John Cassavetes

John Cassavetes©Getty Images, Ron Galella / Contributeur

Le réalisateur naît le 9 décembre 1929 à New York, mais le jeune John ne vit pas essentiellement aux États-Unis. Il parcourt la Grèce avec ses parents, d'où ces derniers sont d'ailleurs originaires. Cet héritage grec fera toujours partie intégrante de l'identité de John. La famille Cassavetes retournera à New York dans les années 1930.

C'est en tant qu'acteur qu'il débute sa carrière cinématographique et joue son premier rôle dans "Fourteen Hours" en 1951, bien que son nom ne soit pas référencé dans le générique. Puis, il apparaît dans les années 1950 dans de nombreuses autres productions au cinéma et à la télévision, comme "Face au Crime" de Don Siegel et la série "Johnny Staccato". Il décroche sa première nomination à l'Oscar du meilleur second rôle pour "The Dirty Dozen" en 1967 et suit la descente aux enfers de Rosemary alias Mia Farrow dans "Rosemary's Baby", l'enfant du diable, chez Polanski.

Mais c'est surtout derrière la caméra, en tant que cinéaste, que John Cassavetes va se distinguer. En 1959, il réalise son premier film intitulé "Shadows", tournant avec une troupe d'amateurs, grâce à ses propres moyens. Un film qui le met sur la voie du succès et qui le conduit à jouer dans une poignée de productions de téléfilms pour la télévision, avant de réaliser deux projets conséquents pour Hollywood : "To Late Blues" et "Un Enfant Attend".

Il s'installe alors à Los Angeles et réalise "Faces" en 1965, un film qu'il a pu produire et financer grâce à sa carrière d'acteur qu'il continue de mener en parallèle. Ce long-métrage a été nominé pour trois oscars, un succès qui lui permet de continuer à faire des films indépendants. Sur sa route, il rencontre la sublime Gena Rowlands qui sera l'amour de sa vie et avec qui il travaillera sur dix films. Avec elle, il aura trois enfants dont le réalisateur Nick Cassavetes, qui aura réalisé "The Notebook" avec Ryan Gosling et Rachel McAdams et mis en scène "She's so lovely", d'après un scénario écrit par son père quelques années auparavant. Il caste pour l'occasion Sean Penn, Robin Wright et James Gandolfini.

En 1984, il apprend qu'il est atteint d'une cirrhose du foie due à une consommation excessive d'alcool. Alors que les médecins ne lui donnaient que six mois à vivre, il poursuit cependant sa vie professionnelle et réalise, en 1986, son tout dernier film intitulé "Big Trouble" à partir d'un scénario écrit par Andrew Bergman. En acharné de travail, il développe également une pièce en trois actes intitulée "Woman of Mystery". ... Il succombe finalement à la maladie le 3 février 1989, à l'âge de 59 ans.

Depuis son décès, John Cassavetes a posé la première pierre de ce que l'on appelle aujourd'hui le cinéma indépendant. Un cinéma personnel, entièrement pensé par soi et pour soi, avec des moyens mûrement réfléchis. Il était l'ami très proche de Peter Falk, alias "Inspecteur Columbo".

Filmographie :

