting pour un certain Gus Van Sant, qui recherche des acteurs non-professionnels pour son deuxième long-métrage, "My Own Private Idaho", centré sur des prostitués dans la ville de Portland.

Reçu au casting pour réaliser des essais dans le but d'incarner l'un des personnages du film, un employé Italien d'une compagnie aérienne, l'Américain y va au bluff, faisant croire à l'équipe de tournage qu'il est de nationalité italienne et qu'il vient d'arriver aux États-Unis. Ils n'y voient que du feu et l'engagent. Ça c'est du bagou ! Voilà comment Jim Caviezel a débuté au cinéma, au côté de deux autres étoiles montantes aujourd'hui bien connues d'Hollywood, Keanu Reeves et River Phoenix.

Les années 1990 s'enchaînent à coups d'apparitions furtives à la télévision ("Les années coup de coeur", "Human Target") et de rôles en uniforme pour le cinéma : un chapeau de cow-boy dans le western "Wyatt Earp" (1997), avec Kevin Costner, un attirail de pilote de F-18 pour "Rock" (1996), avec Sean Connery et Nicolas Cage, et un casque de soldat pour le divertissant film d'action "À Armes égales" (1997), pour lequel il a dû suivre un entraînement auprès de militaires, tout comme sa partenaire Demi Moore. Si le film est sans nul doute l'un des moins bons de Ridley Scott, il permet néanmoins au comédien de gagner en visibilité.

Mais c'est l'année suivante, lorsque Terrence Malick le choisit pour incarner le soldat Witt dans le poétique film de guerre "La Ligne rouge", que Jim Caviezel se voit érigé au rang de star internationale. Peu sont prêts d'oublier son regard bleu hypnotique de doux rêveur en perte de repères au beau milieu de cette guerre... Ang Lee en totu cas ne l'a pas oublié, et lui propose de tourner sous sa direction à l'occasion de sa "Chevauchée avec le Diable", nouveau film de guerre pour lequel l'acteur interprète le capitaine Black John. Il n'a alors pas pris que du galon dans ses collaborations puisque son uniforme, aussi, gagne plusieurs grades (un soldat ne porte pas d'insigne de ...
grade tandis qu'un capitaine en porte trois) !

Après avoir manqué de peu de tourner pour la saga "X-Men" dans le rôle de Scott Summers/Cyclope, lui préférant le thriller "Fréquence interdite" (2000), puis donné la réplique à Kevin Spacey dans "Un Monde meilleur" (2000), à Guy Pearce dans "La Vengeance de Monte Cristo" (2002) et d'avoir refusé de se déshabiller (étant pratiquant) pour "Angel Eyes" (2001) avec Jennifer Lopez, il tient en 2004 le rôle-titre de Jésus dans "La Passion du Christ".

Ce film historique signé Mel Gibson fait scandale à Hollywood, qui y voit non pas un récit réaliste d'un fervent catholique mais une image antisémite montrant les Juifs comme seuls responsables de la mort du Christ. De quoi freiner d'un coup la carrière de l'acteur, plutôt calme dans les années qui suivent... Si ce n'est pour un rôle d'homme instable chezTony Scott ("Déjà vu") et celui d'un soldat venu d'une planète lointaine pour Howard McCain ("Outlander, le dernier Viking").

Il ne faut toutefois pas attendre bien longtemps avant que la carrière de Jim Caviezel ne reprenne de plus belle. Après s'être retrouvé dans le même hôtel que Jack Bauer (Kiefer Sutherland) lors de la promotion de la série "Le Prisonnier", et avoir alors demandé à son agent que s'il trouvait le nouveau "24 Heures Chrono" qu'il le lui fasse savoir, il décroche en 2011 le rôle de l'ex-agent paramilitaire de la CIA John Reese dans la série "Person of Interest".

Créée par Jonathan Nolan (frère de Christopher), la série, portant sur le thème universel de la rédemption, trouve son dernier souffle en 2016 après cinq saisons acclamées. Avec ce rôle torturé d'un homme qui, après un passé douloureux d'agent secret payé pour commettre des assassinats, va retrouver son humanité au fur et à mesure des affaires qu'il traite, Jim Caviezel occupe une place de choix sur le petit écran. Pour les besoins du programme, nommé à un Emmy Award en 2012, le comédien a même rencontré une équipe du SEAL avec qui il s'est entraîné à tirer.

Armé donc pour la suite de sa carrière, il est attendu en 2017 dans "Jo, the Medicine Runner", un drame piloté par David L. Cunningham.

Filmographie :

2017 : Jo, the Medicine Runner, de David L. Cunningham
2011-2016 : Person of Interest (Série TV)
2014 : When the Game Stands Tall, de Thomas Carter
2013 : Evasion, de Mikael Hafström
2013 : Savannah, d'Annette Haywood-Carter
2012 : Transit, d'Antonio Negret
2009 : The Prisoner (Série TV)
2008 : Long Weekend, de Jamie Blanks
2008 : La Lapidation de Soraya M., de Cyrus Nowrasteh
2008 : Outlander, le dernier Viking, d'Howard McCain
2006 : Déjà vu, de Tony Scott
2006 : Blackout, de Simon Brand
2004 : Bobby Jones : Stroke of Genius, de Rowdy Herrington
2004 : La Passion du Christ, de Mel Gibson
2004 : Highwaymen - La poursuite infernale, de Robert Harmon
2004 : Final Cut, d'Omar Naim
2003 : I Am David, de Paul Feig
2002 : Crimes et pouvoir, de Carl Franklin
2002 : La vengeance de Monte Cristo, de Kevin Reynolds
2001 : Angel Eyes, de Luis Mandoki
2001 : Madison, de William Bindley
2000 : Un monde meilleur, de Mimi Leder
2000 : Fréquence interdite, de Gregory Hoblit
1999 : Chevauchée avec le diable, d'Ang Lee
1998 : La ligne rouge, de Terrence Malick
1997 : A armes égales, de Ridley Scott
1996 : Rock, de Michael Bay
1996 : Ed, de Bill Couturié
1995 : La croisée des destins (Série TV)
1995 : Arabesque (Série TV)
1994 : Wyatt Earp, de Lawrence Kasdan
1994 : Blue Chips, de William Friedkin
1992 : La nuit du défi, de Michael Ritchie
1992 : Human Target (Série TV)
1992 : Les années coup de coeur (Série TV)
1991 : My Own Private Idaho, de Gus Van Sant

Ses dernières news

Toutes ses news
10 films qui nous plongent dans l'enfer de la guerre
Jessica Rat
13 juillet 2017

10 films qui nous plongent dans l'enfer de la ...

13 juillet 2017
diaporama
Évasion 3 déjà dans les tuyaux
Jessica Rat
13 avril 2017

Évasion 3 déjà dans les tuyaux

13 avril 2017
article

Ses dernières vidéos

Toutes ses vidéos
Paul, Apostle of Christ - teaser - VO - (2018)
00:35

Paul, Apostle of Christ - teaser - VO - (2018)

Emprisonné par l'Empereur Nero, Paul se ...
20 novembre 2017
La Ligne rouge - bande annonce 2 - VO - (1999)
02:44

La Ligne rouge - bande annonce 2 - VO - (1999)

Un soldat déserteur, installé dans un village ...
31 août 2017
La Ligne rouge - bande annonce 3 - VOST - (1999)

La Ligne rouge - bande annonce 3 - VOST - (1999)

Un soldat déserteur, installé dans un village ...
13 septembre 2017
La Ligne rouge - bande annonce - VO - (1999)
02:39

La Ligne rouge - bande annonce - VO - (1999)

Un soldat déserteur, installé dans un village ...
22 août 2017

Ses derniers films

Tous ses films

Paul, Apostle of Christ

autre
sortie le 2 mai 2018
Paul, Apostle of Christ

The Resurrection

drame
sortie le 1 janvier 2018
The Resurrection

La Ligne rouge

drame
sortie le 12 juillet 2017
La Ligne rouge

The Ballad of Lefty Brown

western
sortie le 1 janvier 2017
The Ballad of Lefty Brown

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
0 commentaire - Jim Caviezel
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]