1985 : King Kongs Faust, de Heiner Stadler
1985 : Big Trouble
1984 : Love Streams
1984 : Love Streams ou Torrents d'amour
1983 : Marvin and Tige, d'Eric Weston
1983 : Fräulein Berlin, de Lothar Lambert
1982 : Incubus, de John Hough
1982 : Tempête, de Paul Mazursky
1981 : C'est ma vie, après tout !, de John Badham
1980 : Gloria
1979 : Flesh and Blood de Jud Taylor (Téléfilm)
1978 : Opening Night
1978 : La Cible étoilée, de John Hough
1978 : Furie, de Brian De Palma
1977 : A Very Special Place de Richard Donner (Téléfilm)
1976 : Mikey and Nicky, de Elaine May
1976 : Un tueur dans la foule, de Larry Peerce
1976 : Meurtre d'un bookmaker chinois
1974 : Capone, de Steve Carver
1974 : Une femme sous influence
1972 : Columbo (Série TV)
1971 : Minnie et Moskowitz
1970 : Husbands
1969 : Mardi, c'est donc la Belgique, de Mel Stuart
1968 : Alexander the Great (Téléfilm)
1968 : Rome comme Chicago, d'Alberto De Martino
1968 : Rosemary's baby, de Roman Polanski
1968 : Faces
1968 : Les Intouchables, de Giuliano Montaldo
1967 : Les Anges de l'enfer, de Daniel Haller
1967 : Les Corrupteurs, de Brian G. Hutton
1967 : Les Douze Salopards, de Robert Aldrich
1965 : Voyage au fond des mers (Série TV)
1964-1965 : Burke's Law (Série TV)
1964 : À bout portant (The Killers), de Don Siegel
1963 : Un enfant attend
1963 : Un enfant attend
1961 : The Webster Boy, de Don Chaffey
1961 : Too Late Blues
1961 : Too Late Blues ou La Ballade des sans-espoir
1959 : Shadows
1959 : Virgin Island, de Pat Jackson
1958 : Libre comme le vent, de Robert Parrish
1957 : Affair in Havana, de László Benedek
1957 : L'Homme qui tua la peur (Edge of the city), de Martin Ritt
1956 : Alfred Hitchcock présente (Série TV)
1956 : Face au crime (Crime in the Streets), de Don Siegel
1955 : Nuit de terreur (The Night Holds Terror), d'Andrew L. Stone
1954-1955 : Danger (Série TV)
1953 : Taxi de Gregory Ratoff
1951 : 14 Heures (Fourteen Hours), de Henry Hathaway

Récompenses :

1984 : Ours d'or du Festival de Berlin pour Love Streams
1980 : Lion d'or du Festival de Venise pour Gloria
1975 : Festival International du Film de San Sebastian - Coquille d'argent pour A Woman Under The Influence
1968 : Lion d'or du Festival de Venise pour Faces
1960 : Prix Pasinetti du Festival de Venise pour Shadows

Ses dernières news

Toutes ses news
Husbands : qui est le groupe montant de la scène électro-folk marseillaise ?
Aurélie Tournois
07 octobre 2015

Husbands : qui est le groupe montant de la ...

07 octobre 2015
article
Le producteur de films cultes Menahem Golan est décédé
11 août 2014

Le producteur de films cultes Menahem Golan ...

11 août 2014
news
Le Parrain de Looper : Pourquoi Hollywood aime la mafia
29 octobre 2012

Le Parrain de Looper : Pourquoi Hollywood aime ...

29 octobre 2012
news

Ses dernières vidéos

Toutes ses vidéos
Un Enfant attend - bande annonce - VOST - (1963)
01:32

Un Enfant attend - bande annonce - VOST - (1963)

Dans une institution spécialisée qui accueille ...
28 novembre 2017
A bout portant - bande annonce - VOST - (1964)

A bout portant - bande annonce - VOST - (1964)

Deux tueurs à gages surgissent dans un ...
02 septembre 2017
A bout portant - bande annonce 2 - VO - (1964)
01:00

A bout portant - bande annonce 2 - VO - (1964)

Deux tueurs à gages surgissent dans un ...
02 septembre 2017
Love Streams - bande annonce - VOST - (1985)
01:19

Love Streams - bande annonce - VOST - (1985)

En amour, Sarah est passionnée, jalouse et ...
14 septembre 2017

Ses derniers films

Tous ses films

Un Enfant attend

drame
sortie le 7 février 2018
Un Enfant attend

A bout portant

suspense
sortie le 2 août 2017
A bout portant

Love Streams

drame
sortie le 1 février 2017
Love Streams

Minnie et Moskowitz (Ainsi va l'amour)

comédie dramatique
sortie le 5 novembre 2014
Minnie et Moskowitz (Ainsi va l'amour)

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU